Le groupe Jaguar Land Rover va accélérer sur l'électrification.

C’est peu dire que Jaguar a frappé fort avec sa I-Pace, la première voiture électrique de son histoire. Porté par l’engouement autour du SUV, le groupe Jaguar Land Rover annonce, ce vendredi 5 juillet 2019, sa volonté d’accélérer dans le domaine de l’électrification de ses gammes. On retiendra d’abord une chose : la future voiture électrique de Jaguar sera la berline de luxe XJ — un modèle phare de son catalogue.

Mieux, Jaguar Land Rover s’engage — comme prévu — à proposer des versions électrifiées pour ses nouveaux véhicules à compter de 2020. Cela veut dire qu’il y aura des motorisations thermiques, électriques et/ou hybrides pour toutes les futures voitures présentées par le groupe.

Jaguar électrique // Source : Jaguar

Une production qui reste en Angleterre

Au-delà de ses ambitions sur la mobilité propre, Jaguar Land Rover a fait une autre annonce forte : sa volonté de continuer à produire ses voitures au Royaume-Uni alors que certains constructeurs n’hésitent pas à délocaliser en Chine (notamment pour les véhicules électriques comme la Mini). C’est une stratégie à souligner face aux incertitudes liées au Brexit, vu qu’elle « préserve plusieurs milliers d’emplois ».

Pour appuyer ses dires, Jaguar Land Rover inaugurera en 2020, à Hams Hall, une usine où seront assemblées des batteries (capacité : 150 000 unités par an). Elles seront installées dans la prochaine génération de modèles Jaguar et Land Rover. « Un tarif abordable ne sera atteint que si nous fabriquons des batteries ici au Royaume-Uni, proches de la production de véhicules, afin d’éviter les coûts et le risque de sécurité liés à l’importation », justifie Ralf Speth, CEO de Jaguar Land Rover. 

Pour revenir à la XJ électrique, elle sera imaginée par l’équipe qui a donné naissance à la I-Pace. Elle viendra se frotter à la concurrence de la Tesla Model S et à la très jolie Type-E.

Partager sur les réseaux sociaux