Le pickup électrique de Tesla sera dévoilé le 21 novembre. Il se nomme CYBRTRK et semble avoir un phare unique à l'avant.

Deux événements auto électrique termineront en beauté le mois de novembre 2019 : l’annonce de la Mustang Mach-E chez Ford lundi 18 et celle du pickup de Tesla le 21. Connu d’abord sous le nom de Tesla pickup, puis nommé Cybertruck par Elon Musk, ce véhicule pourrait bien avoir pour nom officiel l’imprononçable CYBRTRK. Tesla a déposé cette marque le 6 novembre et a possède également le site web associé, qui redirige pour l’instant vers Tesla.com. La stylisation du terme Cybertruck s’accompagne d’un logo tout aussi énigmatique, qui semble cristalliser l’aspect futuriste que voulait donner Elon Musk à l’engin.

Le logo du CYBRTRK // Source : Tesla

Blade Runner

À ce dépôt de marque s’ajoute une invitation, reçue par la presse américaine, dont les détails ont été particulièrement décryptés dans la nuit du 14 au 15 novembre.

L’invitation Tesla // Source : Electrek

Les cinéphiles remarqueront d’emblée que les seuls mots de l’invitation reprennent exactement l’introduction de Blade Runner, le film de Ridley Scott, avec un police de caractères un peu plus crade et beaucoup moins élégante que celle du chef-d’œuvre de science-fiction.

L’intro de Blade Runner

Mais au-delà des références cinématographiques, qu’Elon Musk ne cesse de mettre en avant (on s’attend maintenant à une voiture volante…), le carton d’invitation montre deux détails du pickup. C’est faible pour un véhicule aussi attendu et qui a réussi à ne pas leaker : en tout et pour tout, nous avons eu ses lignes très esthétisées dans une petite image « teaser » et ce que montre le carton. Soit, une roue et un laser qui semble sortir des phares. Bien entendu, on espère que le Cybertruck ne sera pas vraiment équipé de lasers, sans quoi il deviendra la hantise des routiers qui se trouvent en face.

En revanche, cela laisse entrevoir la forme du phare avant, qui serait une unique trait de lumière capable de diffuser un large cône devant lui et, probablement, éclairer les terrains peu lumineux que peut emprunter un tel véhicule pensé pour les chemins accidentés. L’autre détail est une roue, sur la gauche, qui ne dit absolument rien du produit.

Réponses le 21 novembre.

Crédit photo de la une : Tesla

Partager sur les réseaux sociaux