Le constructeur indien Bajaj va lancer la version 100 % électrique de son iconique Chetak, qui ressemble beaucoup au Vespa, avec une grosse puissance moteur.

C’est le grand retour de Bajaj : le constructeur indien renommé vient de présenter, le 16 octobre 2019, son modèle de scooter électrique, le Chetak. Ce nom n’est pas nouveau : le Chetak, à l’origine directement inspiré du Vespa Sprint, était un deux-roues incontournable en Inde pendant des décennies, notamment dans les années 70 et 80. Bajaj avait été contraint de cesser sa production de scooters thermiques aux alentours de 2005 après avoir perdu du terrain face à la concurrence.

Après un gros passage à vide, Bajaj a donc décidé de faire simple et de revenir avec un seul modèle, 100 % électrique cette fois. Ce nouveau Chetak électrique est donc le seul engin que le constructeur indien va mettre sur le marché — il sera commercialisé en Inde à partir de janvier 2020, avant de s’étendre.

Le chetak électrique // Source : Chetak

Un look proche du Vespa

Le fabricant a choisi volontairement de s’éloigner des carrosseries en plastique pour miser sur le métal, plus rigide et résistant (et, accessoirement, moins laid). On y retrouve clairement l’esthétique des Vespa de Piaggio, notamment au niveau des formes arrondies à l’arrière et le phare avant distinctif.

Le Chetak électrique aurait jusqu’à 95 km d’autonomie en mode éco et 85 km en mode « sport », avec une puissance moteur de 4 kW (ce qui est élevé). La vitesse maximum n’a pas été officiellement annoncée, mais on parlerait d’un maximum de 60km/h. Gros point important : le deux-roues indien n’aura pas de batteries amovibles, ce qui signifie qu’il faudra forcément le brancher à une prise. « Branchez-le, chargez-le, conduisez-le », décrit le site.

Alors que le Vespa Elettrica est vendu plus de 6 000 euros en France, le Chetak devrait être commercialisé aux alentours des 2 000 euros, ce qui est bien plus intéressant. Pour l’instant toutefois, aucune date de commercialisation en Europe n’a été annoncée.

Le chetak électrique // Source : Chetak
Le chetak électrique // Source : Chetak
Le chetak électrique // Source : Chetak

Partager sur les réseaux sociaux