Le Mondial de l'Auto aura donné une occasion de prendre quelques photos des SUV 100 % électriques de Mercedes, Audi et BMW. Les rivaux du Model X de Tesla prennent date.

Mercedes, Audi et BMW n’avaient pas attendu le Mondial de l’Automobile organisé à Paris pour présenter leur SUV 100 % électrique. Mais les trois constructeurs ont profité de l’évènement pour montrer ces voitures qui viendront marcher sur les plates-bandes du Model X de Tesla, récemment rejoint sur son segment par le surprenant, et non moins excellent, I-Pace de Jaguar. Une première approche qui permet, d’abord, d’obtenir de belles photos.

C’est peu dire que les trois acteurs allemands jouent gros face à Tesla, firme américaine qui dérange en raison de son avance sur certains domaines clefs — à commencer par l’autonomie — et les belles promesses de son dirigeant. Leur SUV donnera surtout le la de leurs futures gammes de véhicules toujours plus électrifiés. On vous laisse juger de leur look, parfois sage, parfois un peu plus audacieux.

L’Audi e-tron 55 quattro

Dévoilé il y a quelques jours à peine, l’Audi e-tron 55 quattro a un nom à coucher dehors — et déjà moqué en France (on vous laisse faire la blague dans votre tête). Et, sur les premières images officielles, il paraissait trop peu inspiré pour créer la rupture. Finalement, de plus près, le SUV en impose. Par sa taille, déjà. Ensuite, on remarquera ces rétroviseurs extérieurs dotés d’un design peu commun. Logique : ils sont virtuels pour ceux qui prendront l’option. Plus concrètement, ils troquent l’habituel petit miroir par une caméra plus discrète.

À cette distinction s’ajoutent des éléments plus classiques, notamment cette grosse calandre qui rappelle celles des véhicules thermiques ou encore ces lignes tout sauf atypiques. Et parfois, ne pas sombrer dans le cliché du bleu voiture électrique, c’est un plus.

Audi e-tron 55 quattro
Audi e-tron 55 quattro
Audi e-tron 55 quattro
Audi e-tron 55 quattro

Le Mercedes EQC

Du côté de Mercedes-Benz, on mise davantage sur des formes très arrondies. En résulte un SUV qui passe un peu moins inaperçu et dispose, par ailleurs, d’une signature très marquée sur la face avant (les optiques qui se fondent dans la calanque préservée). On note aussi quelques touches de bleu çà et là, couleur plus que jamais affiliée à la motorisation électrique.

Un peu plus original dans sa forme extérieure, l’EQC n’oublie pas de l’être non plus dans l’habitacle. En témoigne ce large écran qui occupe une bonne partie de la planche de bord, depuis le volant vers les commandes centrales. Très clairement, nous ne sommes pas dans le minimalisme à la Tesla.

Mercedes EQC
Mercedes EQC
Mercedes EQC
Mercedes EQC

BMW iX3

Chez BMW, en plus des i3 et i8déjà commercialisées, on peut faire connaissance avec le iX3, pour l’heure sous la forme d’un concept prometteur qui ne devrait pas trop s’éloigner de la version grand public. Il sert à introduire la cinquième génération de la technologie eDrive. Là encore, le bleu est de sortie pour souligner certains éléments, comme la fausse grille en forme de lettre H et les bas de caisse.

Défini comme un SAV — Sports Activity Vehicle — par BMW et basé sur la plateforme modulaire iNext, le iX3 final sera produit à Shenyang (en Chine).

BMW Concept iX3
BMW Concept iX3
BMW Concept iX3

Porsche Taycan

Malheureusement, Porsche, très présent dans les médias depuis l’officialisation de la Taycan, n’a pas cru bon de l’amener dans ses bagages à Paris. Dommage, nous aurions aimé apprécier son design né d’un héritage qui n’a rien à prouver aux amoureux d’automobile.

Partager sur les réseaux sociaux