Il fallait réserver tôt pour être sûrs de voyager dans certains trains de la SNCF durant les vacances de Noël. Beaucoup d’entre eux sont devenus complets rapidement après l’ouverture des ventes. Numerama l’a constaté en relavant les prix des billets de trains pour Noël 2023, dans une enquête dont nous publions aujourd’hui les résultats.

Noël approche. Pour beaucoup, c’est le moment de faire le déplacement vers le lieu des festivités en famille. Le train reste l’une des solutions les plus prisées en 2023. Mais, ces dernières années, les prix flambent et mettent à l’épreuve les voyageurs les plus écologistes. Pour limiter la dépense, certains et certaines prévoient d’acheter leurs billets dès l’ouverture des ventes de Noël de la SNCF. En 2023, elles ont commencé le 4 octobre (avec une panne mémorable de SNCF Connect). L’idée s’avère bonne, car les tarifs des trains explosent à l’approche de Noël.

Les prix croissants ne sont pas la seule raison motivant à prendre vite ses billets. Peu de temps après l’ouverture des ventes, de nombreux trains de la SNCF affichaient déjà complet pour la période des vacances de Noël. Numerama a pu le constater en relevant méthodiquement le prix de plusieurs trajets en train en France, chaque semaine, depuis le 4 octobre et jusqu’au 20 décembre.

Nos données, représentées dans des graphiques par l’équipe design de Numerama, Adèle Foehrenbacher et Claire Braikeh, confirment que beaucoup de trains sont rapidement bondés. Sur le graphique suivant, les trains complets sont symbolisés par un 🚫.

tous_aller

Des trains plus prisés aux vacances de Noël

Comment expliquer que ces trains soient complets si rapidement ? « Certaines dates dans l’année sont extrêmement prisées. C’est le même cas dans l’hôtellerie, les salles de spectacles, les avions … Le 22 décembre est le premier jour des vacances et Noël, il est donc normal que ces trains soient très vite remplis », indique le service de presse de SNCF Voyageurs à Numerama.

tous_retours

Parmi nos relevés, l’un des trajets les plus révélateurs de cette tendance est un aller-retour entre Paris et Toulouse. L’aller affiche complet dès le 11 octobre. Une place semble s’être libérée le 8 novembre, et a vraisemblablement dû être vite rachetée, puisque ensuite le train est de nouveau complet jusqu’au 20 décembre.

4

Des trains sont prisés à cette période, mais cela suffit-il à tout expliquer ? Selon la SNCF, il y a un autre élément : davantage de personnes ont réservé des billets pour la période de Noël cette année, comparé à l’année dernière (sans qu’il nous soit précisé combien de plus). « Plus de 4,5 millions de voyageurs ont réservé à date sur les trains longue distance (TGV inOui, OuiGo, Intercités) pour les vacances de Noël, en légère progression par rapport à 2022. » Face à cette forte demande, la SNCF assure que tous les trains disponibles, permettant d’effectuer un total de 12 000 trajets, vont circuler pendant la période (aucun train ne restant donc en réserve).

« Les destinations les plus prisées sont comme traditionnellement : la Bretagne, la Région Rhône-Alpes, le Sud-Ouest, la Provence et l’Est de la France. » 1 million de voyageurs sont attendus pour le seul week-end de Noël, durant lequel 2 000 trains doivent circuler.

Les voyageurs anticipent beaucoup plus leurs trajets en France

Outre la forte demande, SNCF Voyageurs attribue cette situation à une très forte anticipation des voyageurs. « C’est ce que l’on a constaté lors du jour d’ouverture des ventes pour ces vacances le 4 octobre dernier, où nous avons enregistré + 230 % d’affluence sur SNCF Connect par rapport à l’ouverture des ventes de Noël en 2022. Les Français voyagent davantage en train depuis la fin de la crise sanitaire. La fréquentation est en hausse d’environ + 15 % depuis 2019. »

Certains voyageurs le disent bien sur les réseaux sociaux : s’ils anticipent davantage leurs trajets, et sont donc prêts à réserver sur SNCF Connect dès l’ouverture des ventes, c’est parce qu’ils savent que les prix vont vite grimper. Ce faisant, les trains se retrouvent plus vite bondés, encourageant la hausse des prix des quelques billets restants. Car, « ce qui fait évoluer les prix, c’est le taux de remplissage et la demande. À Noël les trains se remplissent plus vite et les paliers maximum peuvent être atteints plus rapidement », nous a indiqué SNCF Voyageurs.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !