L’hiver arrive, et dans le monde des pneus, il commence même au premier novembre. En effet, la Loi Montagne impose un usage de pneus adaptés aux conditions climatiques froides dans de nombreux départements français. Les voitures électriques sont, elles aussi, concernées. Examinons les références de pneus hiver du marché, qui sont recommandées pour les voitures branchées.

La température baisse et l’hiver arrive, mais avant cela vient le mois de novembre, qui est synonyme de pneus hiver dans de nombreuses communes de France. Si cette réglementation fait aujourd’hui encore débat, la réalité est bien annoncée par les fabricants de pneumatiques : sous 7 degrés, la distance de freinage d’un pneu hiver est meilleure que celle d’un pneu été.

Sans pour autant aller jusqu’à mettre un pneu été sur route verglacée ou enneigée, rien que sur un bitume froid, le match est perdu. Lorsque l’on roule avec une voiture électrique de près de deux tonnes, il ne vaut mieux pas tenter le diable.

Dans ce guide, nous allons vous guider sur les différentes références du marché pour que vous puissiez vous équiper en pneus hiver en connaissance de cause. Mais avant cela, faisons le point sur ce que vous risquez à ne pas être équipés en 2023 si vous partez dans un département où la loi montagne est en vigueur.

Loi Montagne : quelles sont les sanctions prévues ?

Entre le 1er novembre et le 31 mars, la Loi Montagne est en vigueur dans de nombreuses communes du territoire français. Comme vous pouvez le voir en bleu foncé sur la carte ci-dessous, il s’agit principalement de zones montagneuses (Vosges, Alpes, Jura, Massif Central et Pyrénées).

Zones concernées par la loi montagne // Source : securite-routiere.gouv.fr
Zones concernées par la loi montagne // Source : securite-routiere.gouv.fr

Deux choix s’offrent aux automobilistes pour être en conformité avec la réglementation. Soit un dispositif antidérapant amovible (chaussettes à neige ou chaînes métalliques), soit des pneus hiver — le sujet de ce guide. Au sens du décret régissant cette loi montagne, il s’agit uniquement des pneus ayant l’appellation 3PMSF (3 Peak Mountain Snow Flake), identifiables par la présence du marquage du symbole alpin. Ceci exclut donc la plupart des pneus 4 saisons.

Pneumatique adapté à l'hiver // Source : Pixabay
Pneumatique adapté à l’hiver // Source : Pixabay

Si vous n’avez aucune de ces deux options règlementaires, vous n’aurais pas d’amende avant l’hiver 2024-2025, le gouvernement préférant utiliser la méthode pédagogique pour l’instant. Cependant, nous ne pouvons que vous recommander de vous équiper de pneus hiver si vous allez parfois dans ces régions, pour des raisons de sécurité. En outre, pour certains frontaliers ou personnes roulant de temps en temps hors de France, s’équiper de pneus hiver peut être une obligation selon les conditions climatiques.

Quels pneus hiver choisir pour une voiture électrique ?

Sans surprise, les géants du secteur du pneu proposent tous des références solides en matière de pneus hiver. Il convient de tenir compte des dimensions, car certains pneus n’existent pas pour des grandes largeurs qui concernent par exemple les Tesla Model S Plaid ou autres Porsche Taycan Turbo S.

Les meilleurs pneus neige Michelin

Chez Michelin, les deux meilleurs pneus pour l’hiver sont le Pilot Alpin 5 et le Michelin Crossclimate 2. Le premier est un pneu hiver au profil dynamique, alors que le second est un pneu 4 saisons (avec l’appellation 3PMSF) au profil plus confortable. Sur des voitures sportives, les conducteurs préfèrent souvent le Pilot Alpin dont les sensations se rapprochent des pneus été sportifs de la marque.

Les meilleurs pneus neige Hankook

Hankook a su se faire une réputation avec la gamme ION, dédiée aux véhicules électriques. Le pneu hiver Hankook ION i*cept et ION i*cept SUV sont les valeurs sûres de la marque, spécialement faits pour limiter la consommation. De plus, un gros travail sur l’acoustique a été réalisé via la technologie de la chambre sourde, en faisant ainsi des pneus très silencieux.

Les meilleurs pneus neige Pirelli

Pirelli de son côté offre une déclinaison hivernale de son pneu phare, le P Zero, nommée P Zero Winter. Il s’agit là d’un pneu dédié à la haute performance, avec l’assurance de conserver les mêmes sensations de conduite qu’en été. L’autre grande référence de la marque italienne est le Sottozero 3, que l’on retrouve notamment sur les montes hiver de Tesla pour toute sa gamme de véhicules. Encore une fois, il s’agit d’un pneu fait pour les voitures sportives, où l’accent a été mis sur l’adhérence et la réduction des distances de freinage.

Un pack de roues complètes hiver pour Tesla Model Y Performance // Source : Tesla
Un pack de roues complètes hiver pour Tesla Model Y Performance // Source : Tesla

Au-delà de ces trois grandes marques, Nous pouvons encore citer les Continental WinterContact qui restent une valeur sûre, ou bien ceux de Nokian qui est spécialisé dans les pneus hiver, avec les Hakkapeliitta R5 ou les SnowProof, particulièrement appréciés des pays nordiques. Ils sont surtout conseillés pour celles et ceux qui doivent fréquemment rouler sur la neige ou le verglas.

Des modèles recommandés (ou pas) par le Touring Club Suisse

La plupart des références sont disponibles dans de nombreuses tailles de roues allant de 15 à 22 pouces, et si vous souhaitez aller plus loin, le Touring Club Suisse a mis à disposition son classement pour les jantes de 16 pouces (pneus 205/60) et 17 pouces (pneus 225/45). En 16 pouces, les meilleurs sont les Dunlop Winter Sport 5, le Michelin Alpin 6 et le Goodyear Ultragrip 9+. En 17 pouces, ce sont les Continental WiterContact qui l’emportent devant le Michelin Alpin 6 et le Goodyear UltraGrip Performance +.

Ce classement établi par des professionnels permet aussi de déceler des modèles à éviter, avec des notes catastrophiques pour le Lassa Snoways 4, l’Austone Athena ou le Kormoran Snow. Si ce genre de pneus bas de gamme peut être tentant pour s’équiper à moindre coût tout en respectant la règlementation, ce n’est absolument pas recommandé dans le sens où ils n’offrent ni adhérence, ni durabilité, ni performance satisfaisantes.

Notez en fin que vous aurez à faire un choix : ces pneus ne sont pas livrés avec votre voiture électrique, il va donc falloir vous équiper. Vous avez alors deux possibilités : prendre un jeu de roues complètes, ou bien uniquement des pneus.

Avoir deux jeux de roues vaut-il le coup ?

Que vous ayez à stocker 4 pneus ou 4 roues complètes, l’espace occupé sera le même, malheureusement. Les professionnels du secteur (Euromaster, Norauto, etc.) proposent un service de gardiennage de pneus ou de roues complètes contre 3 à 5 euros par roue et par mois. Pour 4 roues complètes à stocker toute l’année (quelques mois pour les roues été, et les autres pour les roues hiver), il faut donc mettre de côté entre 150 et 250 euros environ.

Si vous avez de la place chez vous, vous privilégierez probablement d’avoir un jeu de roues complètes, ce qui vous évitera d’avoir à aller chez un professionnel pour démonter vos pneus été et monter des pneus hiver, et risquer d’abîmer les jantes par la même occasion. Le surcoût est généralement assez faible par rapport à des pneus à monter à chaque changement de saison (autour de 15 à 20 euros par pneu) et à du gardiennage pour que cela soit une solution amortie en quelques années.

Qui plus est, vous pouvez en profiter pour choisir des jantes plus petites pour l’hiver si c’est homologué, de manière à limiter la consommation pendant une période qui est déjà compliquée pour l’autonomie de nos voitures branchées.

Pneus hiver sur voiture électrique : le récap

  • Privilégiez une des références citées dans ce guide et n’allez pas économiser de l’argent pour être en conformité : c’est votre freinage et donc votre sécurité qui est en jeu.
  • Certains pneus 4 saisons sont homologués 3PMSF, mais pas tous ! Nous en avons cité quelques-uns qui vous permettront d’être en conformité.
  • Choisir des roues complètes ou des pneus seuls est une question de budget, de stockage et d’autonomie sur le montage ou le démontage. Nous conseillons les roues complètes.
  • En 2023, la Loi Montagne ne sanctionnera pas les automobilistes n’ayant pas de dispositif adapté, mais ce sera le cas à partir de 2024.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.