En dehors des Citroën Ami et du concept Oli, Citroën n’avait pas vraiment suscité l’intérêt pour ses modèles électriques. Mais les choses pourraient bien changer avec l’arrivée de l’ë-C3 au catalogue de la marque. Une voiture électrique sympa, confortable et abordable, voilà qui peut intéresser du monde.

Dacia a un peu de soucis à se faire, car Citroën a bien envie de venir challenger son concurrent sur le domaine de la voiture électrique abordable. Si l’on s’intéresse particulièrement à cette Citroën ë-C3, c’est parce que son prix de départ est annoncé à partir de 23 300 € pour une voiture produite en Europe. Elle devrait donc avoir droit au futur bonus, alors que d’autres modèles à moins de 25 000 € pourraient le perdre en 2024.

Numerama a eu la chance de découvrir la voiture en avant-première. L’occasion de partager nos premières impressions à son sujet, alors que la nouveauté vient juste d’être révélée au public ce 17 octobre.

Une vraie nouveauté côté design

Citroën avait déjà communiqué autour de la Citroën ë-C3 en disant qu’elle reprendrait des éléments découverts sur le concept Oli. Vu le style du concept-car, on pouvait un peu s’inquiéter de l’allure de ce nouveau modèle. Finalement, en dehors des feux avant et arrière, le lien avec le concept n’est pas si évident. Pour autant, cette nouvelle citadine de Citroën redéfinit complètement le style de la marque.

Citroën ë-C3 : gros renouvellement du style // Source : Raphaelle Baut
Citroën ë-C3 : gros renouvellement du style

La première chose qui marque, c’est que le modèle semble plus grand qu’il ne l’est. On est pourtant sur un gabarit similaire à la C3 d’ancienne génération. Un peu comme pour l’Avenger chez Jeep, la nouvelle Citroën ë-C3 ne fait cependant que 4,01 m de long. Les astuces visuelles des designers et sa garde au sol plus élevée grandissent le modèle. On dirait un crossover, mais cela n’en est pas un.

Pour contenir les prix, les matériaux utilisés sont assez simples, comme des plastiques, mais ils sont texturés pour limiter l’impression d’être face à une voiture low cost. Cela se remarque sur la calandre avant, mais aussi au niveau des passages de roues ou du bouclier arrière. Le design de Citroën regorge de petites astuces et de petits détails pour rendre cette nouveauté plus sympathique.

Citroën ë-C3 : seulement 4,01m de long // Source : Raphaelle Baut
Citroën ë-C3 : seulement 4,01m de long // Source : Raphaelle Baut

Des caractéristiques techniques suffisantes pour l’usage prévu

Il y a une certaine course à la démesure dans les différentes voitures électriques qui entrent sur le marché automobile. Sauf que des batteries toujours plus grandes n’aident pas à rendre la voiture électrique abordable. Avec la nouvelle ë-C3 on revient sur des bases plus saines : une batterie moyenne et des performances limitées, mais suffisantes.

La Citroën ë-C3 est donc lancée avec un moteur de 83 kW (113 ch) associé à une batterie LFP de 44 kWh. Sur le papier, la combinaison est parfaite pour une citadine. Le 0 à 100 km/h n’est abattu qu’en 11 secondes, mais c’est amplement suffisant. La nouvelle ë-C3 doit offrir jusqu’à 320 km d’autonomie wltp dans cette configuration. Point positif : elle accepte la recharge rapide jusqu’à 100 kW, ce qui est un avantage important pour la rendre plus polyvalente face à certaines concurrentes (Dacia, Leapmotor ou Renault).

Citroën ë-C3 offre 320 km d'autonomie // Source : Raphaelle Baut
Citroën ë-C3 offre 320 km d’autonomie

La vitesse maximale n’est que de 135 km/h, mais c’est toujours 10 km/h de plus que sa concurrente Dacia Spring. D’ailleurs, la Citroën bat aussi Dacia sur l’exercice du 0 à 100 km/h.

L’écart de prix, entre ce modèle et le reste des véhicules électriques du groupe, s’explique par une réutilisation d’un modèle déjà commercialisé en Inde. Voilà le secret de Citroën pour tirer les prix vers le bas. Ceci dit, la Citroën ë-C3 française n’a plus grand-chose à voir avec sa cousine indienne.

Citroën mise toujours beaucoup sur le confort

Le confort est la marque de fabrique du constructeur français. Cette nouvelle ë-c3 est donc équipé des suspensions à double butée hydraulique qui ont fait la réputation de la marque.

nouvelle Citroën ë-C3 : "confort"  est le maître mot  // Source : Raphaelle Baut
nouvelle Citroën ë-C3 : « confort » est le maître mot // Source : Raphaelle Baut

À l’avant comme à l’arrière du modèle, les occupants sont choyés. Les assises des sièges sont confortables, les espaces au niveau des genoux et du toit sont importants. Citroën a misé sur une position de conduite un peu surélevée, qui facilite l’entrée et la sortie de sa voiture. C’est malin. Encore une fois, la voiture ne paraît pas être une voiture au rabais. Certains détails trahissent bien les économies réalisées, mais ce n’est pas aussi perceptible que dans une Dacia Spring par exemple.

La version entrée de gamme sera accessible dès 23 300 € se passera de l’écran central de 10,25 pouces, qui sera disponible en option sur cette finition. Pour palier l’absence d’écran, c’est le smartphone du conducteur relié à la voiture par une application spécifique qui fera le job.  

au volant de la Citroën ë-C3 // Source : Raphaelle Baut
au volant de la Citroën ë-C3 // Source : Raphaelle Baut

On a aimé l’affichage des informations importantes à hauteur des yeux dans un bandeau bien intégré dans le tableau de bord, les solutions de rangement, et la perception de l’espace à bord. Ce modèle n’est pas le plus technologique, mais il intègre tout ce qui est nécessaire au quotidien.

Arrivée sur nos routes début 2024

Les premières livraisons interviendront pendant le premier semestre 2024. Au lancement, Citroën proposera deux finitions de la citadine : « You » et « Max ».

Citroën ë-C3 // Source : Raphaelle Baut
Citroën ë-C3 // Source : Raphaelle Baut

La version You est la version entrée de gamme avec un prix démarrant à 23 300 €. La version Max est quant à elle la finition la plus haute. Une version intermédiaire devait apparaître ultérieurement dans la gamme.

Il restera à la confronter à l’épreuve de la route début 2024 afin de confirmer qu’elle peut vraiment tout bouleverser sur son passage.

Les voitures à moins de 25 000 € vont commencer à bouleverser le marché de la voiture électrique. Une thématique à suivre au travers des éditos de notre newsletter Watt Else. Une newsletter hebdomadaire et gratuite sur la mobilité électrique.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !