Une chose est sûre, le concept Citroën Oli ne passe pas inaperçu avec son design. On a pu l’approcher au salon Rétromobile, ce qui a permis de découvrir que ce projet n’est pas qu’une coquille vide pour faire parler.

Si vous avez l’occasion de vous rendre au salon Rétromobile, le salon dédié aux voitures anciennes qui se déroule jusqu’au 5 février à Paris Porte de Versailles, n’hésitez pas à passer par le stand de Citroën. Vous y verrez quelques belles anciennes, le prototype C10 qui ressemble à une soucoupe volante sur roue, mais aussi le concept-car Oli, que la marque a dévoilé en septembre 2022, quelques jours avant le Mondial de Paris.

Voilà donc une opportunité de voir de plus près cet étrange véhicule électrique imaginé par les équipes de Citroën.

Concept Citroën Oli et prototype C10 // Source : Raphaelle Baut
Concept Citroën Oli et prototype C10 à Rétromobile // Source : Raphaelle Baut

Citroën Oli est bien moins gadget que l’on pouvait l’imaginer

Les constructeurs aiment bien présenter des concept-cars. C’est l’occasion pour les marques de donner des indices sur ce qu’ils préparent pour l’avenir. Ces véhicules sont parfois très réalistes, assez proches du prototype final, tandis que d’autres sont très exubérants. On peut classer le Citroën Oli dans cette seconde catégorie. Pour autant, s’il est improbable que l’on retrouve dans les années à venir un modèle commercialisé sous ces traits exacts, Citroën nous a prouvé avec Citroën Ami et Ami Buggy, qu’ils étaient capables d’assumer l’originalité.

Citroën OLI : Mi SUV mi pickup // Source : Raphaelle Baut
Citroën OLI : Mi SUV mi pickup // Source : Raphaelle Baut

Citroën Oli est un concept-car roulant, certains ont peut-être même eu la chance de le croiser dans ses quelques sorties dans les rues parisiennes. Ce qui nous a frappé lorsque l’on a pu observer en détail ce concept Oli, c’est qu’il est bien plus abouti que l’on peut l’imaginer.

Le concept Oli expérimente de nouveaux matériaux et une nouvelle manière de repenser l’intérieur, pour créer beaucoup d’espace. L’intérieur n’est d’ailleurs pas sans nous rappeler l’esprit de celui de la Citroën Ami par son aspect épuré et réduit à l’essentiel, mais en bien plus confortable.

Intérieur du concept Citroën Oli // Source : Raphaelle Baut
Intérieur du concept Citroën Oli // Source : Raphaelle Baut

Le nombre de pièces, souvent identiques, et la simplicité de leur design sont aussi dans le même esprit qu’Ami. Le point commun derrière ces deux projets est de proposer un véhicule particulièrement abordable, autour de 20 000 € selon le cahier des charges du projet Oli.

Concept Citroën Oli avec son parebrise vertical // Source : Raphaelle Baut
Concept Citroën Oli avec son parebrise vertical

On pouvait penser que le Citroën Oli n’était qu’un gros Lego mal dégrossi, mais il est beaucoup plus subtil et mieux fini qu’il n’y parait. Oli n’est pas qu’un produit pour faire parler de lui, il y a beaucoup d’éléments, dans le design et dans les matériaux, qui pourraient s’inviter dans un ou plusieurs modèles à venir.

Feux avant du concept Oli // Source : Raphaelle Baut
Feux avant du concept Oli // Source : Raphaelle Baut

Le poids plus que l’aérodynamisme pour baisser les consommations

On a beaucoup critiqué la ligne peu aérodynamique de ce concept électrique. En effet, cela peut paraître un non-sens que de faire un véhicule aussi carré, avec un parebrise vertical, et ensuite de promettre des autonomies intéressantes.

Pierre Leclercq expliquant les choix de matériaux du Oli installé sur le toit // Source : Raphaelle Baut
Pierre Leclercq, directeur du design, expliquant les choix de matériaux du Oli installé sur le toit // Source : Raphaelle Baut

L’exercice de style vise surtout à démontrer que l’on peut encore produire des véhicules légers, même s’ils sont électriques. On parle ici d’un véhicule pas vraiment plus gros qu’un petit SUV urbain (4,23 m), qui fait une tonne sur la balance et avec une batterie de 40 kWh pour 400 km d’autonomie. La chasse aux kilogrammes superflus et le travail sur de nouvelles matières comme le capot et le toit à base de carton extrudé sont particulièrement intéressants. Pas forcément pour que l’on puisse grimper sur le véhicule, comme le propose le concept, mais pour alléger certaines pièces de carrosserie, sans forcément avoir à utiliser du carbone, souvent produit à des tarifs excessifs, ce qui ne correspond pas du tout à la philosophie de Citroën.

Capot et toit disposent de ce nouveau matériaux conçu à partir de carton // Source : Raphaelle Baut
Capot et toit disposent de ce nouveau matériau conçu à partir de carton // Source : Raphaelle Baut

Un succès d’image pour Citroën

La présentation de Citroën Oli a presque éclipsé d’autres nouveautés du groupe Stellantis. Oli a réellement créé la surprise, comme l’avait fait Citroën Ami quelques années en arrière. Est-ce que cela sera suffisant pour que le concept aille plus loin, jusqu’à trouver un avenir dans la gamme du constructeur français ? Rien n’est moins sûr. Il faudra bien attendre 3 ans pour savoir si le concept sera décliné vers quelque chose d’un peu plus consensuel, pour être adopté en masse par le public et les clients.

Le nouveau logo devrait être sur les futurs modèles Citroën // Source : Raphaelle Baut
Le nouveau logo devrait être sur les futurs modèles Citroën // Source : Raphaelle Baut

Pierre Leclercq, directeur du design, reste confiant. Oli correspond aux projets de Citroën de faire un véhicule électrique abordable, efficient, léger et qui répond aux enjeux de développement durable. On pourrait voir les premiers éléments de design repris de Citroën Oli sur les futurs modèles dévoilés en fin d’année par la marque.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.