Ce changement n’est franchement pas le plus visible sur la nouvelle Model 3. Mais, l’absence de comodos derrière le volant fera certainement beaucoup parler quand les premiers clients recevront leur nouvelle Model 3.

Pas de compteur, plus de comodo de clignotants, plus de levier sélecteur de vitesse : les acheteurs de la Model 3 vont devoir rapidement se faire à cette nouvelle philosophie de conduite de Tesla. La marque américaine l’a déjà introduite sur la dernière génération de Model S et de Model X. Ce qui se fait sur des modèles à diffusion plus restreinte est une chose, mais l’imposer à une voiture destinée à des millions de clients en est une autre. Les conducteurs sont-ils prêts à ce changement assez radical de leurs habitudes ?

Officialisée ce 1er septembre 2023, après plusieurs mois de rumeurs, la Model 3 est immédiatement disponible à la commande dans ses versions Propulsion et Grande Autonomie. Les premières livraisons interviendront en France au mois d’octobre. La Model 3 nouvelle génération regorge de davantage de nouveautés qu’il n’y paraît au premier coup d’œil. Cependant, le transfert des commandes de clignotants sur le volant semble être ce qui risque de perturber le plus les conducteurs.

Le volant de la Model 3, une habitude à prendre

Tesla fait place nette derrière le volant de sa nouvelle Model 3. Comme sur le volant Yoke, il va falloir s’habituer à trouver sur le volant les deux boutons pour les clignotants, et éviter de les confondre sous peine de créer des accidents. C’est à coup sûr ce qui va prêter le plus à confusion. Surtout dans les véhicules de location empruntés pour de courtes durées.

Volant Yoke dans la Model X. // Source : Tesla
Un système déjà en place dans les Model X et Model S avec volant Yoke (et volant normal). // Source : Tesla

En plus, avec le fonctionnement des aides à la conduite, il est hors de question de faire l’impasse sur le clignotant sans risquer de déconnecter les aides ou de se faire rappeler à l’ordre. Vous n’y couperez pas, il faudra rapidement s’y faire.

Pour le levier de vitesse, c’est un peu moins déroutant. Cet élément prend déjà mille et une formes différentes selon les constructeurs et les modèles : boutons, molettes, comodos, leviers plus classiques ou imitations de manches d’aviation. Le principe de levier, positionné comme il l’était sur les anciennes versions, était très « à l’Américaine », ce qui avait déjà tendance à surprendre les Européens. Les conducteurs vont probablement chercher un moment leur repère, mais cela devrait rapidement venir.

Un choix rationnel pour la production, moins pour le client

Si Tesla a choisi d’intégrer ces commandes sur le volant, ce n’est pas pour innover afin de faciliter la conduite. Non, cette solution est avant tout une manière de faire la chasse aux dépenses superflues. C’est le sport préféré de Tesla sur la production de ses nouveaux modèles. Le comodo d’essuie-glace avait été le premier à disparaître avec un résultat pas forcément au goût des utilisateurs. Là, ce sont carrément deux leviers de moins à installer sur chaque modèle produit. Cela ne semble pas grand-chose, mais c’est le cumul qui compte face aux volumes de production attendus pour ce modèle.

Cette nouvelle génération de Model 3 est composée de 50 % de pièces neuves. Même si le modèle ressemble beaucoup à l’ancienne génération, Tesla a drastiquement réduit le nombre de pièces. Cela concerne essentiellement les entrailles du véhicule et la structure même de son châssis. Mais, chez Tesla, tout ce qui peut être supprimé l’est sans trop d’égards pour les clients, qui vont devoir s’y habituer. Sinon, ils n’ont qu’à aller chez la concurrence. Il sera probablement impossible d’installer des composants tiers, comme c’est le cas pour le compteur que certains utilisateurs Tesla finissent par installer sur leur planche de bord (comme nos collègues de Survoltés).  

Si les jeunes générations vont certainement faire la transition assez facilement, les générations un peu plus âgées risquent de galérer un moment. C’est le jeu avec Tesla, c’est toujours sans compromis.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.