Renault a longtemps fait débat avec ses formules de location de batteries. En plus de cette « battery as a service », le constructeur chinois Nio veut lui se lancer dans des formules de location sans engagement. Le pari semble osé pour un constructeur méconnu en Europe.

Au moment de choisir une nouvelle voiture électrique, l’automobiliste peut généralement opter pour une location sur plusieurs années, type LOA (Location avec Option d’Achat) ou LDD (Location Longue Durée), en plus des paiements, comptant ou à crédit, plus traditionnels. Mais, de nouvelles formules tendent à se multiplier, à l’image de ce qu’a annoncé Nio ce vendredi 7 octobre, avec différentes solutions de location pour ses modèles ET7, ET5 et EL7.

Renault a été, jusqu’à récemment, un des seuls constructeurs à avoir tenté de proposer en Europe la location mensuelle de la batterie à part. Si la Fluence n’avait pas réussi à décoller avec cette offre, pour la Zoé, cette formule controversée a plutôt bien fonctionné jusqu’en 2021. Alors que Renault en a fini avec cette formule de location de batteries, de nouveaux constructeurs comme Nio ou Vinfast comptent dessus pour assurer leur développement sur le continent européen. Nio va même plus loin avec son offre de location, sans engagement de durée. Elle n’est pas encore disponible en France, mais il est intéressant de la consulter pour voir ce qui pourrait nous attendre.

Un abonnement à une voiture électrique Nio à zapper quand on veut

Il faut croire que posséder une voiture n’a plus le vent en poupe. De plus en plus d’offres, autour de la voiture électrique, incitent l’automobiliste à devenir un utilisateur temporaire et non un propriétaire de son véhicule. Pour autant, il ne s’agit pas non plus de s’abonner à un service d’autopartage classique. C’est Nio qui reste le propriétaire du véhicule dans cette solution.

Lancement de la gamme européenne de Nio  // Source : Nio
Lancement de la gamme européenne de Nio. // Source : Nio

Vous pouvez louer un véhicule Nio, de 1 à 60 mois, sur la base d’un abonnement mensuel. Il vaut mieux cependant avoir le portefeuille bien rempli pour cela. Les modèles Nio se positionnent à peu de chose près sur les mêmes standards que les berlines premium allemandes (notamment Mercedes). Selon nos confrères de Frandroid, la grille tarifaire pour l’Allemagne est loin d’être à la portée de toutes les bourses :

ModèleLocation Longue Durée (LDD 36 mois) en AllemagneLocation sans engagement de durée (au mois)
Nio ET5 (75 kWh)999 euros1 249 euros
Nio ET5 (100 kWh)1 175 euros1 440 euros
Nio ET7 (75 kWh)1 199 euros1 549 euros
Nio ET7 (100 kWh)1 311 euros1 660 euros
Source : Frandroid

Avec un minimum de 1 249 € de loyer mensuel automobile pour la berline ET5, on peut comparer cela au prix d’une location d’un appartement de 2 pièces à Paris (ou d’une grande maison en province). On comprend mieux pourquoi Nio vise, dans un premier temps, uniquement certains pays à fort pouvoir d’achat : Norvège, Allemagne, Pays-Bas, Danemark et Suède. La marque ne devrait pas s’attaquer au marché français avant 2024, et probablement pas avec ces produits.

Nio ET5 // Source : Nio
Nio ET5 prévue pour 2023. // Source : Nio

Cette formule comprend quand même : l’assurance, l’entretien, les pneus d’hiver, une voiture de rechange et une batterie de remplacement, ainsi que la possibilité de mettre à niveau les batteries.

Nio n’est pas la seule marque chinoise à se lancer sur ce style d’abonnement, avec une offre très complète. Depuis 2020, Lynk & Co le fait aussi avec son véhicule hybride Lynk & Co 01, pour un abonnement mensuel de 550 €/mois. Après un an, la marque annonçait que 90 % des clients avaient alors opté pour cette solution sans engagement plutôt que pour l’achat traditionnel. Sur les 9 premiers mois de 2022, plus de 2 000 Lynk & Co 01 ont été immatriculés en France, toutes formules confondues (achat ou abonnement). Un bon résultat, pour une marque encore inconnue deux ans auparavant.

Lynk & Co 01 en abonnement sans engagement // Source : Lynk & Co
Lynk & Co 01 en abonnement sans engagement. // Source : Lynk & Co

Alors que l’automobile est au cœur de nombreuses préoccupations écologiques, il est difficile d’imaginer que ces offres sans engagement sont une réponse réellement adaptée. On rend la voiture encore plus jetable qu’elle ne l’était déjà. On peut espérer que ces voitures trouvent rapidement d’autres foyers, où elles répondront à un besoin tout aussi ponctuel, et ensuite ? Il reste étrange de comparer l’automobile à un simple abonnement Netflix. Pourtant, c’est tout l’esprit de cette démarche.

Des formules avec location et swapping de batterie

Nio est le constructeur chinois qui veut réussir sur le « swapping » de batterie. Plutôt que de recharger votre batterie, la marque préfère vous diriger vers une station qui vous la changera en 5 minutes. L’idée est de privilégier le remplacement de votre pack batterie entier par un autre, déjà en recharge dans le centre de swap. 3 de ces centres sont déjà prévus en Allemagne. Nio planifie d’avoir 120 stations d’échanges de batteries en Europe d’ici fin 2023.

Nio ET7 et swap center // Source : Nio
Nio ET7 et swap center. // Source : Nio

Les formules, incluant une partie variable pour la location de batterie, permettent donc d’adapter la capacité de la batterie selon un besoin ponctuel. Par exemple, ne payer pour la batterie la plus grande (100 kWh) que les mois où l’on en a besoin. En Norvège, Nio facture la location de batterie de 130 à 190 €/mois, selon sa taille.

Plus généralement, les offres tarifaires avec la location de la batterie proposent un ticket d’entrée plus bas sur le prix du véhicule. La marque se rattrape ensuite sur la facturation au mois de la batterie. Cette formule a permis à Renault de rendre ses premiers véhicules électriques plus abordables, malgré des batteries assez chères au lancement. Néanmoins, le principal défaut de cette formule est que la location peut vite devenir plus onéreuse que l’achat au fil des mois. Chez Renault, cette formule a toujours généré un débat au sein des amateurs de la Zoé.

Cela n’empêche pas d’autres constructeurs étrangers de se lancer avec confiance sur le sujet en Europe. Y trouveront-ils le succès escompté ? Nous le saurons dans quelques années.

VinFast VF8 // Source : Ulrich Rozier pour Numerama
VinFast VF8. // Source : Ulrich Rozier pour Numerama

Parmi ces constructeurs audacieux, il y a Nio, mais également Vinfast, le constructeur vietnamien. Il a décidé lui aussi d’attaquer le marché européen avec des formules proposant la location de batterie pour ses modèles VF8 et VF9. Des modèles qui devraient arriver en Europe d’ici à la fin de l’année.


Aidez-nous à construire l’avenir de Numerama en répondant à cette enquête !