On dirait un engin tout droit sorti d’un jeu vidéo, mais c’est bien un show-car réel et roulant qui a été développé par la marque française. Il sera exposé sur le stand Renault au salon du Mondial de Paris en octobre 2022.

Renault poursuit la célébration des 50 ans de la Renault 5, cette fois en levant le voile sur les principales caractéristiques de la R5 Turbo 3E, son nouveau jouet 100 % électrique. Présenté le 22 septembre, il s’agit d’un show-car qui, à la différence de Renault 5 Prototype, n’a pas vocation à devenir un produit concret dans un avenir proche. Cela explique pourquoi cet engin se révèle aussi extravagant. Ceci dit, on ne serait pas contre une version un peu domestiquée de cet animal sauvage.

Cupra avait déjà lancé un concept du genre avec sa Cupra UrbanRebel. Renault va encore plus loin sur le même créneau.

Carte blanche pour un design entre passé et futur

Si les concepts de buggy, digne de l’exploration lunaire, nous laissent quelque peu de marbre, un show-car de petite sportive électrique nous fait vibrer. Renault s’en doutait manifestement, en missionnant les équipes du design des concept-cars avec un cahier des charges simple : « une œuvre d’art aux formes exagérées, inspirée par l’univers des jeux vidéo, et qui doit faire référence aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur aux Renault 5 et Renault 5 Turbo 2 originelles. »

Arrière du show-car R5 Turbo 3E // Source : Renault
Arrière du show-car R5 Turbo 3E. // Source : Renault

C’est mission réussie pour l’équipe du design. On retrouve parfaitement les éléments qui rattachent ce concept aux anciennes sportives de la gamme Renault 5. On ne pourra pas non plus passer à côté des formes exagérées avec un aileron XXL et des ailes plus qu’élargies. Cette R5 Turbo 3E est aussi large que certains gros SUV à la sauce américaine (comme un Cybertruck) avec 2,02 m de large pour seulement 4 m de long.

Le design est volontairement outrancier, c’est aussi ce qui en fait un bon show-car, avec plein de subtilités à découvrir.

Intérieur du show-car R5 Turbo 3E ensé pour le drift // Source : Renault
Intérieur du show-car pensé pour le drift. // Source : Renault

Imaginé pour brûler de la gomme

Mais qui dit électrique ne veut pas forcément dire écologique. Avec cet engin, c’est tout le contraire : cette R5 Turbo 3E a été pensée pour drifter et brûler de la gomme. On n’est pas franchement dans l’éco-conduite.

Cette R5 Turbo 3E n’est pas qu’un design un peu fou. C’est aussi un véhicule créé pour les performances, à l’image des icônes du passé qu’elle réinterprète. Sous cette carrosserie extravagante se trouve un châssis tubulaire, un fond plat et des arceaux de sécurité comme sur une voiture de compétition. C’est d’ailleurs un véhicule à deux places uniquement.

Base technique du Renault R5 Turbo 3E // Source : Renault
Base technique du Renault R5 Turbo 3E. // Source : Renault

Renault a placé une batterie de 42 kWh couplée à deux moteurs électriques placés chacun sur une roue arrière. La R5 Turbo 3E développe 280 kW (ou 380 ch) de puissance pour un couple de 700 Nm. Elle peut atteindre 200 km/h et avale le 0 à 100 km/h en 3,5 secondes. C’est un peu en dessous d’autres électriques, comme Tesla, mais qui sont pour le coup bien plus puissantes.

Sur la balance, ce show-car affiche 1 500 kg, dont 980 kg pour le véhicule et 520 kg de batterie lithium-ion. Un effort intéressant pour avoir un poids contenu, hélas mis à mal par le poids des batteries embarquées.

Cet engin a piqué notre curiosité. Nous serions curieux de le découvrir en action, en drift et autre gymkhana, pour voir si Renault tient toutes ses promesses. En attendant, on pourra déjà l’observer de plus près lors du salon automobile de Paris qui se tient du 18 au 23 octobre 2022.  

Renault Show-car R5 Turbo 3E // Source : Renault
Renault Show-car R5 Turbo 3E. // Source : Renault