Microsoft considère que Windows 11 a atteint un stade suffisant pour être déployé plus largement. À condition, naturellement, de satisfaire la configuration matérielle.

Microsoft lève les dernières barrières pour le déploiement général de Windows 11. La documentation de l’entreprise américaine indique que son nouveau système d’exploitation bénéficie désormais d’un statut actualisé lui permettant de contacter davantage d’ordinateurs en vue d’une installation, après une recherche de mise à jour sur Windows Update.

Les propriétaires des PC ont ensuite toute latitude pour accepter ou non ce passage à Windows 11.

Microsoft ne semble pas vouloir faire comme du temps de Windows 10, où il se permettait de pré-télécharger l’O.S. en arrière-plan, occupant ainsi de la bande passante et de l’espace disque sans l’accord des usagers. Plus question non plus de multiplier les rappels incessants et les invitations à passer sur Windows 11, ce qui était jugé désagréable.

windows 11 Microsoft OS
2022, l’année du déploiement plus général de Windows 11. // Source : Melvyn Dadure pour Numerama

Fini le déploiement de Windows 11 par petits pas

Windows 11 est disponible depuis le 5 octobre 2021, mais la disponibilité de l’O.S. a avancé à petits pas. Pour Microsoft, c’était l’occasion de peaufiner au fur et à mesure son système d’exploitation, à mesure que lui étaient remontés les retours d’expérience, les dysfonctionnements et les problèmes de compatibilité avec les pilotes et le matériel.

C’était en somme un déploiement par vague, le temps que l’écosystème s’adapte à Windows 11. Aujourd’hui, l’O.S. a presque sept mois d’existence, et il y a de moins en moins de profils d’ordinateurs qui posent fondamentalement problème (dans le cas des PC dont la configuration satisfait les prérequis techniques de l’O.S.), ce qui permet à Microsoft de changer d’approche.

Ce démarrage en douceur est nécessaire pour assurer un lancement avec le moins d’accrocs possible pour Windows 11, compte tenu de la diversité considérable de PC sur le marché. Si Windows 11 vous est proposé au téléchargement, vous pouvez vous lancer. Ne forcez pas l’installation en cas d’erreur ou d’avertissement. Dans tous les cas, il est possible de revenir en arrière.

Il n’est pas urgent de passer sur Windows 11 si votre O.S. actuel est plutôt récent. Windows 10 est certes sorti en 2015, mais c’est un O.S. désormais très stable et qui a fait ses preuves. Les personnes qui ont régulièrement mis à jour Windows 10 ont de la marge : le support est prévu jusqu’au 14 octobre 2025, soit encore plus de trois ans de correctifs.