Il existe un moyen pour contrôler ses ampoules connectées depuis vos interrupteurs classiques à la maison. Les modules muraux Philips Hue peuvent transformer votre installation électrique en circuit « intelligent ». Voici comment les installer et les utiliser.

Les ampoules Philips Hue sont une super manière de mettre un peu d’ambiance chez soi. Elles peuvent faire varier la luminosité ou la teinte pour mieux faire coller l’ambiance lumineuse, selon l’heure de la journée ou votre humeur du moment. Il est même possible de les synchroniser avec Spotify si vous voulez transformer votre appartement en boite de nuit d’appoint.

Malheureusement, les ampoules connectées ont aussi un problème majeur : si leur circuit électrique est coupé, elles ne servent plus à rien. Si vous avez installé une ampoule connectée au plafond, vous ne pouvez pas la contrôler avec votre interrupteur classique, car couper le courant l’empêche de fonctionner correctement. Les ampoules connectées ont besoin d’être constamment sous tension pour recevoir l’ordre de s’allumer et de s’éteindre depuis votre smartphone, votre assistant domestique ou votre interrupteur connecté.

Pour le dire simplement, même quand elles n’émettent plus de lumière, les ampoules connectées consomment un tout petit peu d’électricité pour alimenter la puce qui les rend justement « connectées ». C’est pour cette raison qu’on ne peut pas couper l’électricité à l’interrupteur avec des ampoules connectées.

Mais si vous avez déjà eu de la compagnie chez vous, expliquer à quelqu’un qu’il ne faut surtout pas se servir des interrupteurs sous peine de casser toute votre délicate installation s’avère un exercice parfois surprenant. Fort heureusement, il existe une méthode pour convertir vos interrupteurs classiques en interrupteurs connectés : utiliser les modules d’interrupteurs commercialisés par Philips. Ces touts petits « wall switch » sont vendus par pack de 1 ou de 2, à 40 ou 70 euros respectivement.

Comment marche un module mural Philips Hue ?

L’idée derrière ces petits gadgets est de se substituer à votre installation électrique « classique » et de se servir des interrupteurs présents chez soi pour contrôler ses ampoules connectées.

Le module doit en fait être relié aux deux pôles de votre interrupteur et selon la position de celui-ci, l’accessoire envoie l’ordre d’allumer ou d’éteindre les ampoules à votre pont Hue. Tout se passe donc sans couper le circuit d’alimentation de la lampe, qui reste ainsi toujours joignable.

Le contenu du pack de module mural Philips Hue. // Source : Philips Hue

Ce bricolage, complètement invisible, permet de ne pas avoir à donner un cours en domotique à toutes les personnes qui veulent allumer la lumière chez vous. Il vous permet aussi d’allumer toutes les ampoules connectées présentes dans une pièce avec un seul mouvement d’interrupteur.

Voici comment installer ces petits gadgets.

Précautions d’usage pour éviter tout risque d’électrocution

L’installation des modules muraux Philips Hue n’est pas terriblement compliquée à partir du moment où l’on peut tenir un tournevis dans sa main et où l’on sait comment couper le courant chez soi.

Car oui, la première chose à faire avant de faire une quelconque manipulation est de couper le courant sur le circuit électrique sur lequel vous allez intervenir. Cela se fait au niveau du disjoncteur. Vous pouvez soit éteindre tout le courant chez vous, soit tâtonner pour trouver quelle section du disjoncteur contrôle telles ou telles ampoules.

On va le répéter, mais ne commencez rien avant de vous être assuré d’avoir coupé le courant sur l’interrupteur que vous souhaitez bidouiller. C’est très simple de le faire : laisser votre interrupteur sur la position On, puis descendez un à un les fusibles de votre disjoncteur jusqu’à ce que votre éclairage se coupe.

Ensuite, il faudra juste vous armer d’un tournevis cruciforme, d’un peu de patience et d’un pack de module mural Philips Hue.

Le matériel nécessaire à l’installation du module. // Source : Philips Hue

Comment installer un module mural Philips Hue ?

Une fois que le courant est bien coupé, on peut passer aux choses sérieuses. Pour commencer, démarrons par l’aspect purement électrique de la manœuvre avant de s’intéresser au fonctionnement logiciel de ces modules.

  • Commencez par enlever le cache de l’interrupteur (la plaque en plastique autour de la partie mobile). Il suffit de faire levier entre le mur et la plaque avec un tournevis plat.
  • Rangez votre cache à un endroit ou vous êtes sûr de le retrouver.
  • Enlevez les deux vis qui tiennent la plaque de l’interrupteur au mur et rangez-les tout aussi précieusement.
  • Décollez délicatement la plaque du mur sans la tirer de façon trop violente.
  • Enlevez les fils connectés à votre interrupteur en appuyant sur le mécanisme poussoir associé et en tirant délicatement dessus.
  • Rangez les deux fils dans la borne de raccordement fourni avec le module (en poussant bien jusqu’au fond).
    • Ces petits accessoires en plastique, aussi surnommés « bornes Wago », servent à créer un contact continu entre les deux fils. Ainsi le fil d’alimentation et le fil de retour lampe seront toujours connectés entre eux. Cela signifie que votre ampoule sera toujours sous tension, ce qui est le but recherché.
  • Poussez les deux câbles et la borne wago au fond de la boite d’encastrement (l’espace creusé dans le mur d’où viennent les fils).
  • Saisissez-vous des câbles fournis dans la boite du module et installez-les sur l’Input 1 du boitier Hue.
  • Branchez le câble jaune sur l’emplacement « 1 » de votre interrupteur et le blanc sur l’emplacement « 2 ».
    • Si le contact est correctement fait, une lumière devrait s’allumer sur le petit boitier Hue. Cela signifie qu’il est prêt à l’emploi.
  • Installez le boitier Hue au fond de la boite d’encastrement.
  • Remettez la plaque en place à l’aide des deux vis (qui doivent mordre dans les trous prévus pour sur le côté de la boite d’encastrement).
  • Remettez votre cache.
Enlevez le cache de votre interrupteur, ôtez les fils de votre, insérez-les dans un boitier wago, connectez les fils fournis au boitier et à votre interrupteur, remettez le module, puis la plaque et votre cache. // Source : Photo Numerama

Paramétrer son module mural Philips Hue

Si vous êtes parvenu à effectuer toutes les précédentes étapes sans problème, alors félicitations, vous venez d’installer un module mural Philips Hue. Récompensez-vous à l’aide d’un grand verre d’eau et allez remettre le courant au disjoncteur. Il va falloir maintenant paramétrer le module pour lui dire quelles ampoules il devra contrôler.

  • Une fois le courant rétabli, lancez votre app Hue.
  • Allez dans Paramètres Accessoires Ajouter un accessoire Hue Wall Switch Module.
  • Appuyez sur Suivant dans l’interface.
  • Effectuez des va-et-vient sur l’interrupteur jusqu’à ce qu’il soit détecté par l’application.
  • Choisissez le type d’interrupteur qui correspond (simple ou double).
  • Choisissez la pièce à contrôler via cet interrupteur.
  • Choisissez le scénario lumineux à lancer lors de l’utilisation de l’interrupteur.
  • Appuyez sur Enregistrer.
La marche à suivre pour paramétrer son module Hue. // Source : Capture d’écran Numerama

Votre module devrait être installé et si vous faites varier la position de votre interrupteur, vos ampoules connectées devraient réagir. Félicitations, derrière un interrupteur tout ce qu’il y a de plus classique vous avez installé un « cerveau » qui lui permet de contrôler vos ampoules connectées.

Remarques et conclusion

Puisque le petit module n’est pas directement branché au courant, il est alimenté à l’aide d’une pile bouton. Philips promet 5 ans d’autonomie avant de devoir le changer. Si votre interrupteur est à court d’énergie, votre application vous préviendra. Il faudra alors re-démonter l’interrupteur et remplacer la pile (une simple CR2450) en enlevant la petite vis sur le bas du boitier.

Si ces modules sont très pratiques, ils ne sont pas forcément aisés à installer pour tout le monde. Quiconque est intimidé par l’idée de bidouiller l’électricité chez soi n’ira probablement pas effectuer toutes ces manipulations. Si vous avez un peu d’expérience avec le montage et le démontage de PC cela dit, la logique est un peu similaire.

Il faut brancher les câbles aux bons endroits pour établir le contact. Si vous prenez toutes les précautions nécessaires, vous ne courez pas de grands risques. De plus, trafiquer son installation électrique est un très bon moyen d’en apprendre un peu plus sur le fonctionnement de nos interrupteurs et de nos disjoncteurs.

Mais aussi pratique que soit ces modules — et aussi satisfaisant qu’il soit de jouer à l’apprenti bricoleur — l’existence même de ces petits gadgets prouve que la domotique est encore un domaine compliqué, réservé à celles et ceux qui ont le temps et l’énergie de partir vaillants, un tournevis à la main pour tout bidouiller.

Si vous souhaitez vous équiper en ampoules connectées, Hue ou non, consultez notre guide d’achat dédié.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo