Commercialisée au tarif de 119 euros, la « Commande Intelligente de Climatiseur » de Netatmo permet de piloter une clim, fixe ou portable, avec son smartphone ou un assistant vocal. Elle prend la forme d’un petit boîtier de la taille d’un galet, capable d’imiter les signaux d’une télécommande.

« OK Google, règle la clim sur 22 degrés ». Comme beaucoup de propriétaires de climatiseurs, vous pensez peut-être que la seule solution pour contrôler la température de votre maison avec une application ou votre voix est de le remplacer par un modèle plus récent. C’est faux, puisque de nombreux accessoiristes proposent des « contrôleurs connectés », capables d’envoyer des instructions à votre climatiseur par infrarouge. Ces appareils apprennent les signaux d’une télécommande et sont en mesure de les répliquer pour diffuser une instruction, comme un changement de température ou un changement de mode. Le plus connu est signé Tado, un constructeur allemand spécialisé dans la maison connectée.

Depuis le 11 mai 2023, il existe une alternative française. Le constructeur Netatmo a lancé son propre produit dédié aux climatiseurs, qui reprend exactement le même concept que celui de ses rivaux. La « Commande Intelligente de Climatiseur », ou « Smart AC Controller » en version internationale, prend la forme d’un petit boîtier noir qu’il faut poser quelque part dans la pièce où se trouve le climatiseur que l’on souhaite connecter. Il permet ensuite de régler la température d’une pièce, manuellement ou automatiquement, sans avoir à utiliser une télécommande ou un thermostat. Nous l’avons essayé pendant un mois.

Une configuration simple et rapide

Tous les climatiseurs ne sont pas compatibles avec le dispositif de Netatmo, mais la plupart des produits disponibles sur le marché en 2023 le sont.

Peuvent fonctionner avec la Commande Intelligente de Climatiseur tous les climatiseurs livrés avec une télécommande avec un écran qui affiche la température et le mode en cours d’utilisation (logo soleil, logo glace…). Si ces instructions sont bien là, alors votre climatiseur est en mesure de recevoir des commandes complètes. Il est donc compatible avec le produit de Netatmo, qu’il s’agisse d’un climatiseur mural ou portable.

Les éléments affichés sur cette télécommande indique qu'elle est compatible avec le produit de Netatmo. // Source : Numerama
Les éléments affichés sur cette télécommande indiquent qu’elle est compatible avec le produit de Netatmo. // Source : Numerama

La configuration du contrôleur de Netatmo est on ne peut plus simple. Déballez le produit et branchez-le au courant (il suffit de le relier à un câble Micro USB, avec un adaptateur secteur ou directement à un port USB comme celui de votre box Internet), puis téléchargez l’application Home+Control sur l’App Store ou le Play Store. C’est la même application que celle qui permet de contrôler les périphériques connectés de Netatmo et Legrand (et de certains partenaires, comme Somfy).

Ensuite, la configuration se passe différemment en fonction du smartphone que vous possédez :

  • Sur un iPhone, il faut scanner le code HomeKit présent sur l’appareil. Il va permettre de jumeler l’objet connecté et de l’ajouter à l’application Maison d’Apple automatiquement.
  • Sur Android, le premier démarrage est plus classique, avec une expérience de détection 100 % intégrée à l’application. Mais il faudra ajouter l’objet à Google Home ou à Amazon Alexa manuellement, dans un second temps.

Dans les deux cas, Netatmo va vous demandera d’approcher la télécommande de l’objet et d’appuyer sur des boutons. En quelques secondes, le modèle de la télécommande sera identifié (ou imité), ce qui vous permettra de vous en passer indéfiniment.

Les éléments affichés sur cette télécommande indique qu'elle est compatible avec le produit de Netatmo.
Les éléments affichés sur cette télécommande indique qu’elle est compatible avec le produit de Netatmo. // Source : Numerama

Une fois configurée, la clim est immédiatement disponible dans l’application Home+Control, ainsi que dans celle d’Apple si vous avez un iPhone. Libre à vous de l’ajouter aussi dans Google Home et Amazon Alexa si vous le souhaitez, en choisissant Legrand/Netatmo dans les partenaires.

Si l’objet est à proximité du climatiseur, alors il est déjà possible de l’allumer, de l’éteindre, de changer de mode, de régler la température ou de changer de puissance avec son smartphone. On peut, évidemment, directement opter pour la commande vocale avec un « Dis Siri, règle la clim sur 22 degrés ». Il y a généralement une petite latence de 2-3 secondes, le temps que l’objet reçoive la demande et la transmettre, et votre climatiseur devrait biper, pour vous dire qu’il a compris.

Puisque le contrôleur de Netatmo ne ressemble pas à un thermostat, j'ai fait le choix de ne pas l'accrocher au mur. Il est posé sur mon bureau, à 3 mètres de mon climatiseur.
Puisque le contrôleur de Netatmo ne ressemble pas à un thermostat, j’ai fait le choix de ne pas l’accrocher au mur. Il est posé sur mon bureau, à 3 mètres de mon climatiseur. // Source : Numerama

Côté positif, le produit de Netatmo a l’avantage d’embarquer 6 LED infrarouges, ce qui lui permet de diffuser un signal omnidirectionnel (il peut donc contrôler un climatiseur en étant à sa diagonale, alors qu’un Tado doit forcément être en face).

Côté négatif, l’infrarouge a pour défaut de ne pas envoyer de retour en échange. Si un objet comme une chaise bloque le signal, l’application Home+Control agira comme si la clim avait reçu l’instruction, même si elle ne l’a pas compris. On peut aussi reprocher à l’objet de ne pas embarquer de commandes manuelles, comme un écran qui afficherait la température. Il lui arrive aussi de mesurer une température 1 à 2 degrés trop hauts par rapport à nos autres capteurs de température (l’électronique chauffe-t-elle trop ?). Enfin, pas d’option ventilation. C’est climatisation ou chauffage, ce qui est bête quand on dispose d’un climatiseur portable doté d’une fonction ventilateur. Tado permet lui de déclencher le mode vent.

Des applications beaucoup trop limitées, avec des incompatibilités regrettables

Durant notre test, nous avons choisi de principalement essayer la « Commande Intelligente de Climatiseur » de Netatmo avec son application native, Home+Control, et Apple Maison, sur un iPhone, un Mac et des HomePod. Nous avons aussi un peu essayé l’interface de Google avec une Pixel Tablet. Nous en sommes arrivés à la conclusion suivante : le vrai problème du produit Netatmo vient du fait que les fonctions disponibles dans l’application sont très limitées, ou pas les mêmes d’un service à un autre.

Home+Control : quelques options, mais pas la plus ergonomique

Dans l’application de Netatmo, les commandes du climatiseur se cachent dans un sous-menu dédié à la pièce dans laquelle a été configuré l’objet connecté. Une fausse bonne idée, dans le sens où il faut parfois toucher 3 à 4 fois l’écran avant d’arriver aux commandes, qui peuvent être cachées sous d’autres objets si vous avez beaucoup d’appareils connectés à la maison (c’est notre cas, puisque nous avons équipé notre maison de prises Legrand connectées).

Autre reproche que l’on pourrait faire à Netatmo : il est impossible d’avoir une vue plein écran des commandes du climatiseur. Il faut forcément se contenter d’un petit module rectangulaire, qui se déroule pour proposer de choisir la puissance de la climatisation, ou contrôler l’oscillation. Il est sans le moindre doute possible de faire mieux, en affichant plus de données à l’écran (comme une courbe de la température et des recommandations, comme le fait Tado dans son application).

Cher Legrand, pourquoi cacher le contrôle du climatiseur dans un si petit espace ?
Cher Legrand, pourquoi cacher le contrôle du climatiseur dans un si petit espace ? // Source : Numerama

Pour créer un programme de température, une fonction mise en avant par Netatmo, il faut encore se rendre ailleurs, avec une page qui oblige à configurer chaque jour de la semaine un par un, sans prendre en compte le fait que l’on ne peut pas toujours prédire parfaitement quand on sera à la maison.

Nous avons finalement renoncé à configurer un planning, et nous nous sommes contentés d’allumer la clim quand nous étions en route pour la maison tous les jours, pour nous assurer qu’il fera frais une fois la porte ouverte (autre option, utiliser la localisation dans Apple Maison pour allumer la clim quand on arrive à un certain périmètre). Cette option n’est néanmoins pas le plus économique, il vaut mieux parfois laisser la clim tourner à une plus haute température que tout faire redescendre d’un coup… Pour le coup, les thermostats Netatmo offrent des réglages plus simples et plus logiques.

Apple, Google et Amazon : de grosses disparités

Si vous êtes un aficionado de la maison connectée, le plus probable est que vous n’aurez pas envie d’utiliser l’application de Netatmo. Mieux vaut avoir une application avec tous ses appareils, pour se simplifier la vie. La bonne nouvelle est que Netatmo, fidèle à ses habitudes, offre la compatibilité avec tous les assistants vocaux. Le Français n’a pas attendu le protocole Matter pour faire cet effort, et on ne peut que le saluer.

L’application Maison d’Apple est, comme souvent, la plus complète. Les réglages de la commande Netatmo permettent de voir la température actuelle, de choisir une température cible, de passer du mode clim au mode chauffage et de choisir entre trois niveaux de puissance (c’est plus que chez Tado !). Mais, et c’est un vrai problème, la commande de clim s’allume par défaut sur « puissance faible » quand on demande une température à Siri. Le mode « auto » n’étant pas proposé dans Apple Maison, il faut forcément se rendre dans Home+Control dans un second temps pour augmenter la puissance de la clim. En l’état, passer par Siri est donc extrêmement limité, la faute à une implémentation partielle par Netatmo. Il est toujours possible de bidouiller en créant un scénario dans lequel la clim s’allume à une température à puissance moyenne, pour tout déclencher d’un seul coup.

Sous iOS 17, la clim Netatmo ressemble à ça. L'interface est beaucoup plus jolie que celle de Home+Control, mais avec des options bien plus limitées.
Sous iOS 17, la clim Netatmo ressemble à ça. L’interface est beaucoup plus jolie que celle de Home+Control, mais avec des options bien plus limitées. // Source : Numerama

Les mêmes reproches peuvent être faits aux applications de Google et Amazon, qui se contentent d’afficher un curseur pour la température (et le réglage de mode). En l’état, le plus complet reste Home+Control, elle-même imparfaite.

Le verdict

Le boîtier de Netatmo sous un climatiseur. // Source : Netatmo
7/10

Netatmo Commande Intelligente de Climatiseur

Voir la fiche

La Commande Intelligente de Climatiseur de Netatmo fait ce pour quoi elle a été conçue. Capable de répliquer facilement les signaux d’une télécommande, elle peut allumer/éteindre la clim à votre place, définir une température cible dans une pièce, changer la puissance de la ventilation, régler l’inclinaison du climatiseur et passer en mode chauffage l’hiver. Il s’agit d’un moyen terriblement efficace de moderniser un climatiseur, pour ne pas avoir à actionner une télécommande manuellement à chaque demande, ou pouvoir changer de température à distance, avant de rentrer à la maison, par exemple. Une fois qu’on s’y est habitué, il est difficile de revenir au contrôle à l’ancienne.

Cependant, Netatmo peut encore améliorer son produit. À 120 euros pour un seul climatiseur (des packs permettent d’en acheter plusieurs à un tarif avantageux), la marque française se doit d’offrir une interface claire, tout en s’assurant que le contrôle par Apple, Google ou Amazon soit aussi complet que dans sa propre application.

Par rapport au produit de Tado, Netatmo gagne notre préférence grâce aux performances du boîtier (son signal infrarouge se plante moins). Mais l’écart est faible, et seule une véritable amélioration de la partie logicielle lui permettra de devenir la référence du secteur.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.