Entre vendre des iPhone ou des iPad à Noël, Apple a tranché : en pleine période de pénurie, les composants des tablettes tactiles ont été en partie redirigés vers les chaînes de production des iPhone 13 et iPhone 13 Pro.

Apple ne sera clairement pas le premier constructeur a être touché par la pénurie de composants, et notamment de semi-conducteurs : sa planification et ses contrats permettent d’approvisionner ses Apple Store sans trop de souci. En revanche, on ne pourra pas dire que la crise que traverse l’industrie a totalement épargné le géant américain. Le média Nikkei Asia a appris de plusieurs sources qu’Apple a dû faire un choix entre deux de ses produits mobiles, côté production : l’iPhone 13 et l’iPad. Et c’est évidemment le smartphone star qui a eu la préférence d’Apple.

Cette nouvelle intervient quelques jours seulement après les résultats trimestriels d’Apple, lors desquels l’entreprise a affirmé avoir perdu à peu près 6 milliards de dollars, directement liés à la pénurie de composants entraînant de nombreux délais.

iPhone vs iPad, le faux choix

Si le marché de la tablette tactile est aujourd’hui dirigé par Apple avec sa gamme d’iPad, il est évident que la poule aux œufs d’or du constructeur américain est l’iPhone. Pour le trimestre qui vient, qui cumule les fêtes de fin d’année et les périodes de promotion, c’est un enjeu majeur : il faut que les derniers iPhone soient disponibles à l’achat et livrés dans les temps. D’après Nikkei, des composants dédiés aux iPad ont donc été acheminés vers les chaînes de production des iPhone 13. Certains composants, qui devaient finir dans les iPhone plus anciens toujours en vente, se sont aussi retrouvés sur les derniers sortis. Les appareils Apple partagent évidemment des composants, qu’il s’agisse de pièces standards pour l’assemblage ou du matériel plus spécifique (puces capteurs, etc.).

Il est assez simple de vérifier par soi-même ce que Nikkei avance. L’Apple Store français répercute ces délais de livraison sur les produits cités par le média. Si l’on achète aujourd’hui un iPhone 11, la livraison ne se fera pas avant le 24 novembre au plus tôt, début décembre au plus tard. Si l’on penche pour un nouvel iPad, il faudra attendre la première semaine de décembre. On note donc plus d’un mois entre la commande et la livraison, pour des produits qui ne sont pas les stars de la gamme 2021 — il est plus attendu que les iPhone 13 ou les iPhone 13 Pro, sortis il y a peu, soient difficiles à obtenir. On imagine donc que sans cette opération, les délais seraient encore plus longs pour les derniers modèles.

La priorité d’Apple semble donc claire : pouvoir livrer en temps et en heure les iPhone 13 et 13 Pro qui seront commandés pour Noël et les fêtes de fin d’année. Un trimestre essentiel pour l’entreprise, qui ne veut définitivement rien risquer.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo