Apple a rendu la réparation de ses nouveaux iPhone 13 très compliqués en verrouillant entre eux l’écran et le capteur de reconnaissance faciale Face ID. Une couche de complexité supplémentaire à gérer pour les réparateurs indépendants. Mais une mise à jour logicielle devrait venir corriger le problème.

L’iPhone 13 est un smartphone très compliqué à réparer. Le dernier téléphone d’Apple est équipé d’une petite puce qui verrouille logiciellement le module de reconnaissance Face ID et l’écran du téléphone entre eux. Cette mesure a été prise pour des raisons de sécurité, afin d’empêcher des pirates mal intentionnés de tromper la reconnaissance faciale de l’iPhone avec des pièces trafiquées.

Face ID pourra fonctionner après la réparation d’écran

Malheureusement, cela rend la réparation de l’écran (une des opérations de remise en état les plus fréquentes) extrêmement compliqué pour les réparateurs indépendants. Ces derniers n’ont effectivement pas accès aux outils d’Apple qui permettent de coupler un nouvel écran avec le module Face ID. Une situation qui avait alerté iFixit qui dénonçait un « verrouillage » jamais vu et s’inquiétait du coup que cela pourrait porter aux circuits de réparations indépendants.

La mise à jour attendue permettra à Face ID de fonctionner même après une réparation hors Apple Store // Source : iFixit Youtube

Cette situation n’aura heureusement pas duré très longtemps, puisque comme l’explique The Verge dans un article daté du 9 novembre, Apple va prochainement déployer une mise à jour qui facilitera la situation. Les réparateurs indépendants n’auront plus à dessouder puis ressouder la puce sur un nouvel écran, puisque la mise à jour attendue ne bloquera plus le fonctionnement de Face ID lorsque l’écran a été changé.

Une situation pas toute rose pour autant

Apple n’a pas précisé exactement quand cette mise à jour arrivera, mais cette annonce représente malgré tout une bonne nouvelle pour le secteur de la réparation. La situation n’est pas tout à fait idéale pour autant.

Comme iFixit l’expliquait lors de son démontage de l’iPhone 13 Pro, le fait que Apple puisse corriger ce problème logiciellement, mais ne l’a pas fait avant la sortie officielle d’iOS 15, montre bien que les problématiques de réparabilité ne sont encore pas assez prises au sérieux lors du développement matériel et logiciel de nos téléphones. Selon iFixit, si ce « bug » en était vraiment un, il aurait dû être identifié et corrigé plus tôt, sans que le site ait besoin d’en faire un phénomène médiatique.

« Techniquement oui : la défaillance de Face ID pourrait être due à un bug matériel très spécifique de l’un des composants les plus fréquemment remplacés, un bug qui a réussi à passer les tests et qui n’a pas été corrigé par une mise à jour logicielle majeure », ironisait iFixit il y a peu. Selon le site, il s’agit plus d’une discrète attaque contre le droit à réparer. On peut se réjouir qu’Apple ait pris conscience du problème et déploie une mise à jour correctrice, tout comme on peut regretter qu’il ait fallu un ramdam médiatique pour attirer l’attention sur ce sujet.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo