Très populaire, le Tether est censé être une cryptomonnaie stable, car adossée au dollar américain. L'agence américaine chargée de réguler les bourses de commerce a cependant révélé que la communication des dirigeants de Tether sur les réserves de la société était trompeuse.

41 millions de dollars. Voilà ce que va devoir verser Tether pour mettre fin au conflit qui l’oppose à la Commodity Futures Trading Commission, révèle un communique du 15 octobre de l’agence américaine chargée de réguler les bourses de commerce. Elle accuse Tether d’avoir menti sur ses réserves financières. Un problème très sérieux, car la société gère une cryptomonnaie un peu particulière, qui joue désormais un rôle central dans le secteur. Le Tether est ce qu’on appelle un « stablecoin » : une cryptomonnaie dite stable, car sa valeur est indexée sur une monnaie fiduciaire (dollar, euro, etc.).

Cette spécificité a rendu le Tether très populaire : cela en fait un outil pratique pour opérer des échanges cryptos rapides. Les personnes désireuses de trader ce type d’actifs numériques peuvent ainsi verser un dollar afin d’obtenir un Tether, qu’elles pourront ensuite facilement échanger contre d’autres cryptos (bitcoins, ethers, etc.). Comme chaque Tether en circulation est censé être garanti par un dollar (ou par un euro pour le Euro Tether), les utilisateurs peuvent rééchanger leurs cryptos contre ces stablecoins, afin de se protéger de la volatilité des cours.

Il y a désormais 69 milliards de Tether en circulation. // Source : Tether

48 milliards de Tether émis rien que cette année

Le fonctionnement du Tether et sa popularité ont transformé la société en une sorte de « banque » du secteur. Mais le développement important de Tether a aussi attiré l’attention des régulateurs, qui ont commencé à s’étonner de voir la société émettre autant d’unités. Il y en a désormais 69 milliards en circulation (dont 48 milliards émis sur la seule année 2021). La société indiquant que chaque Tether est garanti par un dollar, cela impliquerait donc qu’elle dispose de 69 milliards de monnaie fiduciaire de réserve.

Mais la CFTC estime que les affirmations de Tether sont fallacieuses. Dans le communiqué de presse publié le 15 octobre, l’agence indique qu’entre le 1er juin 2016 et le 25 février 2019, Tether n’a pas donné une vision sincère de la manière dont elle garantissait ses stablecoins. La société assurait qu’elle disposait de réserves de dollars américains (USD) suffisantes pour garantir chaque USD Tether en circulation, avec le montant correspondant en monnaie fiduciaire détenu par Tether et « déposé en sécurité sur des comptes bancaires de Tether ». En réalité, indique la CFTC, les réserves de Tether n’étaient « pas garanties la plupart du temps  ». L’agence de régulation des bourses de commerce reproche par ailleurs à la société de « ne pas avoir révélé que [ses réserves] comprenaient des créances non sécurisées et des actifs non fiduciaires. »

Dans son communiqué de presse, la CFTC indique que Tether détenait suffisamment de réserves fiduciaires pour garantir ses tokens pendant seulement 27,6 % du temps, sur la période de 26 mois étudiée entre 2016 et 2018. « Contrairement à ce qui était affirmé, Tether ne détenait pas la totalité des réserves de son token USDT en dollars américains : elle s’appuyait sur des entités non régulées et des tiers pour détenir une partie de ses réserves. Elle avait également une portion de sa réserve en commun avec Bitfinex (nldr : une plateforme de crypto trading) », révèle l’agence, précisant qu’une partie des réserves de Tether provenaient, par ailleurs, de produits financiers non fiduciaires.

Des audits préparés à l’avance

« Les actifs que Tether et Bitfinex ont mis en commun incluaient des fonds détenus par des tiers, notamment 29 arrangements qui n’étaient documentés à travers aucun contrat, révèle la CFTC qui ajoute que Tether a, à un moment donné, transféré une portion de ses fonds de réserve à Bitfinex afin de l’aider à répondre à une crise de liquidité.

La CFTC dénonce enfin le fait que Tether n’ait pas réalisé les audits professionnels et réguliers qu’elle promettait de faire, afin d’attester que ses réserves étaient solides. « Tether a engagé un cabinet pour réaliser un audit en sélectionnant la date de l’audit à l’avance. Et Bitfinex a transféré 382 millions de dollars sur le compte bancaire de Tether juste avant cet audit », révèle la CFTC.

La société Tether a réagi dans un communiqué le 15 octobre, en mettant en avant le fait que les problèmes dénoncés par la CFTC sont anciens : « Ces problèmes ont été totalement résolus lorsque les conditions générales du service ont été mises à jour en février 2019. » Tether assure que même si les réserves n’étaient pas toutes « en permanence, en cash et sur un compte bancaire au nom de Tether  », elle aurait toujours maintenu un niveau de réserve adéquat. Les autorités américaines prennent toutefois l’affaire Tether très au sérieux. Le département de la justice américain est en train de mener une enquête indépendante sur les responsables de Tether et celui du Trésor prépare un rapport sur les stablecoins, et les risques économiques que ces derniers peuvent poser.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo