Une option de sécurité au sein de Windows 11 réduirait les performances de certains jeux. Dans certains cas, le sacrosaint nombre d’images par seconde affiché à l’écran pourrait chuter de quasi 30 % lorsque la fonction de VBS est activée. Voici ce que cela signifie, et ce qu’il est possible de faire pour tenter de corriger le problème.

Windows 11 impacterait négativement les performances en jeu. C’est en tout cas ce qu’affirment les sites PC Gamer et Computer Base, qui ont effectué des tests de performances en jeu sur le nouvel OS de Microsoft.

Sur certains jeux, le nombre d’images par seconde baisserait de 28 %. Une perte plus que notable pour un système qui se vend pourtant comme « le meilleur Windows pour le jeu ».

Au cœur de ce problème, une fonctionnalité de sécurité qui perturbe l’expérience vidéoludique : le VBS.

Qu’est-ce que le VBS ?

L’acronyme VBS signifieVirtualization-based Security, soit « sécurité via la virtualisation », en bon français. Activé par défaut sur certains PC Windows 10, cet outil monopolise une partie de la mémoire vive pour créer un sous-système sécurisé au sein de Windows.

L’idée est de créer un espace entièrement isolé du reste du système, pour y stocker des informations importantes comme les données d’identification. Ainsi, si le système principal est touché par un logiciel malveillant ou autre virus, les données les plus sensibles sont protégées.

On appelle cette méthode « virtualisation », car elle va créer un système virtuel au sein de l’OS principal, en lui allouant une partie des ressources de votre machine (RAM, espace disque etc). Pour le dire plus simplement, c’est un Windows au sein de votre Windows. En isolant une partie du système au sein d’une « bulle » étanche, le VBS permet donc d’améliorer la sécurité de votre machine.

Quel est le problème avec Windows 11 ?

Cette fonctionnalité était jusque-là particulièrement utilisée sur les machines professionnelles, souvent soumises à des règles de sécurité plus stricte. Avec Windows 11 cela dit, l’utilisation de VBS va être beaucoup plus répandue.

« En partenariat avec les constructeurs de PC et de processeurs, nous allons activer le VBS […] sur la plupart des nouveaux ordinateurs dans l’année qui arrive », a précisé Microsoft dans un billet de blog. Cela veut dire qu’une bonne partie des machines vendues neuves sous Windows 11 auront cette fonctionnalité activée par défaut.

Comme nous l’avons vu cependant, la virtualisation d’un sous-système nécessite de monopoliser de la puissance de calcul, de l’espace disque ainsi que de la mémoire vive. Ce qui limite mécaniquement les performances du système principal. Cela ne se ressent pas dans une utilisation « basique » de son ordinateur, mais lorsqu’il est question de faire tourner des jeux 3D gourmand en ressource, la différence peut être notable.

Sur une même machine Windows 11 (qui tourne sous la version quasi finale du système), le nombre moyen d’images par seconde de Shadow of the Tomb Raider tombe de 107 à 77 lorsqu’on active le VBS. De quoi sensiblement détériorer l’expérience de jeu.

Que puis-je faire pour régler le problème sur Windows 11 ?

Si les tests de PC Gamer peuvent faire froid dans le dos aux adeptes de jeu sur PC, le problème est tout de même à relativiser.

L’activation par défaut du VBS se fera à priori uniquement sur les nouvelles machines. Si vous mettez à jour votre ordinateur venant de Windows 10, la fonctionnalité ne sera pas activée. Il en va de même si vous installez Windows 11 vous-même à l’aide d’une image système. Il est également probable que les constructeurs de PC dédiés aux jeux négocieront avec Microsoft pour garder la fonctionnalité désactivée par défaut.

Ces soucis de performance ne toucheront donc pas tout le monde. Malheureusement, Microsoft communique assez mal sur le sujet. Techniquement, il est possible de voir si le VBS est activé au sein de l’application Sécurité Windows. Il faut ensuite se rendre dans le menu Sécurité des appareils puis Isolation du noyau. Mais comme l’ont remarqué nos confrères de Frandroid, sur certaines machines, l’option peut paraitre désactivée alors qu’elle ne l’est pas. Il se peut également que l’option soit impossible à désactiver via cette méthode.

Windows permet techniquement de désactiver le VBS, mais pas sur toutes les machines // Source : Capture d’écran

D’après PC Gamer, il faut aller modifier des valeurs au sein de l’éditeur de registre et du bios pour proprement désactiver le VBS. Ces manipulations étant particulièrement hasardeuses si l’on n’est pas sûr de ce qu’on fait, il est plutôt déconseillé d’aller toucher à ces briques essentielles du système.

Espérons donc que Microsoft corrige le tir et permette de désactiver l’option plus facilement. Sans quoi, les joueurs et joueuses PC risquent d’avoir de mauvaises surprises.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo