Microsoft organisait une démonstration du fonctionnement de sa Surface Duo, un appareil hybride entre la tablette et le smartphone. Une démonstration qui a connu quelques loupés et que Microsoft a cherché à masquer en retournant certaines séquences.

L’histoire de la tech est jalonnée de ces improbables ratés qui surviennent lors de présentations publiques. Des pépins techniques de l’iPhone 4 à la destruction de la vitre du Cybertruck, les exemples ne manquent pas et sont parfois ressortis au gré des discussions et de l’actualité. En règle générale, les entreprises doivent vivre avec ces échecs d’un soir. Mais parfois, elles essaient de cacher leur loupé.

C’est exactement ce qui s’est produit courant février lorsque Microsoft a voulu montrer de quoi était capable la Surface Duo, un projet hybride à mi-chemin entre le smartphone et la tablette tactile. Cet appareil pliable, composé de deux écrans séparés par une charnière centrale, s’ouvre et se rabat comme un livre. Il avait été dévoilé au public en octobre 2019, avec le Surface Neo, un PC portable atypique.

Détail de l’un des deux écrans du Surface Duo.

Lors de cette présentation, donc, un bug a été constaté lorsque la personne sur scène a voulu montrer l’un des usages possibles avec la Surface Duo, quand une application en cours d’utilisation et ouverte sur l’un des deux écrans — en l’espèce, il s’agissait de l’application de cartographie Google Maps. L’idée était de positionner l’application, alors située sur l’écran de gauche, au niveau de la charnière.

En théorie, l’application devait alors se déployer sur les deux écrans et être utilisable d’un côté comme de l’autre. Mais comme le montre la séquence relayée par un journaliste de The Verge, l’application s’est instantanément refermée et n’a plus été en mesure d’être relancée. Par ailleurs, la Surface Duo semble avoir planté quelques secondes, car les gestes tactiles du démonstrateur juste après l’arrêt de Maps ne donnent rien.

L’intéressé ne s’est toutefois pas laissé démonter par la situation. Après quelques essais infructueux de relancer l’application, il a simplement expliqué ce qu’il était censé se passer, en théorie. En revanche, une autre séquence, toujours partagée par le même reporter, mais présentée par un autre intervenant, a montré un bref dysfonctionnement du bloc-notes de Windows 10X : pendant quelques dizaines de secondes, rien ne semble se passer à l’écran, puis soudain une boîte de dialogue apparaît.

Microsoft retourne la séquence

Bien entendu, ces dysfonctionnements ne sont que des péripéties passagères, qui n’ont pas d’autres conséquences que de froisser un peu l’amour-propre de Microsoft et de faire de lui un objet de dérision sur les réseaux sociaux. Lorsque la Surface Duo sortira dans le commerce, vraisemblablement aux alentours de Noël 2020, c’est-à-dire dans presque un an, le produit sera bien plus poli que cette démo.

Ce qui s’avère beaucoup plus inhabituel, c’est la décision prise par Microsoft de retourner une partie de la démonstration afin de remplacer les séquences ratées par des scènes sans le moindre accroc. C’est ce qu’a relevé un journaliste de Windows Central. On peut ainsi voir ce qui aurait dû se passer lors de la toute première prise avec Google Maps et l’affichage sur un double écran.

C’est cette nouvelle séquence que Microsoft partage sur son site web, comme si aucune des péripéties précédentes n’avait existé. Dans ce replay remonté, la démo ne plante pas pendant la conférence et le présentateur peut montrer tout ce qu’il avait prévu : l’application peut passer d’un écran à l’autre, être utilisée sur un double écran, ouvrir et se fermer normalement, sans délai.

Ce petit arrangement avec la réalité n’a guère d’importance si le produit qui sera livré au grand public délivre l’expérience promise par Microsoft. À supposer qu’il sorte un jour : l’appareil est si atypique dans son design comme dans ses choix industriels (il n’a pas d’appareil photo à l’arrière, par exemple, alors que c’est l’un des critères d’achat clés) qu’il n’est pas sûr arrive sur les étals. En tout cas, sur ceux destinés au grand public.

Article publié initialement le 13 février 2020 et mis à jour le 12 août 2020

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo