Le Surface Duo est un concept étrange, entre la tablette tactile et le smartphone. L'avenir de la mobilité selon Microsoft... qu'il refuse de nommer smartphone.

Bien avant l’iPhone, les smartphones sous Windows avaient tenté une percée dans le monde de l’informatique mobile. Ils ont échoué. En même temps qu’Android, Windows Phone avait tenté une percée dans le monde de l’informatique mobile. Il a échoué. Ces deux événements de l’histoire de la tech ont désigné Microsoft comme le grand perdant de l’ère de la mobilité, qui aurait raté le virage de cette renaissance de l’informatique grand public. En 2019, le géant de Redmond prouve qu’il n’a pas baissé les bras en un concept : Surface Duo.

Concept, car en réalité, la présentation de Microsoft était bien confuse. N’attendez aucune date de sortie ou de prix pour cet objet, mais plutôt une profession de foi sur un objet censé symboliser l’avenir du… device. Oui, Microsoft se refuse assez prudemment à employer le terme « smartphone » pour parler de cet objet, craignant peut-être une quelconque malédiction.

Mais en réalité, le Duo s’éloigne assez du monde du smartphone : il semble pensé, avec ses deux écrans, comme une tablette tactile qui pourrait, aussi téléphoner. La fonction « téléphone » semble plus être là pour l’ancrer dans la mobilité que comme un véritable service : l’usage est de moins en moins pertinent et clairement, le Duo ne ressemble pas à un objet pour téléphoner.

Comme le Neo, le Duo peut lancer deux applications en même temps et a été conçu, avec ses deux écrans de 5,6 pouces, pour s’utiliser de plusieurs manières : en « chevalet » pour regarder du contenu multimédia, avec un seul écran pour tenir dans une main ou en double écran vertical. Mais contrairement au Neo, le Duo tourne… sur une version modifiée d’Android. Objectif ? Permettre d’avoir déjà un écosystème d’applications prêt à l’emploi. Ce faisant en revanche, Microsoft se prive de la maîtrise de son système d’exploitation et d’une intégration poussée avec l’écosystème Windows — même si le géant a déjà parlé d’impliquer les développeurs dans la création d’applications qui fonctionneront sur Android et Windows 10.

Le Duo sortira-t-il un jour ?

Au rang des singularités, on note également qu’il n’y a pas d’appareil photo à l’arrière. À une époque où la photo est l’un des critères les plus importants pour l’achat d’un smartphone, ce choix donne le ton choisi par Microsoft : en faire bien plus un outil de productivité qu’un outil grand public.

Annoncé vaguement pour Noël 2020, le Duo a le temps d’être peaufiné. On espère simplement que, comme le Neo, il ne s’agit pas d’un délai confortable pour annuler ou modifier totalement ces appareils d’un nouveau genre.

Partager sur les réseaux sociaux