La sortie commerciale de la Surface Duo s'accompagne de la levée de l'embargo sur les avis de la presse américaine. Les retours sont mitigés, voire... négatifs.

Ce jeudi 10 septembre marque le coup d’envoi de la commercialisation du Surface Duo, un smartphone construit par Microsoft dont la particularité réside dans ses deux écrans qui se trouvent du même côté et qui peuvent se rabattre de la même façon que l’on referme un livre. Présenté lors d’une conférence datée d’octobre 2019, le Surface Duo a été officiellement lancé le 12 août 2020.

Ce jeudi 10 septembre marque aussi la levée de l’embargo qui pesait sur la presse pour parler du Surface Duo. Outre-Atlantique, où le smartphone est exclusif pour un temps, plusieurs médias ont pu avoir accès en avant-première à ce téléphone si particulier, qui a le mérite, comme le Galaxy Fold en son temps, de proposer autre chose dans un secteur où les smartphones sont devenus très proches les uns des autres en termes de design.

Le Surface Duo // Source : Microsoft

La presse américaine n’est pas convaincue

Malheureusement, les premiers retours de la presse spécialisée sont pour le moins peu enthousiasmants.

Si les articles s’accordent à dire que Microsoft a eu raison de tenter l’aventure du smartphone doté d’un double écran (« Un double écran peut-il être préférable à un seul ? La réponse est oui », selon Windows Central, tandis que The Verge juge que le téléphone a « toutes les bonnes idées »), c’est sur la partie technique que le Surface Duo devient banal, voire médiocre.

« Microsoft perd des points simplement parce que le logiciel est à moitié prêt et qu’il a besoin de plus d’applications à double écran ; mais rien n’est fondamentalement mauvais dans le concept sous-jacent », commente poliment Windows Central dans son verdict, en lui attribuant la note de 3 sur 5. Un souci également relevé par The Verge, qui évoque un concept gâché par un environnement logiciel bugué.

Chez Android Police, la copie rendue par Microsoft est insuffisante : « Malheureusement, le Surface Duo ne dispose pas d’un grand nombre des fonctionnalités matérielles que nous attendons des téléphones phares ». Et le site de se lancer dans une énumération : pas de NFC pour du paiement sans contact, un processeur daté de l’année dernière, un écran limité à 60 Hz, pas de charge sans fil et une absence d’étanchéité.

Et la gestion du double écran, alors, puisqu’il s’agit quand même de la caractéristique centrale du Surface Duo ?

Le Surface Duo // Source : Microsoft

Pour The Verge, «  il est souvent plus facile de faire tourner deux applications sur deux écrans que d’essayer de diviser l’écran ». Par ailleurs, poursuit le site, « les applications qui permettent le mieux de combler la démarcation entre les deux écrans sont celles de Microsoft ». Un avis partagé par Android Police : « Vous ne tirerez le meilleur parti du Duo que si vous vivez au sein de l’écosystème Microsoft ».

Parmi les autres critiques qui sont adressées au Surface Duo figurent la caméra, qui est jugée très mauvaise (« La qualité de la caméra a été sacrifiée sur l’autel de la minceur », regrette The Verge), mais aussi le prix du produit (1 400 ou 1 500 dollars selon le modèle) au regard de faiblesse de la fiche technique. Il n’en demeure pas moins que The Verge lui attribue quand même une note de 6 sur 10.

Reste une question : faut-il acheter un tel téléphone, s’il entre dans votre budget ?

En filigrane, le message est qu’il vaut mieux passer son chemin — en attendant peut-être une Surface Duo 2 qui corrigera les erreurs de jeunesse du premier. « Microsoft a les bonnes idées, mais le Surface Duo n’est pas vraiment prêt », Pour The Verge. « Microsoft a du travail à faire avant que Surface Duo ne soit prêt pour les masses », abonde Windows Central. « Peut-être », se contente de dire Android Police.

Crédit photo de la une : Microsoft

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo