Épinglé par la presse américaine lors de son lancement, le Surface Duo va quand même être commercialisé en France, avec beaucoup de retard. C'est à se demander pourquoi.

Le 10 septembre dernier, Microsoft lançait, aux États-Unis, le Surface Duo, un smartphone ayant la particularité d’associer deux écrans reliés par une charnière. Prometteur sur le papier, cet objet technologique pliable a refroidi la presse américaine, notamment du côté des limites hardware. « Microsoft a les bonnes idées, mais le Surface Duo n’est pas vraiment prêt », déplorait The Verge dans son verdict. Dès lors, on se demande pourquoi Microsoft s’apprête à proposer le produit sur d’autres marchés.

Dans un communiqué diffusé le 15 septembre, la firme de Redmond a officialisé l’arrivée du Surface Duo en France, au Canada, au Royaume-Uni et en Allemagne début 2021. Problème ? Elle ne promet aucune amélioration par rapport au modèle disponible outre-Atlantique, hormis des applications de plus en plus optimisées pour le double écran (exemple : TikTok).

Le Surface duo // Source : Microsoft

Microsoft aurait mieux fait d’attendre le Surface Duo 2

Les principales critiques essuyées par le Surface Duo concernent sa fiche technique, datée malgré un prix très élevé (entre 1 400 et 1 500 dollars). Dispositif caméra médiocre, NFC absent, écrans limités à 60 Hz, pas de charge sans fil, 5G oubliée, petite batterie de 3 577 mAh… Les tares sont nombreuses et indignes d’un produit pensé pour créer la rupture en offrant de nouveaux usages. Son processeur en est le meilleur symbole : annoncé en 2018 pour les appareils haut de gamme de 2019, le Snapdragon 855 de Qualcomm était déjà dépassé en 2020. Il le sera encore plus en 2021.

Par conséquent, Microsoft s’apprête à vendre un produit jugé décevant dans les mois à venir. La multinationale est en train de retomber dans certains de ses travers : elle avait procédé de la même manière pour la sortie du Surface Studio, avec plusieurs mois qui ont séparé les arrivées aux États-Unis et en France (sans changement hardware entre les deux, réduisant la notion de rapport qualité/prix). Pour bien faire les choses, Microsoft devrait plutôt attendre la deuxième génération du Surface Duo — si deuxième génération il y a — et la lancer partout en même temps.

Avec un éventuel Surface Duo 2 plus peaufiné, tout le monde en sortirait gagnant : Microsoft, qui s’éviterait une nouvelle déconvenue, et les utilisateurs, qui profiteraient d’une expérience plus aboutie. On peut y voir du positif pour l’avenir du Surface Duo, un produit auquel Microsoft croit beaucoup. Dans un article publié le 15 décembre sur le blog, Pete Kyriacou, à la tête du département Microsoft Devices, évoque «  l’intersection entre le hardware et le software dans le creux de la main  ». « Microsoft a du travail à faire avant que Surface Duo ne soit prêt pour les masses », tempérait quand même Windows Central dans sa prise en main.

Crédit photo de la une : Microsoft

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo