Microsoft a dévoilé le concept Surface Neo : l'avenir des produits construits par Microsoft ?

Et si Microsoft avait craqué la formule pour pousser l’informatique mobile et fixe un cran plus loin ? Pour l’entreprise de Redmond, elle passera par un appareil à la frontière entre une tablette tactile et un ordinateur portable complet. Son nom : Surface Neo. En apparence, il s’agit simplement d’une tablette tactile. Mais toute la subtilité vient de sa charnière, qui vient dévoiler un deuxième écran, qui peut être épaulé enfin par un clavier, pour des configurations illimitées.

Avec Surface Neo, Microsoft a cherché à aller loin dans l’hybridation entre un appareil mobile et un outil de productivité. L’approche à deux écrans reliés par une charnière très fine apparaît bien plus pertinente que l’idée derrière les smartphones pliables, trop fragiles et finissant avec un énorme pli très visible au milieu de l’écran. Ici, l’utilisateur peut choisir de travailler sur deux écrans côte à côte, en mode « portrait ».

En mode paysage, pour du multimédia, le Neo peut se plier sur ses deux écrans et proposer une expérience sur un seul écran à la fois. Pour de la bureautique, le Neo peut s’associer à un clavier physique et devenir un véritable petit ordinateur, avec une partie de l’écran horizontal servant de « surface tactile ». Le concept est propulsé par un processeur Intel, pour supporter toutes les applications Windows — en version « 10X », pensée pour l’interface tactile et les interactions à deux écrans.

Seul problème ? Microsoft n’a pas annoncé de prix et a donné une date de disponibilité très imprécise (Noël 2020), qui laisse planer un doute sur la concrétisation de ce projet : verra-t-on un Courier bis, avec une annulation à la clef ? On n’espère pas, car l’objet fait clairement envie.

Partager sur les réseaux sociaux