L'app Byte est désormais accessible en France et dans le monde. Sur la plateforme, on poste des vidéos de 6 secondes qui tournent en boucle. Ça vous dit quelque chose ?

Adieu Vine, bienvenue à Byte.

La nouvelle application de Dom Hofmann, le fondateur de Vine, ressemble quasiment en tout point à l’ancienne app de partage de courtes vidéos de 6 secondes, bouclées, qui ravissait tant d’internautes en recherche d’une bonne tranche de rigolade sur le web.

Byte, accessible sur Android et iOS depuis ce samedi 25 janvier 2020, reprend exactement le même concept, au moment où une autre application de partage de vidéos fait fureur : TikTok.

Captures d’écran de l’app Byte

D’ailleurs, les premiers utilisateurs de Byte sont nombreux à y faire référence. « Ne postez pas vos TikTok ici ! », avertit l’un, tandis qu’un autre tourne en dérision le fait que les utilisateurs de TikTok, habitués à plus de liberté et des vidéos plus longues, seront perdus sur Byte à cause du format de 6 secondes, très contraignant (mais en même temps, c’est aussi ce qui faisait le charme de Vine à ses débuts).

Dan Hoffman avait déjà tenté de faire revivre Vine avec « V2 » à l’été 2018, mais le projet avait été avorté, notamment pour raisons financières et juridiques. « Les coûts estimés pour les premiers mois seraient très élevés, largement au-delà de ce qui peut être financé personnellement », avait-il concédé à l’époque.

Vine, propriété de Twitter, avait été fermé début 2017.

Des vidéos faciles à partager

Petite particularité de Byte : il n’est pas possible pour l’instant d’insérer des liens vers les contenus en question (comme on aimerait le faire dans cet article, par exemple) — si vous voulez voir les vidéos sur Byte, il faudra aller sur Byte, ou bien qu’elles aient été partagées par un autre utilisateur sur Twitter, Facebook ou encore Instagram.

Autre fonctionnalité : il y a la possibilité de télécharger sur votre mobile n’importe quelle vidéo qui est publiée par un autre utilisateur — ce qui n’est pas le cas sur des plateformes comme Instagram par exemple.

Capture d’écran d’une vidéo sur Byte

Pendant ce temps, le Chinois TikTok a fêté son 1,5 milliard d’utilisateurs fin 2019, asseyant son statut d’application la plus prisée de la Génération Z. Byte peut-il lutter ?

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo