macOS Catalina est désormais disponible. Quelles sont les nouveautés à tester d'urgence sur le nouveau système d'exploitation d'Apple pour Mac et MacBook ?

C’est peu dire que la conférence inaugurale de la WWDC était dense. Et après des dizaines d’annonces à assimiler sur tous les logiciels d’Apple, on en avait presque oublié macOS. Heureusement, le système d’exploitation pour ordinateurs fixes, portables et supercalculateurs de poche était de la partie. Après avoir exploré les montagnes et le désert, Apple a donné à son système d’exploitation le nom d’une île au large de la Californie : Catalina.

Depuis l’annonce, nous avons pu tester Catalina sur différents ordinateurs. Les versions bêta ont été éprouvantes pour nos machines, loin d’être dénuées de bugs. Mais il faut reconnaître que, mise à jour après mise à jour, Catalina s’est bonifié. Disponible gratuitement pour le grand public depuis le 7 octobre à 19h, macOS Catalina regorge de petites subtilités.

Et si cette version de macOS a été moins impressionnante que les annonces iPadOS et iOS, plusieurs nouveautés ont attiré notre attention.

Bye bye iTunes

Music sur MacOS // Source : Apple

Convergence, vous avez dit convergence ? iTunes n’existait plus sur mobile, il n’existe plus sur Mac. À la place, on trouve trois applications héritées des systèmes d’exploitation mobiles d’Apple : Music, Podcasts, Arcade et TV. Ce sont les mêmes que sur iOS et nous leur avons dédié un article complet.

Find My

Avec Catalina, Apple lance une nouvelle application et propose une ingénieuse manière d’utiliser le chipset Bluetooth des Mac et des appareils iOS. Find My est la combinaison de Find My Friends et Find My Device, deux applications qui font exactement ce que signifie leur nom : localiser des choses ou des gens (avec leur consentement, bien entendu). C’est comme cela que vous pouvez par exemple traquer un iPhone perdu ou volé.

Avec Find My, Apple répond à une question existentielle : et si votre appareil est en veille ou n’a pas de connexion (ce qui est probable s’il est volé) ? Si vous faites une requête, votre Mac va commencer à émettre un signal grâce à son émetteur Bluetooth — chiffré et anonyme, bien entendu. Cette émission va tenter de capter l’attention de n’importe quel appareil iOS ou macOS connecté à un réseau Wi-Fi ou data pour qu’il transmette sa position à l’utilisateur qui la demande. Tout se fait sans friction, avec le minimum de donnée transmise et sans exposer les relais.

On imagine que la puce U1 présente dans les iPhone 11 et 11 Pro sera mise à contribution à terme.

Voice Control

C’est un sujet méconnu, mais ô combien important : les appareils Apple sont aujourd’hui les plus avancés en matière d’accessibilité pour les personnes handicapées. Et après avoir déployé d’ingénieux systèmes pour les malvoyants, Apple s’attaque aux troubles de la motricité avec Voice Control. Pour le dire vite, tout macOS devient contrôlable à la voix. C’est un mélange de Siri et d’actions contextuelles, activées par le langage naturel de l’utilisateur. La vidéo de démonstration ci-dessous sera plus pertinente que du texte.

iPad, le nouvel allié du Mac

Qui a dit que l’iPad allait remplacer le Mac ? Pas Apple en tout cas, qui ouvre deux fronts de convergence avec macOS Catalina. Le premier se situe au niveau logiciel : les applications iPad sont les premières à devenir des applications universelles, partagées entre les tablettes et les ordinateurs. Les développeurs pourront choisir de proposer leurs applications conçues pour iPadOS sur macOS. C’est une brique de plus dans le projet Marzipan.

Le deuxième est matériel : l’iPad devient un accessoire pour le Mac. Il peut agir comme un écran secondaire classique ou comme un périphérique de contrôle. Cela vous permettra, par exemple, de retoucher une photo sur Photoshop avec le Pencil de votre iPad. Le tout, sans fil.

Convergence iPad / Mac // Source : Apple

Article publié initialement le 4 juin 2019

Partager sur les réseaux sociaux