TikTok a suspendu et supprimé des comptes utilisateurs par erreur. Cela fait suite à une sanction d'une instance américaine pour protection insuffisante des données des enfants.

Des utilisateurs de TikTok ont eu leur compte suspendu ou supprimé du jour au lendemain. C’est la conséquence de sanctions infligées par la commission fédérale du commerce américaine (FTC) à l’application.

Une sanction record infligée à TikTok

Dans un communiqué mis en ligne mercredi 27 février, la FTC a annoncé qu’elle infligeait une amende de 5,7 millions de dollars (5 millions d’euros) à TikTok, l’application de partage de vidéos et de playback. Le motif de cette sanction record est la protection insuffisante des mineurs.

L’application TikTok est très prisée des jeunes. // Source : Montage Numerama / Pixabay

TikTok et Musica.ly (que la 1ère a racheté à l’été 2018) n’exigeaient pas d’accord parental pour les utilisateurs de moins de 13 ans. Ceci est pourtant obligatoire aux États-Unis, en vertu de la loi COPPA (Children’s Online Privacy Protection Act). Sans l’accord parental, il est illégal de collecter, stocker ou traiter les données d’enfants.

En plus de l’amende importante, la FTC a exigé de TikTok qu’il fasse un tri dans ses contenus. Toutes les vidéos publiées jusqu’à aujourd’hui par des enfants américains de moins de 13 ans doivent être supprimées. Comme l’a remarqué The Verge, de nombreux utilisateurs ont vu leur compte et leurs vidéos supprimées suite à cette annonce, sans en être avertis au préalable. Certains n’avaient pourtant pas moins de 13 ans.

Le problème des fausses dates de naissance

La raison est assez simple : ces personnes avaient renseigné de fausses dates d’anniversaire lors de leur inscription sur TikTok. L’application a de fait considéré qu’ils avaient moins de 13 ans. Pour se prémunir contre une autre sanction de la part des autorités américaines, elle a simplement décidé de supprimer les comptes concernés. Contacté à ce sujet, TikTok nous a indiqué que seuls les utilisateurs américains étaient concernés. Les utilisateurs européens ne devraient pas avoir leurs comptes supprimés.

Ce même problème s’était posé avec Twitter en juin 2018. Les internautes avaient du trouver des solutions de contournement pour récupérer l’accès à leurs comptes.

La plupart des réseaux sociaux sont interdits en théorie aux mineurs de moins de 13 ans. Comme ces derniers restent un public intéressant à cibler et séduire, certains ont développé des plateformes qui leur sont spécifiquement dédiées. Il existe par exemple un Facebook Messenger pour les enfants, ou YouTube Kids.

Partager sur les réseaux sociaux