La commission fédérale du commerce aux États-Unis a infligé à l'application de playback TikTok une importante amende. Elle n'aurait pas protégé suffisamment les mineurs.

Mardi 26 février, on apprenait que TikTok aurait dépassé le milliard de téléchargements à travers le monde, d’après le cabinet Sensor Tower. Le lendemain, la commission fédérale du commerce (FTC) aux États-Unis a infligé une amende de 5,7 millions de dollars [5 millions d’euros] à l’application. Cette dernière n’aurait pas respecté les règles américaines protégeant la vie privée des mineurs, est-il détaillé dans un communiqué.

Des milliers de contenus à supprimer

TikTok est une application de playback et de partage de courtes vidéos. Elle a été lancée en septembre 2016. Son succès s’est longtemps limité à l’Asie mais au mois d’août 2018, elle a conquis l’Europe avec le rachat de Musica.ly, une autre application de playback.

L’application TikTok sur Android. // Source : Google Play / TikTok

TikTok est particulièrement prisée des jeunes adolescents. L’entreprise ne respecterait pourtant pas certaines règles les concernant, selon la FTC.

L’application n’exige pas d’approbation parentale pour les utilisateurs de moins de 13 ans, ce qui est obligatoire aux États-Unis. Outre-Atlantique, en vertu de la loi COPPA (Children’s Online Privacy Protection Act), la collecte, le traitement et le stockage des données fournies par des enfants de 13 ans sont restreints s’il n’y a pas de feu vert parental. En conséquence, leurs données n’auraient pas du être récoltées ou utilisées.

En plus de l’amende de 5,7 millions de dollars, TikTok devra faire le tri dans ses contenus. Toutes les vidéos qui avaient été publiées par des enfants américains de moins de 13 ans devront être retirées de la plateforme.

Des parents inquiets pour leurs enfants

Cela fait suite, précise la FTC, à des milliers de plaintes de parents qui ne comprenaient pas comment leurs enfants avaient pu créer sans leur accord des comptes Musica.ly.

« Les équipes de Musica.ly – maintenant connu en tant que TikTok – savaient que de nombreux enfants utilisaient l’application et pourtant, ils ont échoué à  demander aux parents leur accord avant de collecter les noms, adresses emails et d’autres informations [les concernant] », a détaillé le dirigeant de la FTC, Joe Simons. Selon lui, cette amende « record » doit rappeler à tous les services en ligne qui s’adressent aux enfants qu’aucune violation de la loi ne sera tolérée.

TikTok a accepté de payer l’amende, précise le communiqué. À The Verge, l’entreprise a précisé qu’elle prendrait des mesures supplémentaires pour mieux assurer la sécurité et protéger les enfants de moins de 13 ans sur l’application.

Des mesures pour mieux protéger les enfants

Musica.ly comme TikTok ont fait l’objet de nombreuses critiques par le passé sur le sujet. Des médias avaient pointé du doigt l’impossibilité de rendre son compte privé, y compris pour les plus jeunes – cette option est aujourd’hui disponible. La plateforme est aussi critiquée pour la présence de contenus violents, l’hypersexualisation des enfants et surtout, la présence de prédateurs sexuels. Comme l’avait montré le vidéaste Le roi des rats, des vidéos d’enfants de moins de 10 ans étaient commentées par des pédophiles.

TikTok a pris des mesures pour tenter d’enrayer ces phénomènes. L’application est aujourd’hui interdite aux moins de 13 ans, et de nouveaux outils de modération ont été mis en place.

À lire sur Numerama : Qu’est-ce que TikTok, l’appli de play-back qui vient de dépasser le milliard d’utilisateurs  ?

Partager sur les réseaux sociaux