La Switch ne propose pas de manette adaptée pour les joueurs et joueuses en situation de handicap. Ce youtubeur vous explique comment brancher une manette adaptative à votre console Nintendo.

Il est possible de connecter la manette adaptative de Microsoft à sa Nintendo Switch. Le youtubeur My Mate VINCE a expliqué la manœuvre à suivre dans une vidéo postée le 24 novembre 2018. Cette fameuse manette, sortie cette année, destinée à la Xbox et au PC permet d’installer une configuration de jeu personnalisée en fonction du handicap du joueur ou de la joueuse.

S’il est assez long, le tutorial est efficace si vous le suivez étapes par étapes. Voici, en résumé, ce qu’il faut faire.

Le set up de My Mate VINCE pour Mario Kart 8 sur Switch, avec deux joysticks et la manette adaptative de Microsoft aux pieds. // Source : Youtube

Comment connecter la manette de Microsoft à votre Switch

Côté matériel, il faut, en plus de la Nintendo Switch et de la manette adaptative de Microsoft :

  • Un adapteur Mayflash Magic-NS ;
  • Deux câbles USB-C vers USB ;
  • Éventuellement, deux joysticks classiques pour remplacer les Joysticks de la manette pro

Puis il faut faire quelques manipulations rapides :

  • Étape 1 : Aller dans « Paramètres de la console », puis dans « Manette et capteurs », pour activer la « Connexion par câble des manettes pro », désactivée par défaut.
  • Étape 2 : Brancher un câble USB-C à USB de la Switch au Magic-NS.
  • Étape 3 : Régler le Magic-NS sur la lumière rose/violette, qui correspond à la Switch.
  • Étape 4 : Brancher la manette adaptative de Microsoft au Magic-NS grâce au second câble.

Les manettes sont désormais liées. Mais il y a un autre problème à régler : les touches A,B,X, et Y n’ont pas les mêmes positions sur la Xbox et la Switch. Il faut donc reconfigurer les touches sur Windows 10, via le logiciel Accessoires Xbox. La manette de Microsoft permet de pré-enregistrer plusieurs configurations, pour s’adapter aux différents types de jeux que propose la Switch, et pour mieux correspondre au handicap du joueur ou de la joueuse.

Vince ajoute à ce set-up deux Joysticks pour jouer à Mario Kart 8. Celui de gauche lui permet de remplacer le joystick analogue, trop petit pour certaines personnes handicapées. Il lui faut cependant aller dans les réglages pour que celui-ci soit parfaitement reconnu. Il faut alors aller dans « paramètres de la console » > « manette et capteurs » > « calibrage des sticks », puis suivre les instructions pour qu’il fonctionne de façon fluide.

Un bidouillage qui expose le retard de Nintendo

Cette connexion faite maison a un certain coût : il faut débourser 90 euros pour la manette adaptative de Microsoft, tandis que l’adaptateur Magic-NS est disponible pour une vingtaine d’euros sur la plupart des sites d’e-commerce. Et l’addition peut enfler si le joueur ou la joueuse a besoin d’un joystick particulier.

Même avec ce bidouillage, Pokémon Let’s Go ne sera toujours pas jouable par certaines personnes en situation de handicap, puisqu’il nécessite des mouvements. // Source : Youtube – Nintendo

En plus, ce système ne permet pas d’utiliser les capteurs de mouvements de la Switch. Pour la plupart des jeux, ce n’est pas un problème. Mais par exemple, le récent Pokémon Let’s Go n’est pas accessible à de nombreux joueurs et joueuses en situation de handicap en raison de son système de capture de Pokémon.

Le youtubeur aura donc soulevé deux points. D’un côté, il montre la grande adaptabilité de la manette de Microsoft (avec ses 19 ports qui permettent de brancher d’autres accessoires et son interface de configuration) qui rend l’accès aux consoles possible pour une grande diversité de personnes handicapées, sur un large catalogue de jeux. De l’autre côté, il expose les lacunes de Nintendo qui, tout comme Sony, n’a pas encore de système équivalent.

Partager sur les réseaux sociaux