Elon Musk a ajouté une ligne à son immense palmarès de gaffes publiques. Sur Twitter, le patron de Tesla n'a pas hésité à partager un mème d'une vidéo d'un film représentant Hitler. 4 minutes de malaise absolu.

Petit à petit, Tesla se rapproche de la rentabilité. Cette évolution financière est apparue dans le dernier bilan trimestriel de l’année 2018 de l’entreprise. Et cette euphorie a à nouveau poussé Elon Musk à déraper.

Milliardaire aussi prolifique que controversé, le PDG de Tesla a partagé un célèbre mème tiré du film la Chute sur Adolf Hitler, pour répondre à ses détracteurs qui prédisaient la chute de l’action du fabricant automobile. Si le charismatique patron a, certes, le droit de savourer sa victoire, le partage de cette vidéo, mettant en scène l’un des pires dictateurs de l’Histoire, est d’un goût plus que douteux.

Hitler en trader qui perd… face à Elon Musk

Peu après la publication des derniers chiffres officiels de Tesla, le titre de l’entreprise avait grimpé en flèche : il est passé de 300,84 dollars le 1er août à 349,54 dollars le lendemain. Certains traders ne s’y attendaient pas, en raison des nombreux problèmes rencontrés par le constructeur américain, dont la rentabilité prête à débat. Ce pied de nez à la Bourse a été une aubaine pour Elon Musk, qui s’est empressé de remuer le couteau dans la plaie avec cette vidéo humoristique tirée du film La Chute (traitant des derniers jours du IIIe Reich et d’Adolf Hitler).

Tesla Bourse (2 août 2018)

Le mème, devenu très populaire sur internet, tourne en dérision les récentes affaires ayant touché de près ou de loin Tesla. Ses créateurs reprennent la vidéo originale du film la Chute, en allemand, et rajoutent des sous-titres en anglais qui n’ont rien à voir.

Une nouvelle provocation

Dans le cas précis, toutes les péripéties de Tesla sont abordées : le présumé saboteur, la production de la Model 3 (qui a finalement atteint les 5 000 unités par semaine), les voitures qui prennent feu, les heurts avec la presse ou encore le retard pris par la Jaguar I-Pace, définie comme une « beauté  » par Hitler. Ce dernier y est ici présenté comme un trader ayant anticipé la chute de Tesla, et qui s’énerve de perdre face… à Elon Musk. « Si Tesla ne fait pas faillite bientôt, je vais tout perdre », s’écrit-il. 

La vidéo publiée sur YouTube le 2 août 2018 est une évidente parodie, mais le sujet est sensible. Une personnalité publique avec une aura aussi immense que celle d’Elon Musk a tout à perdre en se permettant de partager (et d’assumer) une telle publication, surtout avec son historique de provocations et dérapages — il a récemment traité de pédophile un chercheur, juste parce que ce dernier travaillait à Taïwan et qu’il avait osé critiquer son sous-marin miniature.

Partager sur les réseaux sociaux