Renommé par Elon Musk, Twitter laisse derrière lui un vocabulaire populaire, qui a petit à petit infiltré la sphère publique. S’il est probable que l’on continue à parler de tweets et de retweets pendant encore plusieurs années, Elon Musk a d’autres idées en tête.

Mise à jour 7 août :

La version 10.0 de X, publiée sur l’App Store et le Play Store le 31 juillet, introduit de nouvelles formulations en anglais et en français. Elles sont différentes de celles officiellement annoncées par Elon Musk. Début août, le milliardaire a aussi fait ses propres annonces. Nous avons mis à jour notre article en conséquence.

Article original, avec les modifications annoncées par X :

Souhaité par Elon Musk depuis de longs mois, le changement de nom Twitter s’est fait par surprise le 23 juillet. Le milliardaire, semble-t-il sur un coup de tête, a décidé de changer le nom et le logo du réseau social qu’il a racheté 44 milliards de dollars, sans que ses équipes ne se soient coordonnées sur le sujet auparavant. En résulte une transition imparfaite, avec des X par-ci et des Twitter par-là. De nombreux éléments d’interface n’ont pas encore pris en compte le changement de nom, mais le réseau social s’appelle officiellement X.

Ce changement est étonnant à bien des égards, puisque Twitter était une marque très populaire, alors que X n’est qu’une lettre. Pire, le vocabulaire de Twitter est entré dans la culture, à tel point que même les personnes qui n’ont jamais ouvert le réseau social savent ce qu’est un tweet. Elon Musk est pourtant convaincu qu’il faut tout changer, avec un nouveau vocabulaire qu’il dévoile petit à petit, qu’il va falloir apprendre au monde.

Quels sont les nouveaux mots sur X, le nouveau Twitter ?

Évidemment, c’est sur X qu’Elon Musk a commencé à dévoiler les nouveaux mots qu’il a choisis pour remplacer l’ancien vocabulaire de Twitter. Le milliardaire a notamment annoncé que l’on devait dire X’er au lieu de tweeter, et parler d’un X au lieu d’un tweet. Quelques heures plus tard, une mise à jour de l’application officielle de X l’a contredit, avec de nouveaux mots officiels. Les voici :

  • Twitter = X : tout le monde connaît ce changement, il s’agit du nom du réseau social.
  • Un tweet = une publication : l’application officielle de X parle de publications au lieu de tweets. Certains textes ne sont pas encore traduits et font encore référence aux tweets. Elon Musk, de son côté, parle de messages appelés « X », mais rien ne fait référence à ça dans l’application. En anglais, on parle d’un « post ».
  • Il a tweeté = il a publié : selon Elon Musk, il faut dire « il a X’é ». Une autre déclaration contredite par l’application, qui utilise le verbe publier.
  • Retweet = republication : là aussi, l’application contredit Elon Musk. Le milliardaire dit qu’il faut repenser cette interface, laissant supposer la fin des retweets, mais l’application parle de « republication », ce qui est moins sexy qu’un retweet. En anglais, on parle d’un « repost ».
IMG_ECD513B2987D-1
  • Un twitto = un X’o : il n’a pas encore de nom officiel dans l’application, mais la logique voudrait que l’on utilise ce ce terme, qui s’accorde avec la lettre de l’application.
  • Twitter Blue = X Premium, dans un premier temps, l’abonnement payant à Twitter a changé de nom pour X Blue, même si Elon Musk avait suggéré de le renommer X Black. Le milliardaire l’a ensuite transformé en « Blue », traduit « Bleu » en français. Finalement, il a annoncé avoir choisi le nom de X Premium, ou juste Premium sur son compte officiel.
  • Tweetdeck = XPro : le site web dédié aux utilisateurs de Twitter les plus actifs, désormais payant (il est inclus dans l’abonnement X Blue), prend le nom de XPro, sans espace. Pourquoi ne pas l’avoir appelé X Pro, avec un espace ? Bonne question.
Elon Musk au lancement de la Tesla Model X. // Source : Elon Musk / X
Elon Musk au lancement de la Tesla Model X. // Source : Elon Musk / X

Pourquoi tout changer ?

Avec ces changements de noms, Elon Musk risque de perdre des milliers de personnes habituées à l’ancien vocabulaire. Cela ne semble pas lui faire peur, alors que l’homme qui dirige à l’instinct rêve de faire de X la nouvelle marque la plus connue au monde. A-t-il des chances au vu de la complexité du nom choisi, trop court niveau référencement, pas facile à prononcer dans de nombreuses langues et très proche du milieu pornographique ? Ses ambitions sont grandes.


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !