La justice américaine enquête sur la plateforme d’échange de crypto-monnaies. Binance est accusé d’avoir permis à la Russie d’échapper aux sanctions financières, imposées après son invasion de l’Ukraine en février 2022.

Binance a-t-elle permis à des Russes de contourner les sanctions américaines ? La plateforme d’échange de crypto-monnaies est sous le coup d’une enquête du ministère de la Justice américain, d’après Bloomberg.

Dans un article du 5 mai 2023, le journal a révélé que Binance aurait pu être utilisé par des personnes de nationalité russe pour envoyer de l’argent et échapper aux sanctions économiques, mises en place depuis le début de l’invasion de l’Ukraine.

Les crypto-monnaies utilisées pour éviter les sanctions

Dans son article, Bloomberg indique que l’enquête est menée par la division de la sécurité nationale du ministère de la Justice. Cette dernière doit déterminer si Binance ou des employés sont « allés à l’encontre des sanctions prises en réponse à l’invasion de l’Ukraine par la Russie », selon cinq personnes interrogées par le journal.

Binance a-t-elle été utilisée par la Russie pour éviter les sanctions ? // Source : Canva
Binance a-t-elle été utilisée par la Russie pour éviter les sanctions ? // Source : Canva

Dans un communiqué partagé avec Bloomberg, Binance a indiqué qu’elle coopérait complètement avec toutes les sanctions financières imposées par les États-Unis et au niveau international. Elle a également rappelé qu’elle applique les règles en matière de vérification d’identité de ses clients et que ses exigences en termes de sécurités sont semblables à celles des banques traditionnelles. « Nos règles imposent une tolérance zéro en termes de double enregistrement, d’anonymat, et de sources d’argent ».

Ce n’est cependant pas la première fois que la plateforme est inquiétée pour des raisons similaires. Binance est déjà en discussions avec le ministère de la Justice américain dans le cadre de plaintes concernant l’Iran. La plateforme est accusée d’avoir été utilisée par le passé par le régime iranien afin d’échapper aux sanctions économiques imposées par les États-Unis, rapporte Bloomberg.

Les sanctions imposées à la Russie par les États-Unis et l’Union européenne sont nombreuses, et concernent en particulier le secteur économique, celui des nouvelles technologies, et celui de l’énergie. Certaines banques russes et biélorusses ont été exclues du système SWIFT, et les instances européennes ont l’interdiction de réaliser des transactions avec les banques centrales russes et biélorusses et avec la Banque russe de développement régional.

Dès l’annonce de ces sanctions, des craintes avaient été formulées que le secteur des crypto-monnaies permette aux autorités russes de contourner la plupart des interdictions. Jusqu’à présent, Binance avait toujours annoncé suivre les décisions internationales, même si la plateforme avait fait son retour en Russie en avril 2023, en permettant aux utilisateurs locaux d’accéder à leurs portefeuilles. Reste à voir si les mesures qu’elle a prises seront jugées suffisantes par le ministère de la Justice américain.


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !