Après avoir fait polémique en faisant croire que des célébrités, parfois mortes, s’étaient abonnées à Twitter Blue, Elon Musk rétropédale. Le badge bleu est de nouveau officiellement lié à la notion de vérification, alors que Twitter ne demande aucune preuve d’identité au moment de l’achat de la pastille.

« This account is verified ». Voici le message qui s’affiche sur Twitter en mai 2023 quand on clique sur une coche bleue. Un changement important par rapport à l’affichage précédent, initié fin avril, qui indiquait que « Ce compte est vérifié parce qu’il est abonné à Twitter Blue et que son numéro de téléphone a été vérifié ». Cette allégation était souvent mensongère, puisqu’Elon Musk a certifié arbitrairement certains comptes ainsi que toutes les personnalités avec plus d’un million d’abonnés, sans leur consentement. Cet affichage trompeur laissait aussi entendre que plusieurs personnalités décédées s’étaient elles-mêmes abonnées à Twitter Blue, ce qui n’était ni légal, ni éthique.

En conséquence, les équipes de Twitter ont décidé de changer une nouvelle fois cet affichage (qui ne cesse de bouger depuis l’arrivée d’Elon Musk). Sans doute pour éviter des poursuites, il est maintenant écrit que la coche bleue signifie qu’un compte est « vérifié ». Problème : c’est encore un mensonge.

Sous les tweets d'Elon Musk, il n'y a plus que des comptes anonymes qui ont payé pour avoir une coche bleue
Sous les tweets d’Elon Musk, il n’y a plus que des comptes anonymes, qui ont payé pour avoir une coche bleue « vérifiée »

Twitter ne vérifie plus les identités

Un compte certifié en 2023 est-il vraiment vérifié, comme Twitter l’indique ? Voici la liste des moyens pour obtenir un badge bleu aujourd’hui (il existe aussi des badges dorés et gris, pour les entreprises et les représentants politiques) :

  • Payer l’abonnement Twitter Blue à 9,60 euros par mois et communiquer un numéro de téléphone, sans vérification d’identité (Twitter vérifie juste que le pseudo et la photo de profil n’usurpent pas l’identité d’une marque ou d’une célébrité).
  • Avoir plus de 1 million d’abonnés : pour donner l’impression que les célébrités sont dans son camp, Elon Musk offre gratuitement un badge bleu aux gens très suivis. Là encore, seule l’audience compte. Une célébrité avec 950 000 abonnés n’est pas certifiée, un inconnu avec 1 million d’abonnés le serait.
  • Être apprécié par Elon Musk : Lebron James, Stephen King… Ces personnalités ne payent pas, mais ont reçu un abonnement Twitter Blue gratuitement. C’est Elon Musk qui leur a offert, parce qu’il les aime bien.
Elon Musk dit adieu aux anciens badges // Source : Numerama
Elon Musk et les badges bleus, une histoire compliquée. // Source : Numerama

Vous l’avez sans doute noté, Twitter attribue des badges bleus sans vérifier l’identité de ses utilisateurs aujourd’hui. Dans l’ancien système, il fallait prouver que son activité pouvait inciter à l’usurpation d’identité et envoyer des documents officiels. Aujourd’hui, il suffit de payer ou d’être connu. Dire d’un compte avec une coche bleue qu’il est « vérifié » est donc un mensonge, puisque l’avoir est à portée de tous, y compris avec un faux nom. C’est sans doute mieux que de faire croire qu’une personne paye, mais cela reste difficilement honnête…

Dans les prochaines semaines, Facebook et Instagram lanceront à leur tour un système de certification payante, nommé Meta Verified. Le groupe de Mark Zuckerberg compte néanmoins vérifier l’identité de tous ses abonnés, documents officiels à l’appui, pour éviter les fraudes.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !