À partir du 1er avril, seuls les comptes payants seront certifiés sur Twitter. Une première étape avant un changement plus radical : la limitation de certaines fonctions gratuites aux comptes payants.

À 44 milliards de dollars, Twitter se doit d’être rentable. Pour rentabiliser son investissement rapidement, Elon Musk a un plan : faire payer les utilisateurs du réseau social pour des choses qu’ils avaient auparavant gratuitement. Après avoir lancé un abonnement Twitter Blue vendu entre 9,60 et 11 euros par mois, qui n’apporte quasiment rien (à part un badge bleu), le milliardaire débute ce 1er avril la seconde étape de son plan. Il consiste à réserver des fonctionnalités, anciennement gratuites, aux abonnés Twitter Blue. Le mois d’avril s’annonce riche en changements, pas forcément dans le bon sens.

La certification n’a plus aucun sens

Pour se faire de l’argent facilement, Elon Musk mise beaucoup sur la certification payante. En quête de reconnaissance, beaucoup de comptes se sont laissés tenter par le badge de vérification inclus dans l’abonnement Twitter Blue. Depuis plusieurs mois, les vrais comptes certifiés (ceux dont l’identité a été vérifiée) et les faux (qui ont payé) cohabitent sur Twitter.

Ce 1er avril, cette cohabitation prend fin. Seuls les comptes payants conservent leur badge bleu, les autres la perdent. Y aura-t-il des exceptions pour les comptes des très grandes célébrités ? Il va falloir voir au cas par cas. Le New York Times indique que les 500 plus grands annonceurs Twitter et que les 10 000 entreprises les plus suivies conserveront leurs badges sans payer, même si le réseau social devrait malgré tout changer de visage. Pour conserver leur badge doré, les entreprises devront payer 1 140 euros par mois (et ajouter 60 euros par mois pour chaque sous-compte qu’elles souhaitent certifier).

L'abonnement à Twitter Blue depuis le web. // Source : Numerama
L’abonnement à Twitter Blue depuis le web. // Source : Numerama

Ce changement est important puisqu’il va rendre quasiment impossible de distinguer le vrai compte d’une personnalité publique (ou d’une marque) d’un faux. Twitter s’est pourtant déjà brûlé les ailes sur ce sujet quand Elon Musk est arrivé, mais le milliardaire a pris la décision de reprendre le risque. C’est d’autant plus inquiétant que les comptes certifiés payants séduisent les complotistes et les personnalités extrêmes, qui seront plus faciles à identifier que certains comptes anciennement officiels.

Le 15 avril, Twitter va encore tout changer

Le changement du 1er avril n’est que le premier. Deux semaines plus tard, le 15 avril, Elon Musk réservera certaines fonctions aux comptes payants :

  • Pour répondre à un sondage, il faudra payer (Elon Musk dit que c’est le seul moyen de vérifier qu’un vote est authentique, ce qui est ironique quand on sait qu’il a retiré la certification des comptes vraiment vérifiés).
  • L’onglet « Pour vous », qui correspond à l’affichage algorithmique du réseau social, n’affichera plus que les tweets des gens que vous suivez et des gens certifiés. Autrement dit, payer va permettre d’être mieux mis en avant, quitte à manipuler l’information.

Twitter mettra-t-il en application tous ces changements sans problème ? Depuis l’arrivée d’Elon Musk, il y a eu beaucoup de retours en arrière. Difficile de savoir si la trajectoire engagée pourra être maintenue, d’autant plus que de grands groupes américains appellent à ne pas payer pour un badge qui n’a plus aucune crédibilité.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !