Dans un long article, Bloomberg révèle ce qui est à ce jour le portrait-robot le plus précis du casque Apple Reality, que l’on attend toujours dans le courant de l’année 2023. Une des fonctions phares du produit serait un système de modélisation du corps en 3D, pour des réunions virtuelles FaceTime ultra futuristes.

Apple peut-il réussir sur le secteur de la réalité virtuelle, ou s’apprête-t-il à se lancer sur un marché de niche ? Selon des rumeurs de plus en plus nombreuses, la marque californienne annoncera dans le courant de l’année 2023, vraisemblablement au printemps, son premier casque de réalité mixte. Le Reality Pro ou Reality One (ce sont les deux noms déposés par Apple) permettra au fabricant de l’iPhone d’expérimenter un nouveau marché, qui peine pourtant à convaincre chez la concurrence (le Meta Quest Pro est un monstre technologique, mais ses ventes sont encore faibles). Comment Apple compte-t-il convaincre d’acheter son produit ? Mark Gurman de Bloomberg, connu pour ses sources souvent justes sur Apple, a dévoilé le 23 janvier plein d’informations exclusives sur l’Apple Reality.

La navigation avec les yeux et les mains, l’arme d’Apple

Chaque annonce majeure d’Apple a été accompagnée d’une nouvelle manière d’interagir avec la technologie. Il y a eu :

  • La souris avec le Mac,
  • La molette avec l’iPod ;
  • Le multitouch avec l’iPhone et l’iPad ;
  • La couronne rotative avec l’Apple Watch.

Il est rare qu’Apple soit le premier à arriver sur le marché, mais la force de la marque californienne est de réinventer son utilisation. Elle est particulièrement attendue sur les casques, d’autant plus que les rumeurs suggèrent qu’Apple ne lancera pas de manettes pour interagir avec sa réalité virtuelle. Contrairement à tous ses concurrents.

Le casque PS VR2 est assez gros mais s'adapte parfaitement à la vue de son utilisateur // Source : Numerama
Pour sélectionner un objet avec le PS VR2, on peut le regarder. Mais les manettes sont quand même obligatoires. // Source : Numerama

Selon Mark Gurman, le casque d’Apple reproduirait l’interface de l’écran d’accueil des iPhone, mais en 3D. Il y aurait des icônes et des widgets flottants, que l’on pourrait sélectionner avec… ses yeux. Grâce au suivi du regard (une technologie déjà utilisée par Meta et Sony), il suffirait de regarder une icône pour l’animer. Un pincement des doigts permettrait ensuite de la sélectionner. C’est plus ambitieux que chez la concurrence, qui sous-exploite le suivi des yeux pour l’instant.

Si la réalité augmentée devrait être mise en avant, Bloomberg précise que l’interface d’Apple pourrait basculer du vrai monde à une réalité virtuelle intégrale, grâce à une couronne rotative similaire à celle de l’Apple Watch. En la faisant tourner, on pourrait plus ou moins activer les caméras pour voir au travers du casque, grâce à des caméras situées autour. Il n’y a plus qu’à espérer que le rendu des caméras soit meilleur que chez Meta ou HTC, chez qui l’image est assez bruitée.

FaceTime en 3D, du cinéma dans des décors réalistes… Les idées d’Apple

Mark Gurman donne aussi des exemples d’applications conçues par Apple pour son environnement 3D. Il y aurait bien sûr les indispensables (Safari, Photos, Mail, Messages, Calendrier, App Store), mais aussi des services (Musique, TV+, Podcasts). Le suivi de la santé serait aussi mis en avant, on l’espère avec une version mixte de Fitness+ (on rêve d’un prof de sport virtualisé au milieu de son salon). Pour Apple TV+, Apple imagine une sorte de projection dans un environnement dédié. Une série apocalyptique pourrait être regardée dans un cinéma recouvert de sable, avec des effets en fonction de ce qu’il se passe. Apple aurait approché Disney et Dolby pour créer des contenus adaptés à la VR et aurait aussi des ambitions sportives (ça tombe bien, Apple achète en ce moment des droits de diffusion).

En plus d’un mode de connexion au Mac (pour virtualiser son ordinateur dans la réalité mixte ou virtuelle), Apple miserait aussi sur FaceTime. Les capteurs du casque seraient capables de créer une version 3D réaliste de leur utilisateur, de la tête au pied, pour donner l’impression à deux correspondants équipés du casque qu’ils sont dans la même pièce. La puce M2 de l’appareil ne serait toutefois pas assez puissante pour les appels de groupe — seules deux personnes pourraient être modélisées en 3D en même temps. Les autres devraient être remplacés par un avatar 3D, comme un Memoji. On est très curieux de voir ce que cela donnera en vrai, ce type de technologie nous semble très compliqué à mettre en place.

Horizon Worlds, le métavers de Meta. // Source : Capture Numerama
Chez Meta, les appels se font dans des environnements virtuels, avec des avatars sans jambes. Apple reproduirait vraiment le corps de son utilisateur. // Source : Capture Numerama

Enfin, Mark Gurman revient sur les rumeurs à propos de la batterie limitée du casque. Le journaliste confirme qu’il est peu probable que l’Apple Reality dépasse les 2 heures sur une seule charge, d’autant plus que sa batterie sera probablement externe (il faudrait la mettre dans sa poche, avec un câble qui pend). Tout ceci n’est pas encore sûr, il existerait un prototype avec une batterie intégrée. À voir lequel Apple décidera de commercialiser.


Aidez-nous à construire l’avenir de Numerama en répondant à cette enquête !