Habitué à lancer des produits inspirés de ses voitures, Tesla commercialisera en février le « Wireless Charging Platform », un triple chargeur sans-fil qui nous rappelle beaucoup le AirPower d’Apple. Il n’y a plus qu’à espérer que, lui, n’explose pas.

Vous rêvez de conduire un Cybertruck, mais vous n’avez pas la place pour le garer ? Le nouveau Tesla Wireless Charging Platform pourrait vous faire de l’œil, en particulier si vous êtes équipés de plusieurs objets compatibles avec la recharge sans-fil à la maison (smartphones, écouteurs, télécommande…).

Son concept reprend à l’identique celui du Apple AirPower, annoncé en 2017 puis annulé en 2019, à cause de problèmes d’efficacité. Il s’agit d’un support de recharge sans-fil capable de recharger un appareil, peu importe l’endroit où il est posé, alors qu’il faut normalement aligner son smartphone avec un point sur les autres chargeurs. Impressionnant, mais risqué.

À voir la pub de Tesla en tout cas, il n’y a pas de doute, c’est Apple qui est visé : on voit un à deux iPhone posés sur l’appareil, ainsi qu’un boitier d’AirPods Pro. Pas l’ombre d’un smartphone Android à l’horizon sur ces images.

Le Wireless Charger Platform. // Source : Tesla
Le Wireless Charger Platform. // Source : Tesla

Le Tesla Wireless Charging Platform va-t-il exploser ?

Les ingénieurs de Tesla ont-ils vraiment réussi ce que ceux d’Apple n’ont pas su faire ? Pas si vite. Si le site de Tesla promet une recharge sans-fil de 15W par appareil, grâce à un support capable de recevoir 65W (trois fois 15W, plus des pertes), il est aussi précisé que le chargeur en forme de Cybertruck utilise la technologie de FreePower, une entreprise spécialisée dans la recharge qui se donne pour objectif depuis plusieurs années de finaliser le AirPower d’Apple.

C’est elle qui se cache derrière les chargeurs sans-fil Nomad, qui fonctionnent comme promis, mais sont assez lents et chauffent beaucoup.

Le Nomad Base Station Pro utilise aussi la technologie FreePower. Chaque hexagone correspond à une bobine de recharge, alors que des chargeurs classiques en auraient seulement 3. // Source : Nomad
Le Nomad Base Station Pro utilise aussi la technologie FreePower. Chaque hexagone correspond à une bobine de recharge, alors que des chargeurs classiques en auraient seulement 3. // Source : Nomad

Autrement dit, le Tesla Wireless Charging Platform n’a de Tesla que son design. Le reste n’est qu’un partenariat avec l’entreprise qui rêve de faire mieux qu’Apple.

La prise ressemble aussi au Cybertruck. // Source : Tesla
La prise ressemble aussi au Cybertruck. // Source : Tesla

Pour l’instant seulement listé sur le site américain de Tesla, le Wireless Charging Platform sera livré en février 2023 au tarif de 300 dollars, ce qui peut sembler énorme, mais en phase avec les autres chargeurs Freepower (autant de bobines, ça coûte cher). Ce chargeur sera-t-il aussi efficace que promis ? On peut se poser la question, puisque les chargeurs de Nomad avaient du mal avec les derniers iPhone. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un nouveau coup de com réussi pour Tesla, qui fait parler de lui dans la presse spécialisée gratuitement.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.