L’abonnement Twitter Blue est de retour, tandis que des badges dorés ont fait leur apparition pour aider à distinguer les comptes institutionnels de ceux des personnalités. Concernant les anciens comptes certifiés, Elon Musk veut les forcer à payer.

Quelques heures avant le retour de l’abonnement payant Twitter Blue, le 12 novembre, un badge certifié d’une personnalité publique indiquait la mention suivante : « Ce compte est certifié parce qu’il est considéré comme notable dans la catégorie des actualités, du gouvernement, du divertissement ou d’un autre domaine spécifique. »

Depuis, la donne a changé. Pour mieux valoriser sa formule payante et créer encore plus la confusion sur le réseau social qu’il a racheté pour 44 milliards de dollars, Elon Musk a demandé la formule suivante : « Ce compte est certifié depuis un certain temps, il n’est peut-être plus notoire ». Paradoxalement, tous les comptes certifiés sont concernés par cette formulation, y compris ceux récemment vérifiés ou ceux de super célébrités, comme Elon Musk lui-même.

À l’avenir, la seule option pour posséder le badge bleu sera l’abonnement à 8 dollars par mois, comme l’a confirmé Elon Musk. De quoi complètement dévaluer la valeur de l’information partagée sur sa plateforme, en favorisant l’argent à l’authenticité des messages envoyés.

Les accusations d’Elon Musk

Pourquoi avoir décidé de changer la formulation des anciens comptes certifiés ? La raison semble évidente : l’objectif d’Elon Musk, qui dit avoir écrit la phrase lui-même, est de donner l’impression aux personnes anciennement certifiées qu’elles sont dépassées, alors que l’abonnement Twitter Blue est le nouveau moyen le plus cool de briller sur Twitter.

Sans surprise, les fans d’Elon Musk, qui encensent absolument tout ce qu’il dit, l’ont massivement félicité pour cette attaque contre les personnalités publiques, qui contribueraient à « la guerre de la culture » à laquelle Elon Musk croit (le milliardaire reprend une théorie américaine selon laquelle deux courants de pensée s’opposent : celui des gens « éveillés » et celui des gens du système qui veulent imposer une narration. La nuance ne fait pas ou peu partie de cette guerre d’idées).

Le plus étonnant dans les déclarations d’Elon Musk qui, quelques heures auparavant, balançait plusieurs fausses informations sur le coronavirus, s’en prenait à la question du genre, insultait les médias et disait vouloir combattre le « virus woke », est la raison pour laquelle il a décidé de dévaloriser les anciens comptes certifiés. Selon lui, l’ancienne méthode de vérification était « corrompue et illogique ». Pour rappel, pour être certifié avant, il fallait envoyer des preuves de son activité publique et une photocopie de ses documents d’identité. Aujourd’hui, il suffit de payer 8 dollars et de donner son numéro de téléphone. Lequel est le plus discutable ? On vous laisse vous prononcer.

Depuis le 12 novembre, les comptes des marques sont dorés. // Source : Capture Numerama
Depuis le 12 novembre, les comptes des marques sont dorés. // Source : Capture Numerama

Pour l’instant, Twitter Blue n’est pas disponible en Europe (ça devient hélas une mauvaise habitude chez Elon Musk, qui ne semble penser qu’aux États-Unis). À sa disponibilité, l’apparition massive, ou non, de badges bleus nous dira si le public a répondu présent. Quoi qu’il en soit, après avoir tenté de rassurer quelques jours les annonceurs et le public, Elon Musk paraît de nouveau vouloir diviser. Le suivre les yeux fermés, comme certains le font, semble de plus en plus compliqué. À quoi ressemblera Twitter dans quelques mois, le jour où tous les comptes réputés seront impossibles à distinguer des autres ?


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !