Orange peut faire fonctionner son réseau mobile 20 minutes de plus en cas de coupure électrique — cela, grâce à des batteries externes sur les antennes-relais. L’opérateur a précisé ce qui se passerait sur son réseau en cas de délestage.

Quel sera l’effet d’un délestage électrique sur un réseau comme celui d’Orange ? On le sait désormais avec des estimations fournies par l’opérateur historique, dans un point d’étape partagé le 9 décembre 2022. Si une coupure électrique est décidée par le gestionnaire du réseau électrique (RTE) pour alléger la demande, alors toutes les communications tomberont dans la foulée.

20 minutes de fonctionnement en plus, avant la coupure

Toutes, sauf les communications mobiles. Il s’avère que l’entreprise sera encore en mesure de maintenir les liaisons pendant une vingtaine de minutes environ. Ce sursis, bref, est possible grâce à la présence de batteries de secours situées sur ses antennes-relais. Passé ce délai, l’acheminement ne sera plus possible. Le réseau sera inopérant.

Ces coupures seront localisées, si jamais elles survenaient. Tout le territoire ne sera pas plongé dans un black-out contrôlé pour diminuer la demande en électricité face à l’insuffisance des moyens de production. Elles ne doivent pas non plus durer excessivement longtemps : on parle d’une interruption électrique d’environ deux heures.

Après cette période, la plupart des antennes-relais reviendront normalement sur le réseau et se remettront à fonctionner. Orange estime que 80 à 85 % de ses installations n’auront pas besoin d’aide pour être relancées. Mais, pour les 15 à 20 % restantes, l’opérateur prévoit de déployer des techniciens pour des relances manuelles. Les coupures pourraient donc durer.

Un support pour antennes relais. // Source : Coyotechnical, Pixabay
Un support pour antennes relais. // Source : Coyotechnical, Pixabay

Et, pour le reste du réseau ? Le délestage produira immédiatement ses effets : les liaisons en ADSL ou en fibre optique deviendront momentanément inopérantes jusque chez les abonnés. L’Internet filaire et la téléphonie fixe seront indisponibles. Ainsi, le réseau Wi-Fi du domicile, la télévision et tous les autres services qui dépendent de la box Internet.

Seule exception, qui en fait concerne surtout les organisations et les entreprises : si les locaux sont équipés d’un secours électrique, la connexion Internet, les appels téléphoniques et le Wi-Fi dans les locaux seront actifs, mais des perturbations sont susceptibles de survenir. En somme, la liaison fonctionnera de manière dégradée pendant près de deux heures.

Les délestages pourraient survenir à partir de janvier 2023, d’après les évaluations d’Orange. Rien ne dit néanmoins que ces coupures auront effectivement lieu, car des mesures sont prises pour empêcher leur survenue — il s’agit de limiter la consommation du pays et de remettre en route de nouveaux réacteurs nucléaires. Les coupures seront annoncées trois jours avant.

visuel_fibre_adsl2

Avez-vous la connexion Internet la plus rapide de la galaxie ?

Découvrez-le avec notre comparateur

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !