Entre le thermostat à 19 degrés, une bonne isolation et quelques astuces du quotidien, on peut combiner plusieurs actions de sobriété pour réduire sa consommation électrique cet hiver, alors que la France traverse une crise énergétique.

Face à l’hiver qui vient, l’heure est aux économies. La France connaît une crise de l’énergie provoquée par plusieurs facteurs, dont des réacteurs nucléaires à l’arrêt, des barrages hydrauliques qui n’ont pas suffisamment tourné ou encore la guerre en Ukraine. Les prix de l’énergie ont donc bondi.

Dans ces conditions, quelles solutions peuvent-elles être mises en place à l’échelle de votre foyer pour éviter de voir la facture excessivement gonfler ?

La recommandation principale consiste à maintenir la température des pièces à 19 degrés. Cette consigne est même inscrite dans le Code de l’énergie (article R241-26), bien que, dans les faits, aucune sanction n’y est associée en cas d’infraction. C’est aussi cette pratique qui est recommandée dans le rapport de NégaWatt sur les mesures de sobriété énergétique. Le document contient d’autres pistes intéressantes.

Voici les 20 mesures

Dans son rapport, l’association NégaWatt, dédiée à la transition énergétique, rassemble 20 mesures visant à la sobriété énergétique dans le secteur résidentiel (qui représente 30 % de la consommation d’électricité totale en France). Puis ces actions ont été classées en fonction de l’énergie finale consommée en nombre de gigawattheures :

Les gisements les plus consommateurs en énergie, et là où il est donc possible d'agir pour réduire la facture. // Source : NégaWatt
Les gisements les plus consommateurs en énergie, et là où il est donc possible d’agir efficacement pour réduire la facture. // Source : NégaWatt

Dans l’ordre de la plus grande économie d’énergie vers la plus petite :

  • Consigne chauffe 19 degrés Celsius
  • Suppression des veilles
  • Étanchéité à l’air des ouvertures
  • Dispositifs hydroéconomes
  • Pose de survitrages film
  • Pratiques économiques de puisages ECS
  • Isolation combles perdues
  • Adopter des vêtements chauds
  • Jaquette isolante et réglage T°C ballon
  • Réduire le chauffage en journée
  • Réduire le chauffage de nuit de 2 degrés Celsius
  • Pratiques sobres de cuisson
  • Arrêt box internet
  • Arrêt box TV
  • ECL résidentiel – passage au LED
  • Rétroéclairage adaptatif TV
  • Adaptation usages lave-linge
  • Adaptation usages sèche-linge
  • Circulateur chaudière murale
  • Réglage de la température des appareils de froid

Attention : que cette liste soit hiérarchique ne signifie pas qu’une seule pratique est meilleure que les autres, ni que celles qui présentent le moins d’économies n’ont aucun intérêt. Il faut l’interpréter de la même manière que la plupart des mesures écologiques : cela montre que le mieux est de les combiner. Les « petites actions » ne sont pas si anecdotiques, assemblées entre elles.

Thermostat à 19 degrés, veille des appareils, cuisson, isolation : quelles mesures prioritaires ?

Certaines mesures se détachent nettement, le chauffage à 19 degrés en tête. Cela consiste essentiellement à adapter le thermostat intérieur, et par ailleurs à adapter la façon de s’habiller : dans le rapport, NégaWatt invite à « sensibiliser les ménages pour privilégier des habitudes qui évitent de surchauffer en intérieur, en adoptant des tenues chaudes d’hiver (pull, sous-vêtements chauds, etc) ». La température nocturne devrait, dans cette logique, être abaissée de 2 degrés (onzième mesure sur le graphique), soit 17 degrés.

En deuxième position, on trouve un usage très facile à adopter : éviter les veilles inutiles pour vos appareils. Soit vous l’utilisez, soit vous l’éteignez. « Malgré les progrès technologiques, les veilles représentent encore 15 % de la consommation d’électricité moyenne d’un logement », indique le rapport, qui recommande de : « Débrancher ou éteindre complètement les appareils qui le peuvent et sont des pratiques qui doivent être généralisées. Arrêter également les appareils qui sont en fonctionnement alors qu’ils ne sont pas utilisés (ordinateurs, éclairage, …). »

La température idéale : 19 degrés en journée, 17 la nuit. // Source : Pixabay
La température idéale : 19 degrés en journée, 17 la nuit. // Source : Pixabay

D’autres mesures concernent l’isolation des lieux. Cela signifie que, dans l’idéal, il faut renforcer l’étanchéité à l’air des logements en réduisant les infiltrations des fenêtres et portes qui amènent donc de l’air froid — ce qui nécessite par voie de conséquence de chauffer davantage.

Il y a aussi de petites astuces du quotidien. Les pratiques de cuisson, par exemple, ont une place étonnamment élevée dans le classement de NégaWatt. Cela consiste en plusieurs actions : arrêter le four ou la plaque avant la fin de cuisson, couvrir les poêles et casseroles, consommer moins de surgelés ou de viande et davantage de nourriture fraîche. L’arrêt nocturne de la box Internet ou en cas d’absence fait partie des petites mesures à adopter avec le reste (bien que son rôle reste faible à elle seule), comme la bonne gestion du lave-linge ou du lave-vaisselle.

Pour la mise en pratique de toutes ces mesures, le rapport NégaWatt indique que la communication publique est très importante. « Le nombreux leviers existent sur la réduction des consommations électrodomestiques : des campagnes de communication d’envergure, pédagogiques, humoristiques, permettant l’adhésion, permettraient d’aller mobiliser un gisement très significatif (réduction des consommations d’électricité — près de 20 TWh de gisement — et abaissement de la puissance appelée en période de pointe). »