L’hiver 2022-2023 pourrait engendrer des délestages en France. Derrière ce terme se cache une notion simple : des coupures de courant localisées, ponctuelles et supervisées.

Qu’est-ce qu’un délestage électrique ?

Un délestage électrique est une opération consistant à interrompre provisoirement et volontairement l’approvisionnement en courant d’un secteur donné. C’est comme une coupure, à ceci près qu’elle est pilotée. Elle est mise en œuvre lorsqu’il est constaté de fortes tensions sur le réseau électrique pour parvenir à satisfaire toute la demande.

La France pourrait connaître un ou plusieurs épisodes de délestage électrique pendant l’hiver 2022-2023, justement parce que la consommation est trop élevée par rapport aux capacités de production nationales ou d’import à l’étranger. C’est pour cela qu’il est demandé à la population, à l’administration, aux industriels et à tout le monde de lever le pied.

pylone électrique
Les délestages sont des opérations ponctuelles décidées par le gestionnaire du réseau électrique, en cas de forte tension. // Source : Satoshi Kaya

Les délestages sont la conséquence d’une particularité du réseau électrique : il est impossible de stocker le courant à grande échelle. En clair, l’électricité doit être consommée dès qu’elle est produite, rappelle EDF. Il faut donc qu’il y ait toujours un équilibre entre la production et la consommation. Sinon, le réseau est en difficulté et peut connaître des pannes. Des blackouts.

À quoi sert le délestage électrique ?

Il s’agit de retrouver l’équilibre entre la production de courant et sa consommation. Lorsque la production a de fortes capacités, il suffit de la baisser ou de l’exporter. C’est là tout l’intérêt d’une production dite pilotable, comme l’énergie nucléaire, car on peut augmenter ou diminuer l’activité des réacteurs nucléaires selon les besoins. Le solaire et l’éolien ne sont pas pilotables.

À l’inverse, lorsque c’est la consommation qui excède la production, le délestage vise à alléger la charge reposant sur le réseau. On coupe le courant par endroits, pour un temps relativement court, pour passer un pic sans déstabiliser le système électrique à grande échelle. En principe, ces délestages sont de plus en plus rares, grâce à l’interconnexion avec les pays voisins.

Compte tenu de l’arrivée de l’hiver, de l’indisponibilité d’une partie du parc nucléaire français, des tensions énergétiques avec la Russie et des difficultés rencontrées par les autres pays européens, la France a une marge de manœuvre limitée. C’est pour cela qu’elle prévoit des plans pour éventuellement mettre en œuvre du délestage, si la consommation n’est pas maitrisée et réduite.

Peut-on éviter les délestages ?

Les tensions sur le réseau électrique surviennent quand celui-ci est très sollicité : il s’avère que l’hiver 2022-2023 coche toutes les mauvaises cases. Le pays a des besoins accrus en chauffage et en éclairage, parce qu’il fait de plus en plus froid et que la nuit tombe tôt. En outre, une partie de nos capacités de production est hors-jeu pour des raisons de maintenance et d’inspection.

Les délestages peuvent être évités en réduisant la consommation électrique, c’est-à-dire en reportant ou en renonçant à certaines utilisations d’appareils. C’est, par exemple, s’habiller plus chaudement chez soi plutôt que de monter la température et rester en t-shirt. C’est profiter davantage des heures creuses qui sont des moments où le réseau électrique est moins tendu.

Il fait froid... mais pas suffisamment pour parler de vague de froid. // Source : Max Pixel/CC0 Domaine public (photo recadrée)
En s’habillant plus chaudement, on peut éviter de trop recourir au chauffage à l’intérieur (bon là c’est une photo à l’extérieur, ok). // Source : Max Pixel

Des mesures en amont ont été prises pour essayer de doser l’utilisation du réseau. Par exemple, le chauffage des ballons d’eau chaude a été reprogrammé sur des horaires plus favorables. La population est aussi invitée à suivre des éco-gestes. Idem pour le secteur privé et l’administration. En parallèle, EDF s’efforce de remettre en marche assez de réacteurs nucléaires à temps.

Y aura-t-il des délestages en France lors de l’hiver 2022-2023 ? Impossible à dire à l’heure actuelle, car cela dépendra de l’engagement des uns et des autres. On sait qu’Enedis se prépare d’éventuelles coupures d’électricité, au cas où. Mais, si cela doit survenir, le gouvernement prévoit un système pour préserver les week-ends et pour que chaque coupure ne dure pas plus de 2 heures.


Construisez avec nous l’avenir de Numerama en répondant à ces questions !