En 7 ans d’existence, jamais une Apple Watch n’a introduit aussi peu de nouveautés. Mais est-ce vraiment un problème, alors que la précédente montre d’Apple était déjà considérée comme la meilleure sur le marché ?

Nouveau design ? Non. Meilleure autonomie ? Non. Nouvelle puce ? Non. Nouvelles fonctions santé ? Oui, mais pas pour tout le monde…

Sur le papier, la nouvelle Apple Watch Series 8 ressemble à une réitération de la Watch Series 7 sortie en 2021. Un modèle qui, l’année dernière déjà, avait été critiqué pour son tout petit nombre de nouveautés. Heureusement pour elle, l’Apple Watch Series 7 était sauvée par son nouveau design plus moderne, avec un écran bord à bord vraiment somptueux. La Watch Series 8, elle, n’a pas droit au même joker (elle a le même écran, mais ce n’est plus une nouveauté). Est-ce assez pour en dire du mal ? Raisonner ainsi n’a selon nous aucun sens. Les produits d’Apple ne se destinent que très rarement aux propriétaires du modèle de l’année précédente, ce qui nous incite à ne pas juger la Watch Series 8 sur ses nouveautés. Après plusieurs jours avec la nouvelle montre d’Apple au poignet, voici notre verdict.

Un thermomètre comme seule nouveauté, ou presque

N’en déplaise aux apparences, la Watch Series 8 introduit bien quelques petits changements. Si sa nouvelle puce S8 n’en est pas vraiment une (il s’agit en substance de la même chose que la puce S7, qui était déjà identique à la puce S6), la Watch Series 8 est dotée de deux nouveaux capteurs invisibles à l’œil. L’un se cache au dos de la montre (il touche le poignet), l’autre sous son écran. Il s’agit de deux thermomètres, chargés de comparer la température du poignet à celle de l’extérieur. C’est la première fois qu’une Apple Watch intègre des capteurs de température.

DSC08704_IG
Au dos de l’Apple Watch Series 8, il y a désormais un thermomètre. // Source : Louise Audry / Numerama

Doit-on en déduire que l’Apple Watch peut mesurer la température de votre corps ? Ou vous envoyer une notification quand vous avez de la fièvre ? La réponse est non. Contrairement à Samsung ou à Fitbit, qui ont déployé une telle fonction tout en précisant qu’elle n’était pas très fiable (avec un code couleur plutôt qu’une température), Apple a fait le choix d’opter pour la sécurité et de ne pas lancer un thermomètre qu’il ne maîtriserait pas vraiment (la température du poignet n’a rien à voir avec celle du front, ce qui rend l’interprétation des résultats très délicate). Il est possible qu’une mise à jour permette d’exploiter pleinement ces capteurs dans le futur, mais ce n’est pas le cas au lancement. Apple a décidé de n’utiliser ces thermomètres que pour le seul usage scientifiquement fiable en 2022 : le suivi des cycles menstruels.

La nuit, lorsqu’un propriétaire d’une Apple Watch Series 8 s’endort avec sa montre, le thermomètre mesure la température de son poignet toutes les 5 secondes. Les résultats sont affichés dans l’application Santé de l’iPhone (rubrique « Température du poignet »). Ils ne montrent jamais une estimation de température, mais les écarts entre les mesures (à +0,1 degré près). À quoi cela sert-il ? Pour les personnes non réglées, à quasiment rien. Ces résultats peuvent être consultés mais ne sont pas interprétés par Apple. Pour les personnes menstruées ayant configuré le suivi de leur cycle, alors il y a une vraie utilité. Apple pense pouvoir prédire les dates d’ovulation et des prochaines règles avec beaucoup plus de fiabilité grâce à la température du poignet, pour planifier le meilleur moment pour avoir un enfant ou générer un calendrier en PDF pour soi ou son médecin. Attention, Apple prévient qu’il ne s’agit pas d’un outil de contraception. Les mesures de la Watch Series 8 sont fiables, mais ne pas se protéger en se basant sur ces informations est dangereux.

DSC08708_IG
Les résultats du thermomètre de l’Apple Watch Series 8 n’apparaissent que dans l’application iPhone. Il est impossible de les consulter sur la montre. // Source : Louise Audry / Numerama

Le plus étonnant avec cette nouvelle fonction, qui est la principale nouveauté de la Watch Series 8, est qu’elle n’est même pas accessible directement depuis watchOS, le système d’exploitation de la montre. Les résultats ne sont consultables que sur l’iPhone, puisqu’Apple n’a pas jugé nécessaire de déployer une application « Température » sur sa montre. Cela viendra probablement avec une future mise à jour, mais c’est assez déconcertant au début. Il n’y a aucune nouvelle application sur la Watch Series 8 par rapport à la Watch Series 7.

De fait, on se demande si Apple n’est pas allé trop vite avec sa nouvelle fonction santé. Pourquoi lancer un capteur à moitié prêt, alors que la marque californienne est habituée à ne déployer des choses que lorsqu’elles sont parfaitement maîtrisées ? La piste la plus logique est celle du retard de calendrier. La Watch Series 8 aurait peut-être dû faire plus avec ses thermomètres, mais Apple n’y est pas parvenu. Plutôt que de tout désactiver par défaut, quitte à se faire griller par les personnes qui démonteraient la Watch et trouveraient des thermomètres à l’intérieur, Apple a préféré déployer la seule fonction qu’elle considère fiable. C’est sans doute la bonne décision, mais cela nous laisse sur notre faim. Après deux ans de Covid, une montre capable d’utiliser les mesures du rythme cardiaque, le taux d’oxygène dans le sang et la température du poignet pour détecter un début de maladie aurait été fantastique. Ce ne sera pas pour 2022.

DSC08705_IG
Nous avons testé l’Apple Watch Series 8 en version aluminium, avec connectivité 4G. // Source : Louise Audry / Numerama

Mode économie d’énergie, détection des accidents… les autres nouveautés de la Watch Series 8 et watchOS 9

Y a-t-il d’autres nouveautés dans l’Apple Watch Series 8 ? Nous n’en avons trouvé qu’une seule : la détection des accidents de voiture grâce à de nouveaux capteurs (une nouveauté que nous n’avons, heureusement, pas eu l’occasion de tester). Le reste est sensiblement identique, y compris sous les entrailles de la montre. Le GPS double fréquence et le Bluetooth 5.3, que l’on retrouve sur l’Apple Watch Ultra, ne sont pas disponibles sur l’Apple Watch Series 8.

DSC08707_IG
L’Apple Watch Series 8 a la même boussole que l’Apple Watch Ultra, mais utilise des antennes moins sophistiquées. // Source : Louise Audry / Numerama

Les autres nouveautés mises en avant par Apple sont dues à watchOS 9, et non pas à la nouvelle génération de la montre. Toutes les Watch récentes ont droit à la nouvelle application Boussole avec la possibilité de mémoriser un chemin, au clavier AZERTY miniature, à la nouvelle interface des notifications (très réussie d’ailleurs), au redesign de l’application Fitness avec une meilleure gestion des étapes, au suivi détaillé du sommeil ou au mode économie d’énergie, qui prolonge artificiellement l’autonomie de la montre en désactivant provisoirement l’écran toujours allumé, les capteurs santé, la 4G et le Wi-Fi. Le gain est toutefois léger, on aurait sans doute pu obtenir une meilleure autonomie en ralentissant drastiquement la montre pour que son processeur ne consomme presque plus rien. Apple a fait le choix de ne pas toucher du tout à la vitesse de son objet connecté avec son mode économie. La marque présente cette fonction comme un mode d’urgence que l’on active en week-end quand on a oublié son chargeur, mais pas tous les jours dans l’espoir de faire durer la montre plus longtemps.

DSC08714_IG
Le « Low Power Mode » est une nouveauté de watchOS 9. // Source : Louise Audry / Numerama

Quid de l’autonomie d’ailleurs ? Elle ne bouge pas d’un cran. Sur le modèle 45 mm que nous avons testé, nous avons eu de quoi tenir une journée et demie (et 2-3 heures de plus avec le mode économie). Se balader avec un chargeur de Watch dans son sac dès que l’on ne dort pas chez soi reste obligatoire, ce qui est forcément regrettable.

Le reste du temps, cette « petite » autonomie n’est pas vraiment contraignante. On a pris l’habitude de charger notre Watch tous les jours pendant notre douche, histoire de pouvoir dormir avec pour le suivi du sommeil (elle est généralement autour des 30 % au moment de la recharge). Une routine qui fonctionne parfaitement. Seule chose que l’on ne cessera jamais de regretter : l’impossibilité de recharger une Apple Watch avec le dos de son iPhone. Ce serait tellement plus pratique que ce chargeur propriétaire incompatible avec tout le reste de nos objets.

DSC08712_IG
L’Apple Watch Series 8 se recharge en 30-40 minutes avec le chargeur magnétique inclus dans la boîte. // Source : Louise Audry / Numerama

Pourquoi l’Apple Watch est la meilleure montre connectée

Incompatible avec Android, l’Apple Watch Series 8 n’a pour seule limite que d’être réservée aux propriétaires d’un iPhone. Autrement, il s’agirait de la montre connectée que l’on recommanderait à tout le monde. Sept ans après le lancement de sa première Watch, force est de constater qu’Apple règne toujours incontestablement sur ce marché. Sa montre est jolie, performante, dotée de plein de capteurs innovants et fonctionne bien. C’est aussi pour ça que nous vous expliquions dans l’introduction de ce test que l’absence de nouveautés ne pouvait pas être retenue contre l’Apple Watch Series 8. Limiter ce produit à ce qu’il apporte en septembre 2022 serait extrêmement réducteur, par rapport à tout ce qu’il fait déjà. D’ailleurs, puisque la Watch Series 7 n’est plus commercialisée, la question de la comparaison ne se pose pas. La Watch Series 8 est la meilleure montre connectée du marché, point.

DSC08711_IG
Apple Pay sur l’Apple Watch Series 8. // Source : Louise Audry / Numerama

Bien sûr, nous savons que tout le monde n’a pas envie de porter une montre connectée. Une Apple Watch n’aura jamais autant de clients qu’un iPhone, c’est un fait. Cependant, pour plein d’usages, ce produit reste extrêmement pratique. Nous vous avons listé ci-dessous quelques-unes de nos fonctions préférées avec la montre d’Apple :

  • Apple Pay sur l’Apple Watch, c’est fantastique. Pour acheter une baguette ou faire des courses imprévues, quand on n’a pas pris son porte-monnaie ou son smartphone, il n’y a rien de mieux. Il suffit d’appuyer deux fois sur le bouton latéral pour transformer sa montre en carte de paiement.
  • En vélo ou en scooter, le petit écran de l’Apple Watch est un très bon GPS. Il tapote pour vous dire quand tourner et indique sur son écran la direction à prendre. C’est très pratique quand on n’a pas de support smartphone.
  • Pour contrôler la musique en cours de lecture, l’Apple Watch est redoutable. Les commandes apparaissent automatiquement sur l’écran et la couronne rotative permet de contrôler le volume. La Watch peut aussi contrôler votre téléviseur.
  • Mine de rien, Siri est très pratique sur l’Apple Watch. Pas besoin d’appuyer sur un bouton ou de dire « Dis Siri », il suffit de mettre sa montre devant sa bouche. On peut envoyer un message, initier un appel, demander un morceau de musique ou lancer une course sportive en quelques secondes.
  • Pour les sportifs, les dizaines de modes proposés par l’Apple Watch sont aussi très pratiques. Les anneaux d’activité, à remplir chaque jour, peuvent de temps en temps motiver. On avoue avoir très souvent la flemme, mais l’implémentation d’Apple est bonne. Ni trop excessive, ni trop laxiste.
  • Enfin, la Watch améliore l’iPhone. L’écran ne s’allume pas à chaque notification, le déverrouillage se fait automatiquement si on la porte (aussi sur Mac) et c’est un super compagnon pour contrôler ce qui se passe à l’écran de son smartphone. Comme la musique ou l’appareil photo.
DSC08710_IG
L’écran de l’Apple Watch Series 8 ne s’éteint jamais. L’heure apparaît tout le temps. // Source : Louise Audry / Numerama

Bien sûr, on pourrait citer d’autres fonctions, comme le suivi de la santé et les urgences (en cas de chute violente ou de rythme cardiaque inquiétant par exemple). Les médecins sont unanimes, ce type de produit a un vrai intérêt scientifique. L’Apple Watch fait beaucoup de choses très correctement et, malgré ses quelques défauts (autonomie, exclusivité iPhone, etc.), est toujours le meilleur choix en 2022.

Les prix de l’Apple Watch Series 8

Dans ce tableau, vous trouverez les prix minimums de la Watch Series 8, avec le bracelet le moins cher. Tous les bracelets sont interchangeables, le système de fixation n’a pas changé depuis 2015.

Apple Watch Series 8, version 41 mmApple Watch Series 8, version 45 mm
Modèle aluminium Wi-Fià partir de 499 eurosà partir de 539 euros
Modèle aluminium Wi-Fi + 4Gà partir de 619 eurosà partir de 659 euros
Modèle acier Wi-Fi + 4Gà partir de 849 eurosà partir de 899 euros

Le verdict

L’Apple Watch Series 8 est indéniablement la meilleure montre connectée du marché, à condition de posséder un iPhone. Élégante, performante, pratique pour le sport, redoutable en santé et capable de faire beaucoup de choses, la montre d’Apple s’impose une nouvelle fois comme un produit mature, polyvalent et aimé de ses utilisateurs. Tout ceci n’est pas vraiment surprenant, Apple n’a pas vraiment pris de risque avec son édition 2022, qui est quasiment identique à celle de 2021. On aurait aimé un thermomètre capable de réaliser différentes mesures, mais on se contentera de cette première initiative dédiée à la santé des personnes menstruées.

Faut-il passer à la Watch Series 8 quand on a une Watch Series 7 ou une Watch Series 6 ? Clairement pas. Si on a un modèle plus ancien en revanche, alors pourquoi pas. En plus de gagner plusieurs années de fonctions inédites, la nouvelle montre a l’avantage de vous faire basculer vers un design plus moderne. La Watch Series 8 a beau être la plus petite mise à jour de l’histoire des Apple Watch, c’est un produit qu’on ne peut que recommander.