Emmanuel Macron a annoncé qu'une troisième dose vaccinale sera nécessaire pour que les plus de 65 ans conservent leur pass sanitaire à partir du 15 décembre 2021. Mais tous les pass de cette tranche d'âge ne seront pas rendus invalides automatiquement. Seuls ceux dont la seconde injection date de plus de 6 mois sont concernés.

La déclaration était un peu floue. Le président de la République a annoncé le 9 novembre lors de son allocution une série de nouvelles mesures sanitaires pour lutter contre le Covid-19. Face à une cinquième vague épidémique qui prend forme en Europe, Emmanuel Macron a notamment indiqué qu’une troisième dose de vaccin allait devenir obligatoire pour les personnes de plus de 65 ans, si ces dernières veulent conserver la validité de leur pass sanitaire.

Vaccin contre le Covid-19. // Source : Pexels/Nataliya Vaitkevich (photo recadrée)

La mesure n’est pas surprenante. Comme le montraient des modifications datant de plusieurs jours dans le code de TousAntiCovid-Verif, l’exécutif avait commencé à plancher en amont sur ce scénario. Le gouvernement n’a pas encore communiqué dans les détails, mais cette mesure qui rendra invalides les pass sanitaires sans troisième dose pour les plus de 65 ans sera mise en place à partir du 15 décembre. Est-ce à dire que tous les pass dans cette tranche d’âge seront révoqués à cette date ? Non.

Tous les pass des plus de 65 ans avec deux doses ne vont pas être révoqués

Comme l’a explicité Emmanuel Macron lors de son allocution, seuls les membres de cette tranche d’âge vaccinés depuis plus de 6 mois se verront retirer leur pass sanitaire.

Des lignes de codes ajoutées le 28 octobre 2021 à TAC-Verif présageaient déjà des futures mesures // Source : Capture d’écran Github TAC-Verif

Le code du fichier de configuration de TousAntiCovid-Verif, consulté par Cyberguerre, laisse pour l’instant entendre que c’est 213 jours après la deuxième dose que le pass sanitaire deviendrait invalide, soit environ 7 mois. Cette donnée est cependant susceptible d’être ajustée au délai annoncé. Pour le dire plus simplement, une personne de plus de 65 ans vaccinée après le 15 juin 2021 n’aura pas son pass sanitaire révoqué immédiatement le 15 décembre, faute de troisième dose.

Il faut toutefois attendre les précisions du gouvernement pour connaitre les détails de cette échéance. Par exemple, le vaccin unidose Janssen aura probablement un délai de périssabilité différent des vaccins à deux doses. Les autorités sanitaires recommandent pour ce dernier de réaliser une nouvelle injection après quatre semaines, et des lignes de code dédiées ont également été ajoutées dans TousAntiCovid-Verif.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo