Un badge représentant une capsule spatiale depuis laquelle se déploie un dragon : voilà l'insigne qui a été remis par SpaceX aux membres de l'équipage Inspiration4, qui ne compte que des civils, après leur séjour dans l'espace.

Ils sont allés beaucoup plus loin que nombre d’astronautes professionnels avant eux. Les membres de l’équipage Inspiration4, dont la particularité est de ne rassembler que des civils, ont reçu le 2 octobre une distinction symbolique, qui témoigne de l’aventure exceptionnelle qu’ils viennent de vivre : des ailes d’astronaute. Le badge a été remis par SpaceX, qui avait assuré le vol.

L’insigne a été remis à Jared Isaacman, Hayley Arceneaux, Christopher Sembroski et Sian Proctor, qui officiaient respectivement comme commandant de bord, officier médical, spécialiste de mission et pilote, lors de la mission Inspiration4. L’objectif de ce vol, bien qu’il ait eu un volet scientifique, visait surtout à placer en orbite autour de la Terre des touristes spatiaux pendant trois jours.

Durant leur petit séjour spatial, les quatre membres d’Inspiration4 se sont éloignés jusqu’à 590 kilomètres de la Terre. C’est une distance qui peut sembler faible, mais il faut noter que la Station spatiale internationale ne se trouve « qu’à » 400 km d’altitude. Quant à Hubble, il est à 540 km. De fait, les quatre voyageurs sont entrés plus profondément dans l’espace que bien des astronautes.

Inspiration4 aile astronaute spacex
Source : John Kraus

Un badge d’astronaute créé par SpaceX

Le badge qu’ont reçu Jared Isaacman, Hayley Arceneaux, Christopher Sembroski et Sian Proctor est une décoration spécifique à SpaceX — il existe d’autres ailes d’astronautes, qui sont remises par les organisations auxquelles appartiennent les astronautes. Aux USA, cela peut-être les différents corps d’armée (marine, armée de l’air, armée de terre), mais aussi la Nasa et la direction de l’aviation civile.

De ce fait, chaque badge a un look bien à lui. Dans le cas de SpaceX, on peut distinguer un dragon tournant la gueule sur le côté, avec ses ailes déployées de chaque côté. Au centre, on aperçoit la capsule Crew Dragon — dont le nom n’a pas tout à fait été choisi au hasard — qui a servi à transporter l’équipage Inspiration4. L’inscription « équipage » est visible au recto et le nom du ou de la récipiendaire est marqué au verso.

Ces distinctions sont remises lorsque des exigences sont respectées, à commencer par le fait de voler suffisamment haut dans le ciel pour « sortir » de l’atmosphère — la frontière a été établie par convention à 100 kilomètres (ou 80 kilomètres aux USA). Cependant, il y a un débat qui émerge outre-Atlantique pour se demander s’il ne faut pas durcir les critères d’attribution de ces badges, du fait de l’essor du tourisme spatial.

SpaceX Inspiration4
La capsule Crew Dragon, revenue sur Terre, avec l’équipage Inspiration4 à bord. // Source : SpaceX

La mission Inspiration4 a été qualifiée d’historique, car c’est la première de l’histoire à ne compter que sur des civils à bord — tout le monde avait reçu quand même une formation accélérée, pour ne pas être totalement perdu dans la capsule. C’était aussi la première du genre à être opérée par une entreprise privée. D’autres vont suivre dans les mois et les années à venir.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo