Sur le site de l'Assurance Maladie, il est possible de générer un nouveau QR pour son attestation de vaccination. Si les informations personnelles et médicales ne changent pas, la disposition du QR Code est renouvelée à la demande.

L’actualité l’a montré : les codes QR des attestations de vaccination peuvent finir pour une raison ou pour une autre sur Internet. C’est la mésaventure qui est arrivée au Premier ministre Jean Castex, mais aussi au Président de la République Emmanuel Macron. Pour éviter tout usage frauduleux, ces pass sanitaires ont été invalidés et de nouvelles attestations ont été générées.

Comment générer un nouveau QR Code pour son pass sanitaire

Il s’avère que n’importe qui peut générer un nouveau QR Code pour son attestation de vaccination. Il suffit de se rendre sur son compte Ameli — en suivant par exemple cette procédure qui explique comment télécharger son certificat de vaccination — et de cliquer sur le bouton Mon attestation de vaccination. Cela générera systématiquement un PDF avec un nouveau QR Code à l’intérieur.

Cette possibilité n’est pas explicitée sur la page de téléchargement de l’attestation ni plus généralement sur le site de l’Assurance Maladie — la démarche manque d’intuitivité. Mais il a suffi de générer à plusieurs reprises des attestations pour remarquer que la disposition des modules blancs et noirs change à chaque fois. Toutes les autres informations (identité de la personne, type de vaccin, etc.) ne changent pas.

La section permettant d’avoir des attestations sur le site Ameli.

Chaque QR Code généré a fonctionné sans problème. Il a été possible de les ajouter dans l’application TousAntiCovid, les uns à la suite des autres. Ils sont aussi lus sans difficulté par l’application TAC-Verif, qui sert à vérifier la validité et le contenu des pass sanitaires, en déchiffrant le QR Code. Tous les QR Codes ont été décrits comme valides, avec des indications sur l’identité et la date de naissance.

Le député Éric Bothorel, membre de La République en marche, confirme d’ailleurs, dans un message publié sur Twitter le 21 septembre, qu’il est possible de générer un nouveau QR Code pour son attestation. Ce développement sera accompagné par la suite d’une autre fonctionnalité permettant d’invalider soi-même un QR Code pour lequel il y a une suspicion de fraude. Aucun calendrier n’est encore arrêté.

pass sanitaire qr code tousanticovid
Source : Melvyn Dadure pour Numerama

Vers la possibilité d’invalider ses anciens QR Codes

BFM TV rapportait le même jour, citant des sources ministérielles, cette perspective, dont les modalités de mises en œuvre demeurent encore floues. Cette opportunité permettrait par exemple de limiter les problèmes pour celles et ceux ayant eu la mauvaise idée de partager leur pass sanitaire en ligne. Cela ne permettra pas de régler tous les problèmes, mais au moins il n’y aura plus d’usage frauduleux du QR Code.

Actuellement, il existe une liste noire recensant des QR Codes invalidés, parce qu’ils ont circulé en ligne. Une fois mis à l’Index, ils sont censés être inutilisables. Mais la manière dont les interactions à cette base se feront avec TousAntiCovid ou TAC-Verif demeure inconnues. Par exemple, l’application devra-t-elle par exemple télécharger cette liste noire en local pour comparer le QR Code ?

La création à la chaîne des QR Codes pour une même identité soulève des problématiques de fraude, bien que sans doute marginales : un compte Ameli pourrait se faire pirater (ce qui n’est certes pas à la portée du tout venant) et ensuite donner lieu à un trafic de codes licites, pour les revendre. Ou bien le ou la titulaire d’un compte Ameli pourrait produire des QR Codes de complaisance.

pass sanitaire qr code tousanticovid
Les fonctionnalités pour générer et invalider des QR Codes soulèvent quelques questions. // Source : Melvyn Dadure pour Numerama

Cette hypothèse n’est pas absolument improbable, dans la mesure où le contrôle du pass sanitaire ne s’accompagne pas d’un contrôle d’identité de l’individu. D’ordinaire, on ne fait que présenter son pass, celui-ci est scanné, et c’est tout. Sans doute ne faut-il d’ailleurs pas aller plus loin, car une vérification de l’identité est davantage une prérogative des forces de l’ordre.

Dans les faits, ces scénarios devraient être très circonscrits, surtout avec l’arrivée d’un outil permettant d’invalider des codes que l’on pense frauduleux et, pourquoi pas, des dispositions techniques pour éviter une industrialisation dans la création des pass sanitaires de complaisances — par exemple, en limitant à un nouveau QR Code par unité de temps (une heure, une journée, une semaine, etc.).

Il est à noter que l’outil proposé par Ameli ne permet pas de rectifier une erreur sur le pass sanitaire, au niveau du prénom ou du nom par exemple. Dans une foire aux questions, la marche à suivre est renseignée si un problème est constaté. Trois options sont possibles : s’adresser au vaccinateur si le souci est vu tout de suite, contacter un professionnel de santé ou bien sa caisse d’assurance maladie.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo