La Nasa a tenu le vendredi 10 septembre 2021 une conférence de presse pour donner plus d’informations sur la collecte d’échantillons de roches martiennes effectuée par Perseverance. Un moment important pour l’agence spatiale américaine qu’il est possible de revoir à l’envie.

Deux échantillons martiens sont désormais bien à l’abri dans le « ventre » de Perseverance. Le 9 septembre 2021, la Nasa a confirmé que son rover avait prélevé un deuxième extrait de « Rochette », la roche dans laquelle il avait déjà effectué un forage. Afin de donner davantage de détails sur ces prélèvements réussis (après un premier échec), la Nasa a organisé un événement à voir et revoir.

Les annonces en résumé

  • Quand ? Originellement, le vendredi 10 septembre 2021, à partir de 18h.
  • Où ? Sur la chaîne YouTube du Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la Nasa, ou via la web TV de la Nasa.
  • Quoi ? Les premiers résultats scientifiques liés aux deux premiers prélèvements du rover Perseverance sur Mars.
Des petits tubes, encore des petits tubes. // Source : Nino Barbey pour Numerama

Des tubes qui doivent un jour revenir sur Terre

Lors de ce direct, plusieurs experts de l’agence spatiale se sont réunis pour évoquer les premières découvertes réalisées avec les instruments du rover sur « Rochette », la cible dans laquelle Perseverance a collecté ses deux premiers échantillons. Il fut aussi question de la future mission de retour d’échantillons qui doit permettre de rapporter un jour sur Terre les tubes scellés du rover. La Nasa et l’ESA prévoient pour l’instant un retour en deux étapes, avec un petit rover chargé de ramasser les tubes, ainsi qu’un vaisseau assurant le retour sur Terre.

Les extraits recueillis par Perseverance pourraient ainsi être analysés avec des instruments plus gros et performants que ceux que peut embarquer un rover. Pour la première fois, il y a une dimension microbiologique (étude de la vie) dans ce retour d’échantillons. Le rover lui-même n’a pas les moyens de rechercher la vie (qui, si elle existe ou a existé sur Mars, doit prendre la forme de micro-organismes). Il faut aussi noter que si l’on trouvait des indices d’une vie passée ou actuelle dans les échantillons martiens de Perseverance, une fois revenus sur Terre, il resterait compliqué de confirmer une telle hypothèse.

Outre cette quête d’une possible ancienne vie microbienne, Perseverance devrait en tout cas permettre de mieux cerner la géologie et le climat passé de Mars. Ses expériences devraient aussi contribuer au projet d’une future mission habitée martienne — l’astromobile a par exemple déjà fait la démonstration que l’on peut produire de l’oxygène sur la planète rouge.

Ce vendredi soir, le public est invité à poser ses questions (en anglais) sur les réseaux sociaux pendant le direct, en utilisant le hashtag #AskNASA.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo