La Nasa a confirmé que le forage réalisé par Perseverance avait fonctionné comme prévu. Si le tube censé contenir l'échantillon prélevé s'est avéré vide, ce n'est pas lié au rover mais au sol de la zone où il se trouve, trop poudreux pour que le rover puisse y prélever quelques noyaux de roche.

Tout semblait avoir parfaitement fonctionné. Le 6 août, la Nasa confirmait avec enthousiasme sur le compte Twitter Perseverance que le rover avait réussi son premier forage sur Mars. Les données préliminaires indiquaient que le trou réalisé par le rover avait la profondeur requise (7 cm). « Nous avions une image du trou creusé sur Mars et tout autour de lui, les matériaux dégagés lors du forage, donc tout semblait aller pour le mieux », indique la Nasa. Quelques heures plus tard d’autres données viennent confirmer que l’échantillon a été scellé de manière étanche et placé dans l’endroit prévu pour son stockage.

Les équipes vont, hélas, vite déchanter. Comme l’explique la Nasa dans un billet de blog daté du 11 août, les données relatives au volume prélevé par le rover révèlent rapidement que le forage a échoué : l’échantillon est vide. « Sur le plan émotionnel, cela a été des montagnes russes », indique la Nasa. Plus de 90 ingénieurs et scientifiques avaient en effet travaillé des années à préparer ce forage. « Il nous a fallu quelques minutes pour digérer ce qui venait de se passer, mais l’équipe s’est très rapidement mise en mode investigation », précise l’agence spatiale américaine. Pourquoi Percy a-t-il échoué à collecter un échantillon ?

Le premier forage de Perseverance a échoué car la roche martienne à cet endroit était trop poudreuse. // Source : NASA/JPL-Caltech/MSSS

La roche n’est pas assez robuste à cet endroit

La Nasa révèle dans ce billet les premiers éléments de son enquête. Les données relatives au forage n’indiquent pas d’anomalies à ce niveau : le foret de Perseverance appelé Corer semble avoir fonctionné exactement comme lors de ses tests sur Terre. La Nasa pense que l’échec du forage est lié à la nature de la roche sur le site où le premier forage a eu lieu. Celle-ci serait à cet endroit particulièrement poudreuse. « Il semble que la roche ne soit suffisamment robuste pour générer des noyaux », explique la Nasa. Selon l’agence spatiale, le rover se serait trouvé face à de la poudre ou des fragments trop petits pour être collectés.

La partie n’est pas perdue pour Perseverance, loin de là. Le rover va désormais se diriger vers le point de collecte d’échantillon suivant dans la partie sud de la zone appelée Seitah. « Au vu des images de cette zone fournies par le rover et l’hélicoptère, il semble probable que nous trouverons là-bas des roches sédimentaires qui devraient se comporter de manière plus prévisible  », indique la Nasa. Ce prochain forage devrait se dérouler début septembre 2021.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo