Une nouvelle cible a été trouvée par Perseverance : le rover va tenter d'user la surface d'une roche baptisée « Rochette ». Cela aidera la Nasa à décider si le deuxième essai de prélèvement d'échantillon de la mission peut y être mené.

Perseverance se prépare une nouvelle fois à collecter un extrait de roche martienne. Après une première tentative soldée par un échec, une nouvelle cible a été sélectionnée par la Nasa. Le 26 août 2021, l’agence spatiale a fait savoir que le rover va bientôt abraser une roche, surnommée « Rochette », pour vérifier si elle se prête à un prélèvement avec les instruments du robot.

« Les rochers au sommet de cette crête sont installés ici et ensablés par les vents de Mars depuis des éternités. Celui-ci semble être une bonne cible solide pour mon prochain effort de forage. Prochaine étape : abraser une petite parcelle de test », résume le compte Twitter @NASAPersevere. Pour rappel, l’objectif est de ramener un jour sur Terre les prélèvements réalisés par Perseverance sur Mars.

« Je vous présente Rochette. » // Source : NASA/JPL-Caltech

La Nasa ne donne pas de date précise, mais indique qu’au cours de la semaine un outil installé sur le bras de 2 mètres de long de Perseverance sera utilisé pour user un petit morceau de « Rochette ». De cette façon, les scientifiques responsables de la mission vont pouvoir observer l’intérieur de cette roche, pour déterminer s’ils vont tenter d’en obtenir un échantillon à l’aide du système de forage du rover. Si la décision est prise et que la manœuvre fonctionne, cet extrait de « Rochette » viendra remplir l’un des 42 tubes installés à bord de Perseverance.

Le tout premier essai de Perseverance pour tenter d’obtenir un prélèvement de roche a eu lieu le 6 août. Malheureusement, la roche était en fait trop friable et trop poudreuse pour espérer en retenir des morceaux dans le tube. Depuis ce loupé, Perseverance a continué à rouler sur Mars jusqu’à s’approcher de « Citadelle », une crête  nommée ainsi, car il s’agit d’une zone escarpée du cratère Jezero, dans lequel le rover a atterri.

Une étape ajoutée au processus de prélèvement

Lorsque la Nasa décidera de tenter un deuxième essai de forage, Perseverance devra réaliser une étape supplémentaire. Il était déjà prévu que la Mastcam-Z, qui se trouve sur le mât du rover, observe à l’intérieur du tube de prélèvement. Après cela, une phase d’interruption de la séquence d’échantillonnage est désormais au programme : elle servira aux équipes de la mission à analyser l’image et confirmer qu’un morceau de roche est bien présent dans le tube. Ce n’est qu’après leur validation que le rover pourra sceller le tube.

Quant au premier tube qui a servi lors de l’essai loupé, il n’est pas perdu pour autant : il renferme de l’atmosphère martienne. Or, il était justement prévu d’acquérir un échantillon de l’air martien, un peu plus tard au cours de la mission du rover.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo