La date à laquelle toutes les personnes majeures pourront se faire vacciner contre le coronavirus sans restriction a été avancée de 15 jours.

La vaccination contre le coronavirus est ouverte aux personnes de plus de 50 ans, sans conditions particulières, depuis le 10 mai 2021. Par ailleurs, depuis le 11 mai, toutes les personnes majeures peuvent trouver un rendez-vous pour le lendemain lorsque des créneaux sont libres. Déjà plus de 200 000 rendez-vous ont été adoptés ainsi.

Officiellement, la vaccination n’est pas encore ouverte à tous les plus de 18 ans, puisqu’il s’agit là d’un mécanisme temporaire qui permet de remplir tous les créneaux. Il perdure des personnes prioritaires, et d’autres non. Il avait été originellement annoncé que la vaccination s’ouvrirait à la population générale, sans restriction, à partir du 15 juin prochain.

Mais ce 20 mai 2021, lors d’une conférence de presse, le Premier ministre Jean Castex a annoncé que cette ouverture à l’ensemble des Français et Françaises de plus de 18 ans allait être avancée de deux semaines : le lundi 31 mai 2021.

Par ailleurs, la vaccination sera généralisée à toutes les populations «  les plus exposées au virus » dès le 24 mai, comme les pompiers, enseignants, forces de l’ordre, quel que soit leur âge.

Jean Castex le 20 mai. // Source : Gouvernement

Accélération du calendrier

Cette annonce intervient dans le cadre d’une accélération du calendrier de vaccination en France. « Il faut que nous ayons un taux de vaccination le plus élevé possible », a affirmé le Premier ministre lors de cette conférence, ajoutant que cette décision provenait également de livraisons massives de doses à venir, notamment pour Pfizer.

« Nous devons avoir toujours pour priorité les plus vulnérables », a rappelé le Premier ministre, à savoir les personnes vulnérables ou avec des conditions médicales particulières. Il a invité les centres de vaccination à aller vers ces personnes fragiles.

Alors que 21 millions de Français et Françaises sont déjà primo-vaccinés ce 20 mai, l’objectif annoncé est que 30 millions de personnes aient reçu une première dose à la mi-juin. L’accélération de la vaccination est par ailleurs assez bienvenue compte-tenu du calendrier de déconfinement, la plupart des lieux accueillant du public ayant partiellement rouvert le 19 mai, avec une nouvelle étape d’allègement le 9 juin prochain.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo