La Nasa a prévu de faire voler pour la sixième fois son hélicoptère Ingenuity sur Mars. Contrairement aux essais précédents, cette fois le rover Perseverance ne va pas enregistrer des images du giravion en vol.

Un sixième vol est en préparation sur Mars pour l’hélicoptère Ingenuity. La Nasa a indiqué le 20 mai 2021 que son robot tenterait de s’élever dans les airs «  la semaine prochaine », soit la semaine du 24 au 30 mai. Il est prévu que le giravion prenne des images et se pose sur un nouveau lieu. Sa vitesse devrait encore augmenter, jusqu’à 4 mètres par seconde, et le vol devrait durer environ 140 secondes (soit 2 minutes et 20 secondes).

Les données issues de ce sixième vol parviendront sur Terre dans les jours suivants. Ce sixième vol sera le premier à être exécuté lors de la nouvelle phase de la mission d’Ingenuity. Initialement, la Nasa avait prévu un délai de 30 sols (le nom du jour sur Mars), soit 31 jours terrestres, pour faire voler son robot sur la planète rouge. Finalement, l’agence spatiale a changé d’avis et décidé qu’Ingenuity connaîtrait en plus une phase de « démonstration des opérations ». Après avoir testé le vol propulsé sur une autre planète, l’objectif est de montrer comment un hélicoptère pourrait contribuer à l’exploration de Mars.

Cette fois, le rover ne regardera pas son compagnon voler

Contrairement aux précédentes tentatives, le rover Perseverance ne va pas prendre des images de son compagnon pendant ce sixième essai de vol. Il a d’autres activités plus prioritaires : l’astromobile « se prépare à entamer les opérations scientifiques de la mission », explique l’agence spatiale dans un communiqué.

C’est une constante de la mission Mars 2020 : Perseverance est le principal acteur de la mission et ses activités ne doivent pas être perturbées par celles de l’hélicoptère. Lorsque la mission d’Ingenuity a été étendue, la décision a été prise en tenant compte du fait que cela n’aurait pas d’impact important sur le programme que doit suivre le rover. Les essais d’Ingenuity ne doivent pas interférer avec les objectifs scientifiques de Perseverance — collecter des échantillons du sol martien.

« Désolé Ginny, je préfère regarder des cailloux. » // Source : NASA/JPL-Caltech (photo recadrée)

Premier atterrissage sur une zone qu’Ingenuity n’a pas déjà repérée

Lors de son sixième vol, Ingenuity va s’élever à 10 mètres d’altitude, puis évoluer sur environ 150 mètres de distance. À ce moment-là, l’hélicoptère prendra des images en couleur de la zone. Elles seront utilisées pour voir si de futures missions spatiales pourraient tirer un avantage de telles vues aériennes. Ingenuity achèvera ce vol en se posant sur un nouveau lieu, sobrement baptisé « champ C » par l’agence spatiale.

Cet atterrissage aura une particularité : c’est la première fois qu’Ingenuity va atterrir sur une zone qu’il n’a pas repérée lors d’un précédent vol. Cette fois, le choix du site d’atterrissage s’appuie sur les données d’un autre robot : les images prises par Mars Reconnaissance Orbiter (MRO), l’une des sondes actives en orbite autour de la planète rouge. Les vues obtenues avec sa caméra HiRISE ont permis de s’assurer que ce nouveau terrain d’atterrissage est assez plat et ne présente pas d’obstacles.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo