Lorsque vous êtes éligible à la vaccination contre le coronavirus SARS-CoV-2, vous n'avez pas forcément le choix du vaccin : cela dépend de votre tranche d'âge. Le ministère de la Santé a expliqué pourquoi.

En ce début mars 2021, trois vaccins sont disponibles pour le sol français contre la maladie Covid-19 : ceux d’AstraZeneca, de Pfizer et, en moindres quantités, Moderna. De plus en plus de personnes y sont éligibles : il pourrait y avoir 10 millions de premières injections d’ici mi-avril ; 20 millions d’ici mi-mai ; puis 30 millions durant l’été. Ces projections dépendent toutefois des livraisons.

Face à un déploiement qui s’élargit, une question se pose régulièrement au sein de la population : puisqu’il y a plusieurs vaccins, peut-on choisir soi-même d’être vacciné avec celui d’AstraZeneca, de Pfizer ou de Moderna ?

Les trois vaccins disponibles en France contre le coronavirus sont, début 2021, Pfizer, Moderna et AstraZeneca. // Source : Nino Barbey/Louise Audry/Numerama

Pfizer et Moderna réservés aux plus vulnérables

Le vaccin d’AstraZeneca ne connait plus aucune restriction particulière : du moment que vous faites partie des populations éligibles à la vaccination, vous y avez accès, notamment par votre médecin traitant.

En revanche, les vaccins de Pfizer et Moderna, injectés en centre de vaccination, n’obéissent pas à la même règle : ils sont réservés aux personnes les plus fragiles. Cela signifie que, même en présence d’un élargissement des populations éligibles, ces deux vaccins restent réservés aux personnes de plus de 75 ans et celles dont la situation est à très haut risque en cas d’infection au coronavirus.

Pour justifier ce choix, le ministère de la Santé insiste sur le fait que ce n’est pas parce qu’il y a un meilleur vaccin qu’un autre, mais plutôt pour que les plus vulnérables aient le maximum d’alternatives possibles au gré des livraisons. « C’est une population ultra prioritaire du fait de son âge et de son risque, donc il faut lui offrir quantitativement accès à davantage de vaccins ; à davantage de solutions pour garantir la vaccination le plus rapidement possible », explique une porte-parole du ministère.

En résumé :

  • Les personnes de plus de 75 ans peuvent préférer AstraZeneca et se faire vacciner par leur médecin traitant, ou bien prendre un rendez-vous en centre de vaccination pour recevoir le vaccin de Pfizer ou Moderna ;
  • En dehors de cette population très vulnérable, toutes les autres personnes éligibles n’ont accès pour l’instant qu’à AstraZeneca, et non à Pfizer et Moderna.

Reste à savoir ce que l’arrivée prochaine du vaccin de Janssen, basé sur une dose, va changer ou non à ces modalités logistiques.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo