Les Émirats arabes unis ont réussi à insérer leur sonde spatiale Hope en orbite autour de la planète Mars. Vous pouvez revoir cet événement, qui était retransmis en direct ce 9 février 2021.

Les Émirats arabes unis sont officiellement entrés dans un cercle très restreint : celui des puissances qui ont déjà envoyé une sonde spatiale vers une autre planète du système solaire. Après les États-Unis, l’ex-URSS, l’Europe et l’Inde, les Émirats prévoyaient ce 9 février 2021 d’atteindre Mars pour y installer une sonde en orbite.

Tout s’est passé comme prévu, selon plusieurs tweets diffusés sur le compte officiel de la mission. Le contact momentanément interrompu (ce qui était prévu) avec la sonde a été rétabli après quelques minutes. Son insertion en orbite martienne a bien eu lieu.

Il est possible de revoir cet événement, qui a été diffusé en direct.

  • Quand ? Le mardi 9 février 2021 à partir de 16h30.
  • Où ? Sur YouTube, via le compte Hope Mars Mission — le compte officiel de la Mission martienne des Émirats (EMM, « Emirates Mars Mission »).
  • Quoi ? L’arrivée de la sonde spatiale Al-Amal (traduit par « l’espoir » en arabe, d’où le surnom « Hope »), aussi dite EMM, vers Mars et son insertion sur l’orbite de la planète rouge.

7 mois se sont écoulés depuis le lancement de la sonde dans l’espace, survenu le 19 juillet 2020 depuis le centre spatial de Tanegashima au Japon. Ce 9 février, la vitesse de la sonde devait ralentir afin de permettre sa capture sous l’effet de la gravité martienne. Au cours de la phase du freinage, la sonde est passée derrière Mars, ce qui signifie que les équipes au sol n’ont pu être informées de la réussite de la manœuvre que lorsque EMM était de nouveau visible.

Le déroulement de la mission. // Source : Emirates Mars Mission

Quels objectifs scientifiques ?

Avec cette mission, les Émirats arabes unis souhaitent contribuer à l’étude du climat et de l’atmosphère martienne. La sonde permettra d’étudier les changements météorologiques martiens au cours de la journée et pendant les diverses saisons. Hope doit également relever la distribution de l’hydrogène et de l’oxygène dans les parties les plus hautes de l’atmosphère de Mars. Le but global est d’étudier le lien entre les évolutions du climat et la perte atmosphérique (notamment de l’hydrogène et de l’oxygène dans les couches supérieures de l’atmosphère de la planète). La sonde embarque à cette fin trois instruments scientifiques : une caméra couleur et deux spectromètres (l’un observant dans l’infrarouge et l’autre dans l’ultraviolet).

La position de la sonde pouvait être suivie en temps réel sur le site de la Mission martienne des Émirats arabes unis. Le site permettait de voir la distance parcourue par Hope ainsi que sa vitesse.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo